mercredi 30 novembre 2022
Les no-shows en restauration sont maintenant chose du passé grâce aux restaurateurs de Trois-Rivières

Les no-shows en restauration sont maintenant chose du passé grâce aux restaurateurs de Trois-Rivières

Afin de sensibiliser les clients aux coûts des absences sans préavis, des restaurateurs de Trois-Rivières utilisent de nouvelles méthodes pour contrer ce problème.

Des propriétaires de restaurants sont à bout de souffle et tous les moyens sont bons pour s'assurer d'avoir des clients assis à leurs tables lors des heures achalandées.

«Un soir d'été, chez nous, on peut avoir jusqu'à 90 annulations. Le défi, c’est de jouer avec les annulations et les réservations pour ne pas perdre de tables», a expliqué le directeur général et cofondateur du restaurant le Buck, Martin Bilodeau.

Pour différentes raisons, lors de la réservation, certains restaurateurs ont commencé à exiger un numéro de carte de crédit qui servira possiblement à charger des frais de dédommagement.

Selon l'Office de la protection du consommateur, il est légal de demander au client son numéro de carte de crédit lors de la réservation. Au contraire, ce qui est illégal, c'est de fixer d'avance le montant de dédommagement. Il est important de rappeler qu'une réservation dans un restaurant est une forme de contrat.

Cette méthode permet aux restaurateurs de se protéger. «Ce n'est pas pour faire de l'argent. On n'a pratiquement rien saisi. C'est vraiment pour que les gens prennent l'habitude d'annuler et non pas de ne pas se présenter au restaurant ou d'annuler 15 minutes avant l’heure prévue», a précisé M. Bilodeau.

Lire la suite: TVA Nouvelles du 1er novembre 2022

Commentaires des lecteurs