dimanche 3 juillet 2022
Le phénomène du no-show, le fléau des restaurateurs

Le phénomène du no-show, le fléau des restaurateurs

NOTE DE L'ÉDITEUR
Il est plus que temps que les restaurateurs s'affirment et demandent un dépôt sur la carte de crédit. Le législateur doit être à l'écoute de la colère grandissante des payeurs de taxes. Les restaurateurs sont en plus des collecteurs de taxes pour les gouvernements et ce ne sont pas eux qui jouent avec les lois en vigueur, mais à un moment donné, il faut l'exprimer: C'EST ASSEZ!

 

Des clients ne se présentent tout simplement pas au restaurant après avoir fait une réservation. Ce phénomène qui prend de l'ampleur devient difficile à gérer pour les restaurateurs. Les solutions utilisées par les établissements, souvent la réclamation d’un dépôt, ne font pas l’affaire de tous du point de vue légal.

Des restaurants de Québec, dont le Bistro B et le Tonino, ont mis en place des procédés, notamment grâce à l’application Libro, pour s’assurer d’être compensés financièrement si des clients ne viennent pas au restaurant à heure dite.

Ici, on prend un dépôt de 20$ par personne, évidemment, et on donne aux clients 24 heures de délai pour faire l’annulation. [...] Il n'y a rien qui est pris, c'est si vous ne venez pas à votre réservation, là, on va prendre le dépôt de 20$ par personne, explique Anthony Travaglini, chef et copropriétaire du restaurant Tonino.

«Une méthode qui fait la différence», dit-il.

Lire la suite: Radio-Canada du 2 juin 2022

Commentaires des lecteurs