dimanche 29 janvier 2023
«L’autonomie des producteurs et productrices agricoles, c’est non négociable»

«L’autonomie des producteurs et productrices agricoles, c’est non négociable»

Lors de son discours au congrès général de l’Union des producteurs agricoles (UPA), le président Martin Caron a défendu l’importance de l’autonomie des agriculteurs dans leur ferme, ce qui a soulevé les applaudissements des délégués réunis à Québec. « L’autonomie des producteurs et productrices agricoles, c’est non négociable », a-t-il affirmé en réaction au projet de loi 41 visant à empêcher les agronomes de conseiller et de vendre simultanément des intrants aux producteurs agricoles. Il a également brossé un portrait préoccupant de l’agriculture au Québec.

Le président de l’UPA estime que le projet de loi 41, qu’il s’attend à voir redéposé à l’Assemblée nationale, met à mal la capacité des agriculteurs à gérer leurs entreprises. « Ils ont omis de nous exempter. Ça veut dire que chaque jour qu’on faisait des actes sur nos entreprises, c’est comme si on avait besoin [de quelqu’un] qui nous dise de le faire. Que ce soit pour la gestion économique ou pour nos animaux, la gestion de nos cultures, pour nos prévisions de traitement et ainsi de suite », a-t-il énuméré. Les recommandations de la commission de l’agriculture sur l’impact des pesticides au Québec ne faisaient nullement mention de l’autonomie des producteurs agricoles, a ajouté le président. « Pourquoi on sort un projet de loi comme ça et qu’on est en train de nous attacher? »

Lire la suite: La Terre de chez nous du 29 novembre 2022

Commentaires des lecteurs