lundi 25 octobre 2021
Marché SecondLife fait la guerre au gaspillage alimentaire

Marché SecondLife fait la guerre au gaspillage alimentaire

L’innovation

Des vinaigrettes qui ne respectent pas à la lettre la recette originale, des macaronis un peu trop tordus, des surplus de café invendus ou encore des retailles de barres tendres : voilà des aliments qui prennent souvent le chemin de la poubelle parce qu’ils ne respectent pas les standards de l’industrie. Marché SecondLife, une entreprise québécoise, a décidé de faire la guerre au gaspillage alimentaire et de « sauver » ces produits imparfaits en les vendant en ligne sous sa propre marque, à moindre coût. Ces articles sont offerts sur le site second-life.ca depuis la fin de septembre, sous l’étiquette Fièrement Différent.

Qui

Si le nom de SecondLife ne vous est pas inconnu, c’est que, depuis quelques années, l’entreprise, fondée par Thibaut Martelain, a fait sa marque en vendant, en ligne, des fruits et des légumes moches, difformes ou en surplus. « Nos clients nous demandaient très régulièrement de pouvoir faire leur épicerie chez nous, [de pouvoir acheter] autant des produits secs que frais », raconte M. Martelain au bout du fil.

«En discutant avec les gens de l’industrie, on s’est rendu compte qu’il y avait une importante partie de la production des transformateurs alimentaires qui était mise de côté parce qu’elle ne répondait pas aux critères des clients.» - Thibaut Martelain, fondateur de Marché SecondLife

Lire l'article complet: La Presse du 27 septembre 2021

Commentaires des lecteurs