jeudi 13 mai 2021
Samy Rabbat

Samy Rabbat

Je suis un «réseauteur dans l’âme» et je suis en charge du développement des affaires dans les réseaux de l'agroalimentaire, des alcools et de l'hospitalité (HRI-HORECA). Mes objectifs sont de vivre en très bonne santé financière, en équilibre et en harmonie. Lire la suite...

Arrivé au Canada en 1957 avec dans ses bagages le métier de négociant en vin, Daniel Farèse a commencé sa carrière comme agent promotionnel, où il participera au développement du goût du vin en introduisant auprès de quelques écoles culinaires les premiers cours sur les vins au Québec. Il sera également le pionnier des dégustations de vins et fromages.

Après plusieurs belles réalisations vinicoles et gastronomiques, la Société des alcools du Québec (anciennement, la Régie des alcools) le sollicite afin de diriger un département très important de l’entreprise.

Daniel Farèse, cet homme de famille, pionnier des vins au Québec, d’avant-garde et d’innovation où cette passion pour le vin occupait une très grande place chez lui, a dirigé de main de maître le service de la sélection des produits de la Société des alcools du Québec et c’est avec brio et détermination qu’il dirigea ce service dans les années 70 et 80, pour ensuite diriger le service des activités promotionnelles où il créa plusieurs projets, dont le célèbre Courrier vinicole.

Cet homme, toujours plein de projets, savait comment les réaliser et leur donner le succès escompté.

La mise en place et la création de grandes réalisations telles que les Opérations Portos et les Opérations Scotch ont propulsé les ventes de ces nectars au sommet de leur ascension, donnant le goût aux consommateurs québécois de les découvrir encore plus.

Cher Daniel Farèse, notre Père adoré

Tu es, et tu seras toujours un Grand Homme

Merci pour tout ce que tu nous as appris et tout ce que tu as fait dans un domaine qui était tout pour toi le magnifique domaine du vin

Bravo pour tous tes accomplissements et projets qui ont changé le commerce du vin au Québec

Tu es un monument de connaissances et d’expériences sans limites

Ton départ va créer un énorme vide autour de nous

Nous garderons en souvenir tous ces beaux moments avec toi

Ton humour contagieux et subtil restera à tout jamais gravé dans nos mémoires

Nous t’aimons de tout notre cœur

Repose en paix

Tes enfants Robert et Patrick

Pour consulter l'avis de décès, svp cliquer ici.

 

NOTE DE L'ÉDITEUR

Daniel Farèse 1924-2017

J’ai eu le privilège d’assister, dans ma jeune carrière, à des présentations faites auprès de monsieur Farèse, et malheur au producteur s'il essayait de raconter des sornettes à ce dernier.

C’était une personne droite, intègre, dotée d’une grande connaissance du produit et détenant un professionnalisme hors du commun.

Pour le rencontrer, il suffisait de l’appeler, même à quelques heures de préavis, et si il était disponible, il recevait les visiteurs étrangers avec ou sans leurs agents.

Ces derniers présentaient leurs produits et monsieur Farèse décidait bien souvent sur-le-champ s'il les introduisait ou non.

Une grande page de l’histoire passée de la Société des alcools du Québec vient de se tourner.

Merci Monsieur Farèse pour ces belles années des débuts de la sensationnelle ascension de la consommation de vins au Québec et merci de nous avoir fait faire d’aussi belles découvertes.

Votre nom restera gravé à tout jamais dans notre mémoire.

mardi, 02 octobre 2007 15:00

L'importance des relations publiques

La part des relationnistes d'expérience dans la promotion de l’actualité ne démord pas, que l’on pense au chef du parti libéral du Canada, M. Stéphane Dion qui va engager une firme de relations publiques pour redorer son image plutôt négative, au sein de son partie et surtout du grand public.

Également, je pense à la gestionnaire du Mont Orford qui engage une firme de relations publiques pour sauver la saison estivale, afin entre autres de ne pas investir en publicité.

