mardi 16 août 2022
Qui a intérêt à brûler les fermes actuellement au Québec?

Qui a intérêt à brûler les fermes actuellement au Québec?

NOTE DE L'ÉDITEUR
Selon nos sources, d'autres fermes dans d'autres pays sont également brûlées volontairement. Quels sont les enjeux maléfiques derrière ces actes sauvages?

 

Un incendie fait rage dans une porcherie située sur le Grand rang Saint-François, à Saint-Hyacinthe, en ce 4 juillet après-midi. Selon une première estimation des pompiers, 50 % de la ferme est une perte totale et la moitié du troupeau a péri.

Le directeur adjoint du Service de sécurité incendie de Saint-Hyacinthe, Michel Ouellette, précise que le grand bâtiment agricole faisait environ 300 pieds de long. Le pompier ignorait toutefois, au moment d’écrire ces lignes, le nombre d’animaux qui y étaient logés et l’usage exact de la section détruite par le feu.

« On a été en mesure d’empêcher la propagation dans 50 % de la ferme et on sait qu’il y avait environ la moitié des animaux là », a-t-il détaillé vers 15 h 30, alors qu’il se trouvait toujours sur les lieux de l’incendie. « On n’a pas terminé. On devrait en avoir jusqu’à ce soir, mais on a pris le contrôle. Le feu ne se propagera plus », a-t-il ajouté.

Une cinquantaine de pompiers s’affairent sur place depuis 14 h. La cause de l’incendie demeure inconnue.

Des entrepôts brûlent

D’autres incendies de fermes sont survenus dans les heures et jours précédents. Le 4 juillet, vers 4 h, à Sainte-Clotilde-de-Châteauguay, en Montérégie, un bâtiment de l’entreprise maraîchère R.G.R. Guinois, qui abritait le bureau administratif et l’entrepôt, est parti en fumée.

Lire l'article complet: La Terre de chez nous du 4 juillet 2022

Commentaires des lecteurs