jeudi 19 mai 2022
La pâtissière Stéphanie Hariot défie les règles sanitaires et ouvre sa salle à manger

La pâtissière Stéphanie Hariot défie les règles sanitaires et ouvre sa salle à manger

Une pâtissière exaspérée par l’impact des mesures sanitaires sur les finances de son commerce de Saguenay a décidé de défier les règles, lundi, en ouvrant sa salle à manger.

La goutte qui a fait déborder le vase pour Stéphanie Hariot, propriétaire de la pâtisserie Vite des Péchés, c’est l’obligation de fermer le dimanche.

«Je me suis conformée, bien que je sois toute seule à travailler le dimanche, parce que je me conforme depuis deux ans. Mais là, quand j’ai vu que toutes les grosses bannières, Tim Hortons, A&W, McDonald’s, qui, eux, ont des problèmes de personnel, étaient ouverts, là, je me suis dit non, non», lance-t-elle.

Même si Mme Hariot n’appelle pas à la dissidence et ne nie pas la pandémie. Même si elle ouvre sa salle à manger, elle respecte tout de même les autres règles sanitaires en exigeant le passeport vaccinal et le port du masque.

Lire la suite: TVA Nouvelles du 20 janvier 2022

Commentaires des lecteurs