dimanche 4 décembre 2022
Québec ignore la protection de 24 plantes menacées ou vulnérables

Québec ignore la protection de 24 plantes menacées ou vulnérables

Le gouvernement du Québec ignore les recommandations de ses scientifiques, qui demandent que l’on protège 24 espèces additionnelles de plantes rares, a appris La Presse à deux semaines de l’ouverture à Montréal de la conférence de l’ONU sur la biodiversité COP15.

Pas moins de 15 de ces 24 recommandations du Comité aviseur sur la flore menacée ou vulnérable, obtenues grâce à une demande d’accès aux documents des organismes publics, sont « en attente » depuis plus de 11 ans. Les plus récentes datent de novembre 2019.

La plupart des espèces en attente d’être protégées, comme le brome pubescent (Bromus pubescens), l’élyme velu (Elymus villosus) ou l’aster de Pringle (Symphyotrichum pilosum var. pringlei), se trouvent dans le sud de la province. La biodiversité y est plus riche, mais la pression y est aussi plus forte sur les habitats, en raison de l’étalement urbain. Ce serait d’ailleurs pour éviter des entraves au développement et aux projets d’exploitation des ressources naturelles que les gouvernements successifs n’agissent pas, avancent les experts consultés par La Presse.

Lire la suite: La Presse du 22 novembre 2022

Commentaires des lecteurs