N’empêche que l’un ne va pas sans l’autre !

Et en parlant de Relationniste professionnelle, laissez-moi vous présenter une BOMBE du milieu des relationnistes : Caroline Sabbagh

Caroline Sabbagh en ma compagnie, lors de la cérémonie de la remise du Mérite Agricole de la France L’AMOMA

« Le succès d’une campagne repose sur les mots efficacité et confiance !»

Caroline Sabbagh a toujours conduit ses campagnes de relations de presse avec un grand professionnalisme et une redoutable efficacité.

La confiance est importante, car il n’est que trop facile de charger des frais superflus, tout est justifié et transparent. Rien ni personne ne peut l’arrêter, et grâce à ses nombreux contacts dans tous les milieux, et sa grande imagination de création d’évènement, ses campagnes ont toujours été des succès.

Caroline Sabbagh est une valeur sûre pour toute entreprise qui désire percer un marché et se faire positionner dans le monde des affaires. »

C’est ainsi que j’ai pu décrire en quelques mots le dynamisme de Caroline Sabbagh, lorsque cette dernière m’a demandé un témoignage pour son site Webb, qu’elle a monté elle-même
site...

J’ai connu cette bombe alors que je m’apprêtais à partir en exil, soit à l’Institut de Tourisme et d’hôtellerie du Québec, durant trois ans de suite à Montréal. J’écris bien en exil, car nous étions confinés dans les classes de 08h00 du matin à 20 heures le soir durant les trois années de cours.

Sortie de mon exil, alors que je retournais sur le marché du travail, dans le domaine des vins dans les années 80, j’ai eu le plaisir de revoir Caroline qui était attachée de presse dans le domaine artistique lors du lancement du film de SERGIO LEONE: IL ÉTAIT UNE FOIS L'AMÉRIQUE.

Elle avait organisé l'Avant-première mondiale en présence des deux premiers Ministres de l'époque: Pierre-Elliot Trudeau et René Lévesque, un coup de chance unique. Nous étions très surpris de nous revoir après tant d’année, chacun dans son domaine.

En 1989, lorsque j’ai lancé mon entreprise, je fis appel à ses services pour me positionner, j’eu tellement de publicité que les clients dans l’industrie pensaient que Restovin International Inc existait depuis des années, alors qu’elle venait de naître…

Toutes les occasions étaient bonnes pour mousser mes produits de l’époque via l’agence CRÉA COMMUNICATIONS lancé par Caroline Sabbagh.

Puis vint le jour où je devais présenter au Canada un nouveau format en 250 mL notamment dans les provinces du Québec et en Ontario. C'était une première sur le marché de la province.

Nous avions beaucoup d’obstacles sur notre chemin, mais nous avions la chance d’être au bon moment avec les barrages de la Police sur les routes et la recommandation de boire deux verres de vins rouge, pour le cœur.

Le lancement fut tellement retentissant, avec des articles dans tous les journaux, revues, radios que les autres provinces du Canada emboitèrent le pas pour se procurer ces petites bouteilles qui furent un succes story.

Pour préparer le lancement, je fis appel à Feu Jules Roiseux pour former les troupes (télémarketing, représentant, personne attitrée aux expéditions, et représentants mandatées pour cette action, pour un total de 12 personnes) Notre arme secrète étant Caroline Sabbagh qui mit à l'œuvre immédiatement tous ses contacts.

Tout récemment elle a été responsable de la campagne entourant la nouvelle programmation de Couleur Jazz 91,9, la première station de jazz francophone au Canada et de toute la campagne de presse entourant l'instauration du mégaprojet immobilier QUARTIER DX-30 à Brossard.

Une seule phrase pour décrire Caroline : Elle est diaboliquement efficace dans tout ce qu’elle touche. Elle a une mémoire remarquable et elle est très organisée, tout est étudié dans les moindres détails. Comme Caroline le dit souvent ; Mieux vaut prévenir que guérir !

