vendredi 27 mai 2022
Les tenanciers de bars encore mis à l'écart des nouvelles mesures sanitaires

Les tenanciers de bars encore mis à l'écart des nouvelles mesures sanitaires

Si des assouplissements aux mesures sanitaires ont été annoncés jeudi pour les salles de spectacle et certains événements sportifs, aucune décision n’a encore été rendue concernant la capacité d’accueil dans les bars du Québec, ce qui suscite le mécontentement des tenanciers.

L’Union des Tenanciers de Bars du Québec (UTBQ) et la Corporation des Propriétaires de Bars, Brasserie et Tavernes du Québec (CPBBTQ) ont fait part de leur ras-le-bol au lendemain de l’annonce du gouvernement Legault, qui a levé la limite de spectateurs présents lors d’événements sportifs non amateurs et culturels dès le 8 octobre prochain.

«Si c’est bon pour le Centre Bell, ça devrait être bon pour les tenanciers de bar aussi, parce que nous aussi on souffre avec la pandémie», a indiqué vendredi en entrevue à l’Agence QMI Peter Sergakis, président de l’Union des Tenanciers de Bars du Québec.

Les deux organisations ont notamment reproché à Québec de n’avoir rien fait pour les bars, qui sont encore à 50 % de leur capacité d’accueil dans leurs établissements et doivent cesser de vendre de l’alcool dès 1h du matin.

«On veut que [le gouvernement] nous donne aussi la permission d’ouvrir à 100 % de la capacité à l’intérieur comme il donne au Centre Bell», a expliqué M. Sergakis.

Lire la suite: TVA Nouvelles du 1er octobre 2021

Commentaires des lecteurs