mardi 7 avril 2020
COLLABORATION SPÉCIALE - Hélène Chalifoux met le Cap sur les grands vins d’Afrique du Sud Textes et photos : Hélène Chalifoux

COLLABORATION SPÉCIALE - Hélène Chalifoux met le Cap sur les grands vins d’Afrique du Sud

Voici le premier d’une série d’articles sur les vins, la viticulture, le terroir et le riche patrimoine vinicole d’Afrique du Sud. Après avoir obtenu un congé sans solde, J’ai fait ma valise et je me suis envolée en direction du Cap en Afrique du Sud, plus précisément : le Stellenbosch. C’est mon 4e voyage dans ce pays où j’y ai découvert des vins extraordinaires, mais c’est la première fois que j’y consacre quelques lignes afin de vous faire découvrir cette fascinante région.

J’ai toujours considéré que l’Afrique du Sud était le plus « vieux » producteur de vins du « nouveau monde ». D’abord par son histoire viticole, par ses sols et son terroir diversifié, mais surtout par l’élaboration de ses vins. En effet, les vins du pays s’approchent beaucoup du style des vins français, tant pour les vins tranquilles que pour les mousseux. Il y a d’ailleurs beaucoup de collaborations entre les producteurs français et sud-africains.

C’est pourquoi j’ai décidé de passer deux mois dans le pays afin de proposer une exploration du terroir en allant à la rencontre de producteurs. Je m’intéresserai donc aux domaines d’exception, dont mêmes les plus petites cuvées valent le détour. Et j’aborderai la philosophie derrière ces vins et les défis auxquels font face les producteurs dans le contexte des changements climatiques. 

Le concept de durabilité, une toute autre réalité en Afrique du Sud

J’ai visité plus d’une quinzaine de producteurs depuis mon arrivée. Je les ai choisis parce que j’aime leurs vins, qui pour la plupart sont disponibles au Québec (ou devrait l’être) et correspondent aux style de vins appréciés des Québécois, mais aussi et surtout parce qu’ils ont une grande éthique de travail.

Au fil de mes rencontres, un mot est revenu constamment : sustainable, en référence à la viticulture durable. Ce terme a malheureusement été largement galvaudé et ne veut plus rien dire pour plusieurs, toutefois, il est essentiel de bien saisir ce qu’il signifie pour les viticulteurs d’Afrique du Sud. La viticulture durable prend un sens très spécifique dans cette région du monde. 

vins helene durabilite texte1 1

Depuis un peu plus d’une dizaine d’années, plusieurs mesures ont été mises en place pour améliorer l’expression du terroir et la qualité de ses vins. Les différentes instances qui gèrent les accréditations en Afrique du Sud ont mise en place des règles strictes de la gestion de l’eau, des sols et de la biodiversité (Source : SOUTH AFRICAN WINE AND SPIRIT BOARD Scheme for Integrated Production of Wine 10th Edition, June 2018). 

L’eau 

La viticulture durable, c’est entre autre une bonne gestion de l’eau. Ici, encore beaucoup de domaines ont recours à l’irrigation, mais les producteurs que j’ai rencontrés qui s’en servent, le font de manière réfléchie. On n’irrigue pas pour rien, on s’informe sur la météo et on ajuste. On fait malgré tout ce qu’on peut pour éviter l’irrigation. Les producteurs doivent aussi mettre en place des mesures de gestion de recyclage de l’eau (Source: Water-wise-farming-for-sustainable-wine-production).

Les sols et la vigne 

Les domaines que j’ai visités font tous des vendanges manuelles et pas désherbage, ce qui protège les sols et évite leur dégradation. Diverses espèces d’herbes sont plantées entre les rangs pour diminuer l’évaporation de l’eau.

Plusieurs producteurs réfléchissent aussi aux diverses tailles de la vigne, et le gobelet, contrairement au palissage (vignes en rang sur support de fils qui servent de tuteurs) peut être un atout dans les régions arides, car la vigne en buisson a une canopée qui protège les raisins du soleil. 

vins helene durabilite texte1 2

On trouve aussi des pintades de Guinée (Guinea fowl) dans plusieurs vignobles qui agissent comme insecticide naturel. J’ai bien tenté de les prendre en photo, mais elles sont trop rapides. Ce sera mon défi d’ici la fin du voyage.

vins helene durabilite texte1 pintades guinee

La traçabilité des cépages et des vins est très importante ici, et ils ont le système le plus complet et efficace du monde. Cela permet de connaître chaque intervenant dans toutes les étapes de production du vin, de la vigne jusqu’au consommateur.

