vendredi 20 mai 2022
Les inquiétudes de l'ARQ avec l'introduction du passeport vaccinal temporaire

Les inquiétudes de l'ARQ avec l'introduction du passeport vaccinal temporaire

Ce matin, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé qu’un passeport vaccinal sera bel et bien implanté à la grandeur de la province. « Les personnes qui ont fait l’effort d’aller chercher leurs deux doses doivent être capable de vivre une vie quasi normale, d’avoir accès à toutes les activités, incluant celles qui sont non-essentielles, comme les restaurants », a déclaré le chef du gouvernement.

Pour l’Association Restauration Québec (ARQ), l’imposition d’un passeport vaccinal devrait être un outil de dernier recours. Il devrait être mis en place seulement s’il permet d’éviter une nouvelle fermeture généralisée de nos salles à manger.

L’ARQ estime également que le passeport vaccinal ne devrait pas être imposé mur à mur, à la grandeur du Québec, de Gaspé à Gatineau. Il devrait l’être uniquement lorsque la situation épidémiologique le justifie dans une région en particulier.

L’industrie juge que la mise en place d’un passeport vaccinal devrait être accompagnée de l’assouplissement, voire de la disparation, de certaines restrictions avec lesquelles les restaurateurs doivent toujours composer notamment : la tenue d’un registre de la clientèle, le respect des 2 mètres de distanciation à l’intérieur ou bien encore la limitation à 25 du nombre de personnes pouvant participer à l’intérieur à un événement festif comme un mariage.

Lire le texte complet: ARQ du 5 août 2021

Commentaires des lecteurs