jeudi 6 octobre 2022
Une ferme au pied du Stade olympique? Qui l’eût cru?

Une ferme au pied du Stade olympique? Qui l’eût cru?

Alors qu’on valorise plus que jamais l’achat local et la consommation de la ferme à la table, La Presse reprend la route cet été pour aller à la rencontre d’artisans et de travailleurs agricoles. Voici le deuxième portrait d’une série de six avec Guillaume Salvas et Sarah Farley Gélinas, des fermes urbaines ÔPlant.

Une ferme au pied du Stade olympique ? Qui l’eût cru ?

Fermes urbaines ÔPlant partagent ses locaux avec le centre de distribution de la chaîne de sous-vêtements La Vie en Rose (!) rue de Marseille, à deux pas de la station de métro L’Assomption.

Il faut savoir que l’entreprise cultive des micropousses à l’intérieur grâce à un procédé vertical unique et novateur.

« On peut cultiver 12 mois sur 12 et 365 jours sur 365 », vante le président et fondateur Guillaume Salvas, dont lui seul — ou presque — a le secret de son substrat inorganique.

Sans pesticides ou semences génétiquement modifiées, Guillaume Salvas et son équipe font pousser de la roquette et du basilic, mais aussi de la vrille de pois, du shiso rouge, du pak-choï, du radis pourpre, de la sarriette d’été, de la mizuna, du shunguku…

Lire la suite: La Presse du 8 août 2022

Commentaires des lecteurs