dimanche 4 décembre 2022
Boucar Diouf nous parle de biodiversité des abeilles

Boucar Diouf nous parle de biodiversité des abeilles

Je veux profiter du sommet de l’ONU sur la biodiversité, qui se tiendra du 5 au 17 décembre prochain, pour vous proposer trois chroniques portant sur le sujet. Dans cette première, je vous parle de biodiversité des abeilles.

Quand certains jeunes citadins mélangent biodiversité et pollinisateurs, l’abeille mellifère (Apis mellifera) n’est jamais loin. Or, ce n’est pas parce qu’on a une ruche sur son toit qu’on sauve « les abeilles ».

Contribuer à la sauvegarde de l’abeille mellifère ne signifie pas sauver « les abeilles ». Avec quelque 20 000 espèces sur la planète, la biodiversité des abeilles est bien plus large. Des espèces d’abeilles, il en existe des grosses, des petites, des solitaires, des sociales, des parasites, des paisibles, des agressives et même des dépourvues de dard. Seulement au Canada, on dénombre près de 800 espèces.

Si cette diversité semble invisible, c’est parce que l’abeille mellifère que nous hébergeons jusque sur les toits de nos maisons et édifices vole la vedette. Le biologiste Laurence Packer, de l’Université York, raconte de façon imagée que l’abeille mellifère est à la diversité des abeilles ce que le poulet est à la diversité aviaire. En effet, rares sont les ornithologues qui braqueraient leurs jumelles sur un poulailler même si les poulets occupent désormais toute la place dans le gigantesque monde du peuple à plumes.

Lire la suite: La Presse du 19 novembre 2022

Commentaires des lecteurs