mardi 16 août 2022
Compass: l’intelligence artificielle au service des producteurs de volaille

Compass: l’intelligence artificielle au service des producteurs de volaille

NOTE DE L'ÉDITEUR

2022 07 18 224430

 

Lire en temps réel des informations cruciales comme la température de l’air, le niveau d’humidité, la consommation d’eau, de moulée, la concentration de gaz et le poids des animaux en production grâce à des capteurs installés sur des fermes d’élevage de volaille.

C’est ce que permet Compass, une technologie développée par l’entreprise québécoise Intelia. L’objectif : permettre une meilleure gestion, de la production de la ferme à l’usine d’abattage, en passant par le meunier qui fournit la nourriture aux animaux. Le géant américain Cargill, après en avoir fait l’essai, a même conclu un partenariat avec la PME établie à Joliette.

Intelia a été fondée par Dominic Désy et Claude Bouchard en 1999. Mais ce n’est qu’en 2016 qu’ils ont pris le virage «intelligence artificielle agricole». Forts de leur expérience en électronique, le domaine de l’agriculture les faisait «vibrer», raconte M. Désy en entrevue.

«Il y a six ans, l’expression “intelligence artificielle” n’était pas l’expression le plus à la mode, et encore moins dans le domaine agricole», ajoute celui qui agit également à titre de président et chef de la direction d’Intelia. La PME compte maintenant une trentaine d’employés.

«Nous voulions bâtir une entreprise importante, et comme boîte de service, c’est très difficile de se démarquer des autres, et c’est extrêmement difficile d’avoir un avantage concurrentiel de calibre mondial.»

«Quand tu bâtis ton catalogue de produits dans un secteur très niché comme celui de l’élevage, là, je dirais que c’est le génie québécois à son meilleur, affirme-t-il. Ce qui nous permettra de conquérir le monde. Rien de moins.»

Lire la suite: La Presse du 18 juillet 2022

Commentaires des lecteurs