vendredi 19 avril 2024
Victoire pour une jeune famille d’agriculteurs menacée d’expropriation

Victoire pour une jeune famille d’agriculteurs menacée d’expropriation

Une famille d'agriculteurs de Saint-Antoine-de-Tilly, Québec, a remporté une victoire importante lorsque la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) a refusé la demande de la municipalité de creuser un puits sur leur terre pour pallier la pénurie d'eau potable du village. La famille Letendre-Lizotte, propriétaires de la ferme Marijoli, a vécu des moments difficiles face à cette menace d'expropriation. La municipalité, confrontée à une grave pénurie d'eau affectant ses 1700 résidents, avait envisagé d'utiliser une partie de la ferme pour accéder à une source d'eau souterraine, après plusieurs tentatives infructueuses de trouver des solutions alternatives. La décision de la CPTAQ, motivée par le manque de preuves d'absence d'alternatives hors zone agricole, soulage la famille et préserve leur exploitation agricole. Cependant, le maire Richard Bellemare souligne que la question de l'approvisionnement en eau demeure critique et prioritaire, évoquant la complexité et le coût élevé des autres options, notamment l'utilisation de l'eau du fleuve Saint-Laurent, actuellement non viable en raison du rejet d'eaux usées non traitées.

Lire l'article de La Presse