dimanche 18 avril 2021
L’industrie de la restauration se confie

L’industrie de la restauration se confie

À la suite de cette crise sans précédent, Alfred veut contribuer aux pistes de solutions pour la relance des restaurants. C’est en étant solidaires avec vous, en mettant à votre disposition nos experts et partenaires, en étant créatifs et innovants que nous contribuerons, ensemble, à préserver l’héritage culinaire québécois et tous ses gestionnaires, artistes, artisans, entrepreneurs et entreprises associés. 

C’est pourquoi nous avons lancé plus tôt cette semaine, l’initiative ALFRED VOUS ÉCOUTE qui se veut une plateforme de discussion pour les restaurateurs et des experts invités. La connaissance d’un est la solution de l’autre et ce partage de connaissances renforcera la relance des participant(e)s. Vous pourrez non seulement échanger au sujet de vos enjeux, mais également, des idées innovantes, des solutions et des trucs et astuces. Nous vous offrons cette plateforme sans frais ni demande. Vous pouvez avoir plus de détails en lisant ce billet

Alors que tout le Québec, sauf la grande région de Montréal, passe à l’orange, les restaurateurs travaillent sans limite pour rouvrir leurs établissements avec comme trame de fond, le retour tant espéré de la rentabilité et le recrutement des employé(e)s. Nous vous proposons donc une série de quatre tables de discussion avec des spécialistes de l’industrie de la restauration et de l’hôtellerie québécoise. Le premier thème porte sur la gestion opérationnelle pour une meilleure profitabilité. Voici ce qui en ressort. 

La réouverture des restaurants offrira des opportunités

Plusieurs restaurateurs pourraient voir la réouverture des restaurants comme étant une menace pour les opérations, pour l’inventaire et la gestion des stocks, ou le recrutement et la rétention des employé(e)s. Les spécialistes dans le domaine y voient au contraire des opportunités. 

« Malgré que je n’aime pas le terme se réinventer, je vois la réouverture comme l’arrivée d’opportunités pour faire les choses autrement. Faire autrement n’est pas obligatoirement négatif. Il y aura assurément une période d’adaptation au départ, mais les opportunités seront au rendez-vous. » Jonathan Thériault, directeur général, Restaurant Garde-Manger 425F

Il est possible que de nombreux restaurateurs aient de la difficulté à opérer avec des horaires bousculés, une limite dans l’accueil des clients, la gestion des stocks et de la main d’œuvre non-expérimentée. Deux des grandes forces des entrepreneurs sont la résilience et la capacité à voir des opportunités; les spécialistes sont donc confiants quant à l’avenir. 

Lire le texte complet: Alfred Sommelier, le 13 mars 2021

Commentaires des lecteurs