Enfin, la viticulture durable, ça veut aussi dire un transfert de connaissances, des programmes de mentorat, de bonnes conditions de travail et bien plus encore. Je parlerai de ces programmes en détail dans les chroniques sur les différents producteurs.

Pour en savoir plus sur la structure qui gère les différentes accréditations pour la viticulture du pays, vous pouvez trouver toutes ces informations sur : wosa.co.za/swsa/en/Overview

« Since 2010, the new Wine of Origin sustainablity seal has also certified the wine was sustainably grown, dans produced. The customer is guaranteed an earth-friendy product and the unique number on each seal mean it is possible to trace the wine all the way back to the vineyard… Making wine sustainably includes people as sell as landscapes». (Wine of South Africa, Variety is our nature)

Les changements climatiques 

vins helene durabilite texte1 3

Bien entendu, les vignobles sud-africains ne sont pas à l’abri des changements climatiques. Nombreux se questionnent sur le sort des cépages, à savoir s’ils survivront malgré le climat de plus en plus chaud et les pénuries d’eau. Beaucoup d’essais sont effectués au sein des vignobles pour tester de nouveaux cépages tel que l’Assyrtiko qui vient de Grèce et qui vit bien en région aride.

La majorité des viticulteurs possèdent des réservoirs d’eau, et une bonne partie d’entre eux irriguent. Il faut beaucoup d’eau pour produire du vin et ces réservoirs leur assurent un flot continu sans devoir dépendre des municipalités. Ce qui a été fort utile durant la crise de l’eau en 2018, alors qu’une accumulation de facteurs a engendré une situation hors du commun qui a secoué les gens du Cap. Une sécheresse de quelques années et la mauvaise gestion des infrastructures ont pratiquement conduit à une pénurie d’eau. La crise a été telle que la ville gardait la population informée du nombre de jours qu’il restait avant que les réservoirs ne soient à sec. Ils ont évité la catastrophe de justesse. Cette crise a affecté la vie d’environ 4 millions de personnes (Source: données du dernier recensement 2016).

En vingt ans, je constate que la qualité du vin s’est grandement améliorée en Afrique du Sud. Je suis émerveillée par tout le travail accompli. C’est pourquoi il faut revoir ce que veut dire la viticulture durable pour les producteurs de cette région qui est à l’avant-garde dans le monde viticole.

En conclusion, pour les producteurs d’Afrique du Sud le mot Durable équivaut ici à intégrité. Par intégrité ils veulent dire la qualité de leur engagement à faire en respectant la vigne et la terre et en respectant les mesures misent en  place par les différentes instances. Dans les articles à venir, vous découvrirez l’histoire et l’engagement de ces producteurs extraordinaires dont les vins sauront vous séduire.

J’aimerais remercier grandement DDMG Communications et les Vins d’Afrique du Sud (WOSA). Merci d’avoir permis les premiers contacts avec les producteurs et d’avoir cru dans le projet. 


vins Helene ChalifouxHélène Chalifoux est une anthropologue formée à l’Université de Concordia et à l'Université de Montréal. Elle détient aussi un baccalauréat en communications/marketing.

Après avoir œuvré dans ce domaine pendant de nombreuses années, elle a entrepris des études en sommellerie et a complété le programme Signature de l'ITHQ (Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec) et le certificat WSET 3.

Elle travaille à la SAQ depuis plusieurs années, entre autres à la nouvelle succursale Sélection du centre-ville de Montréal, située à l’hôtel Four Seasons. Elle continue d’enrichir ses connaissances grâce à des certificats professionnels et classes de maîtres sur diverses régions viticoles du monde.

Hélène en est à sa quatrième visite en Afrique du Sud. En tant qu’amatrice des vins de la région, elle est l'une de nos grandes ambassadrices au Québec.
Tout en travaillant à la SAQ, Hélène contribuée à différents salons viticoles en tant que sommelière et s’assure de toujours partager sa passion à travers son écriture et auprès de la clientèle.

En plus de publier sur ses réseaux sociaux, elle rédigera des articles pour SamyRabbat.com, un des sites les plus réputés de l’industrie au Québec.

Commentaires des lecteurs