mardi 9 août 2022
Le nouveau président Pierre Lapointe veut laisser une empreinte sur le Groupe Mayrand Alimentation

Le nouveau président Pierre Lapointe veut laisser une empreinte sur le Groupe Mayrand Alimentation

La présidence du Groupe Mayrand Alimentation - qui veut allier l’expertise en commerce alimentaire avec le savoir-faire de la distribution alimentaire aux restaurateurs - a été offerte en janvier dernier à Pierre Lapointe. Ce dernier a commencé sa carrière dans le domaine de l’alimentation, puis a passé les dix dernières années du côté des chaînes d’approvisionnement, de logistique de transports et d’entreposage. « Comme fin de carrière, je trouvais intéressant de prendre l’ensemble de mon expertise accumulée au cours des 40 années et de la mettre à profit dans une entreprise du Québec, explique le président. Je me lève le matin parce que j’ai une passion et je veux arriver à laisser une empreinte. C’est l’occasion que j’ai eue avec Mayrand. »

Pierre Lapointe est arrivé dans l’entreprise en novembre 2019 à titre de président de ALIMPLUS, puis il est devenu en mai 2020 chef de l’exploitation de Mayrand Entrepôt d’Alimentation, avant de prendre les rênes du groupe. « La transition a été beaucoup plus facile que si ça avait été quelqu’un de l’externe : je connaissais l’exécutif et l’ADN de l’entreprise. On venait de vivre deux années de défis durant lesquelles on a eu beaucoup d’occasions, qui nous ont notamment permis de faire des ajustements », souligne-t-il. La structure de l’organisation et les façons de faire ont été revues et des investissements ont été faits pour moderniser des entrepôts, le tout en vue de l’après-pandémie.

« Je pense qu’il va y avoir une reprise plus soutenue que lors des déconfinements, assure le nouveau président. Notre degré de confiance est plus élevé. Certains restaurants, comme les nappes blanches, sont restés fermés lors des deux dernières années et rouvrent en ce moment. » Il confirme que le nombre de clients a baissé, mais un certain équilibre a été trouvé, car si la vente des produits haut de gamme ont diminué, ceux par exemple destinés aux pizzerias ont explosé. Les ventes d’emballages pour le prêt-à-emporter ont aussi atteint des records pendant la pandémie.

Pierre Lapointe s’attend encore à de nouveaux changements liés à la période inflationniste : « On mentirait si on disait que nos clients n’auront pas d’augmentations de prix. On n’est pas capables de tout absorber, mais on a un effort à faire en tant qu’organisation pour aider notre clientèle : en négociant encore mieux, en trouvant d’autres produits, en faisant place peut-être à de nouveaux joueurs... »

Lire la suite: HRImag du 24 mars 2022

Commentaires des lecteurs