BONNE FÊTE CAROLINE!
Oui c'est sa fête (Anniversaire de naissance) aujourd'hui!
Et FÉLICITATIONS pour tous tes exploits!!!

Sources : www.planete.qc.ca

Dans les années 90, j’avais été invité à Bézier au Château de Raissac, par Christine Viennet artiste libre, spécialiste dans le monde de la faïence en trompe œil.

J’avais connu Christine et son mari Jean Viennet, lors d’un des salons de VINEXPO, et nous avions gardé le contact par le télécopieur et par lettre.

Jusqu’au jour, où j’ai été passé une semaine dans leur magnifique propriété, qui abrite des chambres d’hôtes, des salles de réceptions, un immense jardin, et le musée de la faïence des trompes œil. 

J’ai eu ce grand privilège d’accompagner Christine dans les encan d’antiquités ou son expertise était très souvent sollicitée pour juger les œuvres d’arts. 

Jean son mari, qui est le producteur de ses vins est un artiste dans le style de Dali, à mon humble avis… 

Un soir, Mme Denise Viennet, la maman de Jean vint souper en compagnie d’un ami…Et pour la taquiner, je lui ai demandé ses dates de naissances, sa réaction fut vive : « M. le Québécois, vous n’êtes pas très poli de demander l’âge d’une dame !» et l’ami de regarder la scène avec amusement. 

Mme. Viennet finit par me donner ses dates et je pus la décrire gentiment au grand plaisir de sa belle fille. Vint le tour de l’ami et là encore, je lui donnais les grandes lignes de sa personnalité, sans le connaître. Lorsque je lui ai demandé dans quel domaine, il œuvrait…Il me répondit qu’il était écrivain ! 

Je l’ai taquiné toute la soirée sur les stéréotypes sur les écrivains et évidemment les autres professions. Nous nous quittâmes en nous promettant de garder le contact. 

Le lendemain, alors que je me trouvais à la gare, mon regard fut attiré par le nom de l’ami de Mme. Viennet, sur un livre qui venait de sortir en librairie. 

Je l’ai tout de suite acheté et l’ai lu d’un trait dans le TGV entre Bézier et Paris. Une fois arrivé à l’hôtel d’Albion site...  je me suis précipité sur le téléphone, pour appeler Christine Viennet afin de lui dire que je lui envoyais ce livre par la poste, afin qu’elle puisse le lire à son tour. …Un livre tellement captivant que j’avais lu d’un trait et que je me mordais la langue d’avoir autant taquiné ce talentueux écrivain. 

Aujourd’hui L'écrivain français Jean-Marie Gustave Le Clézio a gagné le prix Nobel de la Littérature en France

Chapeau à ce gentleman!
Texte également paru sur le site : http://www.planete.qc.ca

mardi, 23 septembre 2008 10:22

Michèle Herblin

J’ai rencontré Michèle Herblin lors de ma première visite professionnelle, lorsqu’elle ouvrit son restaurant La Petite Terrasse de Provence, en plein centre-ville de Montréal.

Dès notre poignée de main, je sentis une énergie bien différente de celles de tous les jours, une sorte de rencontre qui me prédestinait à la revoir, pour simplement échanger avec elle, en connaître un peu plus sur elle. Durant des années, elle fut très discrète sur sa vie, même si on avait développé une belle amitié.

Vint le jour où je pris la présidence d’une ONG, soit Cuisiniers Sans Frontières, et je lui demandais de devenir vice-présidente. Du même coup, je lui ai demandé de devenir chroniqueuse sur ce nouveau site.

Elle crut à une farce et sans connaître tous les détails, me confirma sa participation à ces nouveaux défis.

Maintenant je la laisse se décrire…

Je suis née en 1947 dans la région parisienne, une année de grande chaleur et de bonne récolte pour le vin et la lavande. De mes origines campagnardes du Sud de la France, j’ai toujours gardé le plaisir des moments simples… L’art de vivre sous le soleil de Provence à la poursuite de la lumière et du sourire des grandes tables d’amis... le partage et la générosité coûte que coûte... la lutte pour se sortir des conditions difficiles de la vie... et la recherche d’une vérité qui ne passe que par le respect des hommes et de la nature.

