jeudi 13 juin 2024
Grand Prix du Canada – Les terrasses de quatre restaurants vidées par les pompiers (+ mise au point d'importance)

Grand Prix du Canada – Les terrasses de quatre restaurants vidées par les pompiers (+ mise au point d'importance)

NOTE DE L'ÉDITEUR

Bienvenue aux restaurateurs à Montréal!
Soyez assurés que vous serez chouchoutés sur l’application de TOUS nos règlements à la lettre.
Pour ma part, j’y ai goûté, au ZÈLE des inspections de la Ville de Montréal, ayant eu mon bureau durant 17 ans au coin des rues Peel et Ste-Catherine.
Il faut du courage, surtout aux commerçants de la rue Peel, et ce, depuis des années!!!

 

Des terrasses de restaurants ont été vidées de leurs clients vendredi soir par le service de sécurité incendie de Montréal (SIM) alors que le Grand Prix bat son plein et que la clientèle afflue.

C’est ce qui est arrivé vendredi soir au Ferreira Café situé sur la rue Peel. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, la directrice des opérations de l’établissement, Sandra Ferreira, raconte le calvaire qu’elle a vécu après qu’une douzaine de pompiers lui ont demandé de vider la terrasse de son restaurant, pourtant remplie de clients.

« Les pompiers sont venus nous dire que la terrasse n’est pas conforme, explique dans sa vidéo Sandra Ferreira. Ils attendent au vendredi du Grand Prix pour venir, alors qu’on a un restaurant plein. Et devant tout le monde, ils nous demandent de faire évacuer la terrasse ».

La terrasse de son établissement a pourtant reçu la permission de la Ville pour ouvrir, et ce malgré quelques ajustements qui ont été nécessaires quant à son installation, dit-elle. Au total, la propriétaire aurait déboursé plus de 40 000 $ pour accueillir ses clients sur sa terrasse cette année.

« Je leur demande ce qui arrive si je ne le fais pas [évacuer la terrasse] et ils me disent que c’est la terrasse ou c’est le restaurant, dit-elle. Je trouve ça tellement cruel d’avoir attendu pour nous dire ça [de faire] une scène devant plein de gens, avec moi qui fonds en larme. »

Lire l'article complet


L'Association des Pompiers de Montréal fait une mise au point d'importance relativement à la fermeture spontanée de quelques terrasses des rues Peel, Crescent et Notre-Dame par le Service de sécurité-incendie

Irritée et profondément déçue de voir ses membres erronément et intensément pris à parti par divers restaurateurs qui ont été forcés de fermer leurs terrasses, rues Peel, Crescent et Notre-Dame, pour non-conformité aux règles de sécurité en vigueur, en marge des activités du Grand Prix de Montréal, l'Association des Pompiers de Montréal a fait savoir aujourd'hui que ses membres, les pompières et pompiers, n'avaient rien à voir avec ces interventions du Service de sécurité-incendie de Montréal, le SIM.

« La confusion provient du fait que cette opération spectaculaire, appelée Sentinelle, a été mené par des agents préventionnistes, des employés civils, qui, malheureusement, porte un uniforme analogue à celui des pompiers » a déclaré le président de l'Association des Pompiers, Chris Ross, déplorant du même souffle que le web et les internautes se sont enflammés sur la foi d'informations imprécises et erronées, ciblant à tort ses membres.

Cependant, les pompiers ne peuvent demeurer insensibles à la présence d'infractions significatives. L'Association des Pompiers de Montréal a rappelé que, de par le passé, Montréal a vécu des événements tragiques imputables à ce type d'infraction. Pour l'Association, la société ne peut se permettre de faire preuve de laxisme, surtout en période de très forte affluence humaine, au risque d'engendrer de funestes événements, voire même des tragédies.

Monsieur Ross a conclu en invitant les observateurs et les médias sociaux à faire preuve de plus de discernement et de modération dans les circonstances.

Source: Association des pompiers de Montréal