mardi 11 août 2020
Notre Identité agricole, aquicole, alimentaire et culinaire – Tourisme gourmand photos André Rainville @villedepluie.jpg (La Tribu)

Notre Identité agricole, aquicole, alimentaire et culinaire – Tourisme gourmand

De nos jours, le tourisme gourmand suscite un intérêt un peu partout sur la planète et le Québec n’y échappe pas. L’histoire de notre cuisine repose sur les particularités agricoles et alimentaires régionales, un savoir-faire de chacune des régions. Elle provient d’un mélange de culture culinaire amérindienne et européenne. Elle est aussi l’expression créative des valeurs culturelles de tous ceux et celles qui ont contribué à bâtir le Québec. Cette évolution s’échelonne sur plusieurs siècles.

Les communautés religieuses ont facilité les formations de base en alimentation et en cuisine. Ces pionnières nous ont laissé tout un héritage de richesses culinaires. Les associations féminines, plus particulièrement les Cercles de Fermières du Québec, ont également contribué au développement et à la sauvegarde de notre cuisine, on les surnomme «Les gardiennes de notre patrimoine culinaire». De nos jours, ce sont les écoles de cuisine professionnelle qui prennent la relève et contribuent à bâtir le patrimoine de demain.

Depuis, on peut dire que le tourisme culinaire, maintenant appelé tourisme gourmand, a bel et bien pris son envol au Québec. Il comprend diverses activités : cours de cuisine, festival culinaire, route des saveurs, parcours ou circuit gourmand, banc d’essais, tournée de presse, repas aux saveurs régionales, auto-cueillette, repas-spectacle, croisière gourmande. On fait aussi des visites et des achats dans : cabane à sucre, marché public, marché de Noël, kiosque fermier, fromagerie, vignoble, boutique spécialisée, librairie gourmande, et plus récemment, halles gourmandes. Le Québec, sur l’échiquier international, offre l’une des meilleures destinations quatre-saisons.

Les produits spécifiques à chaque région prennent la vedette. On innove constamment en développant des produits plus tendance qui s’ajoutent à ceux plus traditionnels. Un produit de tourisme gourmand bien défini devient un produit d’appel pour une région et assure une mise en valeur de la culture et des produits régionaux. Il devient une image de marque caractéristique pour les divers acteurs qui choisissent de mettre en valeur les spécificités locales tant pour leur table que pour leur région. Les produits régionaux, les traditions culinaires et la gastronomie locale doivent s’imprégner de cette recherche d’authenticité. Le tourisme gourmand favorise la progression de la renommée d’une région auprès des touristes, qu’ils soient québécois ou étrangers. Un produit d’appel va jusqu’à constituer un motif de déplacement vers une localité, une région. Une expérience touristique réussie passe souvent par l’appréciation de la table.

Nous y étions le 17 octobre 2019… à l’ouverture officielle de la nouvelle halle gourmande à Montréal
Le Central – MANGER MONTRÉAL

La vocation de cette nouvelle halle répond en tous points au concept de tourisme gourmand en créant un lieu unique de découvertes de mets et boissons et tout cela sous un même toit. Les consommateurs et consommatrices sont à même de pouvoir se sustenter car ils ont accès à une offre gourmande élargie. Une belle initiative qui permet de mettre en valeur notre culture culinaire montréalaise, qu’elle soit québécoise de souche ou issue des communautés multiculturelles. Le concept du tourisme gourmand se développe depuis les années 1990, il favorise une approche plus globale de ce qui se rapporte aux aliments et boissons; il s’associe très bien avec le concept de tourisme culturel.  La cuisine et ses produits sont reliés à l’histoire d’un pays, à ses particularités régionales, au savoir-faire et aux goûts caractéristiques de chaque région. Le tourisme gourmand est l’expression créative des valeurs culturelles de tous ceux et celles qui ont contribué à bâtir le Québec et qui continuent à le faire.

rose helene michel lecentral

Le CENTRAL est un concept qui répond très bien à cette approche. On y retrouve vingt-cinq comptoirs offrant mets et boissons. Ce lieu unique à Montréal est situé au centre-ville à l’angle des rues Saint-Laurent et Sainte-Catherine. Ces deux artères ont marqué l’histoire montréalaise et contribue, encore aujourd’hui, à construire l’image contemporaine de la ville. Avec ces 700 places assises, c’est un endroit qui revêt un caractère rassembleur et festif à l’image de Montréal. Ouvert 7 jours par semaine. L’accès est facile à pied, en vélo ou en métro (station Saint-Laurent).

Tous les comptoirs offrent de bons choix de mets et de boissons. Parmi cette offre que nous avons eu le plaisir de goûter, voici quelques uns de nos coups de cœur :

  • RDJ (République démocratique du Jambon) : La planche dégustation, l’ensemble des charcuteries sont savoureuses
  • Le Centrale West Shefford (Brasseurs) : La Garde-Malade (ale) et la Mont-Rose (bière à la camerise)
  • Mignonette, bar à écailles et tartares : Ceviche de pétoncles
  • Gras dur : Poutine aux fruits de mer
  • Bogado : Glaces framboise et poivron rouge, abricot et carotte, sésame noir

Rose-Hélène Coulombe, Experte-conseil en agroalimentaire et en tourisme gourmand

Michel Jutras, Expert-conseil en gestion culturelle et touristique

Nous sommes également des auteurs-mémorialistes. Notre mission : «Donner à notre culture culinaire ses lettres de noblesse en offrant une vitrine au savoir-faire de nos artisans de la production à la table»

NOTE :

- Les chroniques sont tirées en partie de notre trilogie «Culture & Patrimoine» et de nos découvertes.

- Dans nos écrits, nous choisissons la nomenclature des régions touristiques pour l’identification des régions car c’est la plus usuelle pour le public en général. 

Trilogie de la Collection «Culture & Patrimoine» aux Éditions GID
«Femmes engagées à nourrir le Québec», 2012
«Histoires de gourmands / Culture culinaire», 2014
«Hommes engagés à nourrir le Québec», 2017

Nous sommes fiers de contribuer à préserver et à faire rayonner
notre patrimoine agricole, aquicole, alimentaire et culinaire et ses artisans

Pour en savoir plus: lecentral.ca / Le CENTRAL, 30, rue Sainte-Catherine Ouest

(Octobre 2019)

À propos de l' auteur

Nous sommes deux experts contribuant à l’essor et au rayonnement des industries agricole, alimentaire, culturelle et touristique. Une approche d’accompagnement basée sur le jumelage d’expertises. Rose-Hélène Coulombe et Michel Jutras signent des chroniques dans les médias écrits. Ils partagent leurs savoirs et de leurs contacts auprès de jeunes professionnels qui bâtissent leurs carrières. Membres de jurys pour divers concours.Lire la suite...

Commentaires des lecteurs