vendredi 19 avril 2024
Convivialité ou connectivité: l'équilibre délicat des cafés modernes

Convivialité ou connectivité: l'équilibre délicat des cafés modernes

Pour garder l’ambiance conviviale et augmenter leurs ventes, certains propriétaires et gérants de cafés restreignent l’accès au wifi ou privilégient une zone sans ordinateur. Pour d’autres, la question n’a pas lieu d’être.

Lorsqu’on rentre au Café Pista, rue Beaubien à Montréal, deux ambiances cohabitent. Proche de l’entrée, les gens discutent, rient, débattent autour d’un café entre amis, en couple ou en famille. À l’arrière, le silence domine. Des prises électriques et des tables sont réservées aux personnes qui souhaitent travailler avec leur ordinateur.

Maxime Richard, l’un des trois cofondateurs, a imaginé cette façon de faire dès l’ouverture en 2016. « On s’est dit que pour garder l’ambiance conviviale et accueillante du lieu, ce côté café de quartier qui fait que les gens s’y sentent bien, les ordinateurs n’avaient pas trop leur place. »

Son raisonnement vient aussi appuyer le bien-être des employés : « C’est assez aliénant quand tu sers les clients qui ont le nez rivé sur un écran… » L’entreprise, qui dispose désormais de trois succursales, applique la même stratégie dans ses deux autres cafés.

Lire la suite dans HRImag du 18 mars 2024