J’ai eu la chance de vivre dans une famille unie où la mort d’un père très jeune n’a été dépassée que par la présence d’une mère opiniâtre dans sa volonté de faire éclater nos propres talents... des études à la Sorbonne... mai 68... et des rencontres de personnes extraordinaires dans le bouillonnement des années de reconstruction... 

Après quelques années comme enseignante en collèges et en université, j'ai créé ma propre entreprise de conseil. Mes principales interventions en organisation du travail, en création de concepts commerciaux et en stratégie de développement m'ont permis de parcourir le monde et de connaître la richesse des actions multiculturelles.

La peinture, la cuisine et le tourisme constituent le trio de mes passions... avec le même esprit de rencontre et de partage, de découverte et de respect des cultures. Toutes les femmes et tous les hommes que j’ai rencontrés de par le monde au cours de ma carrière de consultante ont vissé à jamais en moi ce désir insatiable de participer à la grande oeuvre collective pour un monde meilleur.

Et la cuisine dans tout ça?

Les très nombreuses missions de conseil que j’ai effectuées dans les secteurs de l'hôtellerie, de la restauration et du tourisme ont réveillé en moi le goût que ma grand-mère m’avait donné pour la cuisine. Mais c'est la rencontre avec des chefs extraordinaires et les moments privilégiés de la préparation des repas partout dans le monde qui m'ont donné le vrai sens de la cuisine: des odeurs, des couleurs, des saveurs... des produits d’une grande beauté dans des marchés toujours animés... des producteurs passionnés et fiers de la qualité qu’ils offrent... des cuisiniers heureux de transmettre leurs savoir faire... et des repas... des repas où tout se partage, la nourriture, mais aussi les idées et les rêves.

Du rêve à la réalité, j’ai franchi le pas en créant le concept de la Petite Terrasse de Provence, ici à Montréal... et plus de 100 000 clients après, j’ai toujours le même plaisir à servir ma « cuisine du soleil », maintenant en service de traiteur... 

Études et diplômes

- Doctorat de Psychologie Appliquée
- Maîtrises d’enseignement de l’Anglais, et de Sciences de l'Éducation
- Diplôme de marketing
- ...et en cuisine: la grande école de la vie

Depuis 2003 au Québec 

- Présidente de HERBLIN CONSULTING inc, société de conseil, spécialisée en montage et management de projets.
- Propriétaire du concept et de la marque Petite Terrasse de Provence, maître franchiseur, exploitation de la marque pour Le traiteur par Michèle Herblin.
- Chef propriétaire du restaurant Petite Terrasse de Provence à Montréal, de 2003 à 2008.

Michèle Herblin
Petite Terrasse de Provence ®
Traiteur – Chef à domicile
514 570 3682
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

samedi, 04 octobre 2008 05:06

Les étapes pour les suivis réussis !

Basé sur la philosophie de marketing AIDA (Attention-Intérêt-Désir-Actions) et KISS (Keep it simple and sweet), il est très important de suivre ces étapes pour une réussite avec éclat et brio afin que l’on se rappelle du message que vous désirez faire passer.

Les étapes :

  • Avoir en tout temps la bonne attitude
  • Être ponctuel
  • Bien vivre le moment présent
  • Étudier les détails
  • Observer
  • Analyser
  • Être toujours à l’écoute
  • Oser
  • Participer
  • S’impliquer
  • Être déterminé
  • Tenir ses promesses
  • Apprendre de nos erreurs
  • Savoir déléguer
  • Poser chaque geste avec attention et amour
  • Encourager ses clients et fournisseurs
  • Faire preuve de ténacité
  • Toujours montrer une image professionnelle
  • Savoir remercier avec sincérité
  • Faire les suivis

Ces étapes des suivis ont été imprimées sur ma carte de visite durant deux ans et distribuées à 10,000 exemplaires. au Québec et en France, en 1999 et 2000.

