samedi 28 janvier 2023
FRANCE – Des milliers de boulangeries et de pâtisseries menacées de faillite

FRANCE – Des milliers de boulangeries et de pâtisseries menacées de faillite

«Sans aide, c'est la faillite»: le boulanger parisien Emmanuel Martin semble presque étonné de son cri du cœur, lancé vendredi dans son fournil, devant une ministre et la presse. La flambée des prix de l'énergie, du beurre, du sucre menace la pérennité de commerces de bouche comme le sien.

À quelques heures du réveillon du Nouvel An, l'odeur sucrée des premières galettes des Rois célébrant l’Épiphanie début janvier, embaume déjà sa boutique du XVe arrondissement de Paris, qui ne désemplit pas.

Pourtant le moral du boulanger n'est pas au beau fixe. Devant la ministre de l'Artisanat et des Petites et moyennes entreprises Olivia Gregoire venue lui rendre visite vendredi, il tente de faire le compte des factures qu'il dit peiner à payer.

Pour les matières premières «on est pratiquement à plus de 30% partout»: «les œufs ont augmenté à cause de la grippe aviaire, les amandes ont augmenté aussi, le beurre a pris près de 30%, la farine à cause de la guerre en Ukraine, le sucre, le papier et les emballages en carton aussi, et, la cerise sur le gâteau c'est l'énergie: ma facture mensuelle de 3200 euros TTC est passée à presque 16 000 euros à la fin de l'année, c'est-à-dire multipliée par cinq», énumère-t-il.

En conséquence, M. Martin a augmenté ses tarifs sur le pain et les gâteaux de «près de 10% début novembre», en maintenant toutefois la baguette tradition à 1,20 euro.

«Je ne peux pas tout répercuter» dans les prix, dit le boulanger, «on ne peut pas vendre une baguette deux euros!». Et pourtant il faut que son entreprise vive. «Si la boîte coule, on n'a plus rien, on n'a que des remboursements d'emprunt à faire», s'émeut le boulanger qui emploie une dizaine de salariés.

Lire la suite: TVA Nouvelles du 30 décembre 2022

Commentaires des lecteurs