Cet événement, où le terroir est à l’honneur, est une véritable vitrine pour les producteurs vinicoles du Québec, les fromagers et autres artisans du milieu agroalimentaire. Venez rencontrer les vignerons et découvrir les produits qui font notre fierté.

Les Exposants de la Fête des Vins du Québec-2015 (En ordre alpahabétique) :

  1. Château de cartes, vignoble et cidrerie
  2. Domaine Clos St-Bernard
  3. Domaine de Lavoie
  4. Domaine des Côtes d'Ardoise
  5. Domaine des Salamandres
  6. Domaine du Ridge
  7. Le Mas des Patriotes Inc.
  8. Léon Courville, vigneron
  9. Union Libre, Cidre & Vin
  10. Vignoble Bouche-Art
  11. Vignoble Centaure
  12. Vignoble Côte de Vaudreuil
  13. Vignoble Coteau Rougemont
  14. Vignoble Coteau St-Paul
  15. Vignoble de l'Orpailleur Inc.
  16. Vignoble Domaine St-Jacques
  17. Vignoble du Marathonien
  18. Vignoble Gagliano
  19. Vignoble Isle de Bacchus
  20. Vignoble Kobloth & Fils Inc.
  21. Vignoble la Grenouille
  22. Vignoble Lano d'Or
  23. Vignoble le Cep d'Argent
  24. Vignoble le Chat Botté
  25. Vignoble le Mernois
  26. Vignoble Les Artisans du Terroir
  27. Vignoble les Murmures
  28. Vignoble les Petits Cailloux
  29. Vignoble Les Vents d'Ange
  30. Vignoble Rivière du Chêne
  31. Vignoble Ste-Pétronille

Autres exposant :

  1. C'est Si Bon Macarons
  2. Choco Supérieur
  3. Ducs de Montrichard
  4. Ferme les Canardises
  5. La Ferme du ruisseau d'or inc.
  6. La Ferme Québec-Oies
  7. La Fromagerie La Station
  8. Laperle et son boulanger
  9. Le Vieux balsamique
  10. Les gars de saucisse
  11. Oliveraies Stavropoulos / La belle excuse
  12. Tout-à-l'érable

Lou White était tellement désappointée par une de ses récentes sorties dans un restaurant, qu’elle a retrouvé ses notes lors de ses cours à l’ITHQ et elle partage avec nous cette recette :

lou white nous devoile la recette de la salade cesar de l ithq

 

Le journaliste de vin Samy Rabbat parle de sa grande surprise en dégustant des vins grecs, vraiment étonné par la qualité et les commentaires sur la façon, dont les gens grecs sont sympathiques!

mercredi, 25 juillet 2012 20:00

Samy Rabbat on New Wines of Greece

Le journaliste de vin Samy Rabbat parle de sa grande surprise en dégustant des vins grecs, vraiment étonné par la qualité et les commentaires sur la façon dont les gens grecs sont sympathiques!

Le vin fascine et attire de plus en plus de passionnés : enquête au coeur d'un fleuron de la culture française. Le vin, c'est aussi un symbole de raffinement et de savoir-vivre, un milieu très fermé où l'on cultive l'excellence. Margaux, Yquem, Petrus, Romanée-Conti sont des terroirs mythiques, où de grandes dynasties familiales ont bâti des empires. Un monde prestigieux, qui fascine également les stars. Des acteurs tels que Gérard Depardieu, Antonio Banderas, ou Jean-Louis Trintignant se sont lancés dans l'aventure. Mais le vin n'est plus la chasse gardée de quelques dizaines d'initiés, il est devenu une valeur spéculative. Qui sont les premiers acheteurs de ces millésimes rares ? Rendez-vous au coeur des vignobles français.

Commentaires des lecteurs