jeudi 19 mai 2022
Une boisson inimitée, la Catrina de La Chaufferie

Une boisson inimitée, la Catrina de La Chaufferie

Le vendredi 8 octobre dernier, la chasse à la Catrina débuta pour les gens du Québec. C’est en cette journée que les réservations pour obtenir l’une des quelques 250 bouteilles de l’eau de vie de citrouille cuite sur braise firent leur apparition, et c’est avec peu de bouteilles encore sous la main qu’ils ont fermé la période de réservation le 12 octobre.

Heureusement, ils n’en sont pas restés là, puisqu’en fermant cette dite période de réservation, la distillerie de La Chaufferie a invité tout un chacun à participer à « La Grande Étouffée » le samedi 23 octobre.

grande etouffee

J’ai donc eu la joie de participer à cet évènement, haut en couleur, en odeurs, et saveurs! Ça sentait le feu, croyez-moi, mais oh que ça sentait bon la chair de citrouille flambée! Une bonne cuisson, et hop!, on ramasse le tout pour créer la prochaine génération de Catrina.

En plus des citrouilles et tout le tralala, il y avait au menu un foodtruck mexicain @streatacos, un cocktail (ingrédients disponibles plus bas), un groupe de musique @eliwoodsmusic, une vente de citrouilles du Jardin Noir… un peu de tout pour s’amuser, dans le fond!

245087112 1063680854470569 7212371236926682310 n

Maintenant, assez parlé de l’évènement. Il faut quand bien même que je vous parle un peu de la raison derrière tout ceci, la Catrina. Cette boisson, une eau-de-vie à la citrouille qu’on pourrait presque qualifier de Mezcal québécois, est unique de plusieurs façons :

Premièrement, c’est la première boisson de ce type à être analysée à la SAQ, ils ont dû faire un beau remue-méninge là-bas pour trouver comment catégoriser le produit. Étant la première, ça veut dire qu’elle n’a pas de concurrents comme tel; la Catrina est donc incomparable!

Deuxièmement, c’est une boisson qui, de par son aspect saisonnier, ne peut revenir qu’une fois par année, et en quantités plutôt limitées. Il faut donc se dépêcher pour en obtenir, ou s’en passer pour l’année!

Finalement, qui peut se targuer de posséder toutes ces qualités hors du commun et d’avoir en plus son propre festival? Festival qui, je le rappelle, aura une 2e édition et, je l’espère, plusieurs autres par la suite! Cet évènement va donc devenir une partie de notre culture locale, un moment à passer avec nos proches et fêter l’arrivée de l’automne.

Sincèrement, quel bel accomplissement l’équipe de La Chaufferie! Je suis vraiment heureux d’avoir été là afin de voir de mes propres yeux le développement de tout ceci.

Parlant de développement, chers lecteurs, je vous conseille fortement de rester à l’affût… J’ai cru entendre, grâce à ma curiosité sans satiété, que de nouveaux produits de la distillerie allaient arriver sur le marché très prochainement… Je ne vous dis rien de plus, mes curieux, vous aurez juste à aller voir vous-mêmes, ou de lire ma prochaine chronique sur La Chaufferie!

Recette Signature

0,25 oz de Catrina
0,75 oz de Brum Barnston
0,5 oz de miel
0,5 oz de vinaigre de cidre
2,5 oz de jus de pommes (ou gastrique pour les fancy)
1,5 oz de soda
2 traits d’Amer Kebek Forêt


À propos de la Distillerie de la Chaufferie

Située en bordure de la rivière Yamaska dans l’ancien quartier industriel qu’occupaient les usines de la « Esmond Mill » et de la « Miner Rubber Company », la chaufferie fut construite à la fin des années 1800 pour alimenter en chaleur les immeubles de la société Imperial Tobacco.

L’Impérial Tobacco, fondée en 1864 à Halifax par John Archibald, s’établit à Montréal en 1887. Huit ans plus tard, un incendie détruisit toutes ses installations. Stephan Miner, alors maire de Granby, convainquit M. Archibald de reconstruire sa nouvelle usine à Granby. L’Imperial Tobacco comprenait à l’origine quatre bâtiments en briques rouges construits entre 1895 et 1915 de part et d’autre de la rue Cowie. À ce jour, seuls trois bâtiments demeurent, dont la chaufferie.

Ses origines historiques, alliées à son ancienne vocation de chaufferie, nous ont convaincus que c’était à cet endroit même qu’il fallait installer notre distillerie. Sans doute inspirés par l’ambiance particulière dégagée par les murs de cette ancienne bâtisse, nous avons eu l’impression que nos alambics revenaient chez eux après un long repos, afin de réchauffer les cœurs.

Distillerie de la Chaufferie
145, rue Cowie
Granby (Québec) J2G 3V5
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél.: 450 375-9559

À lire ou à relire : La Chaufferie : une distillerie et un trésor local

À propos de l' auteur

Né en 2001, j’ai grandi en ayant l’esprit très ouvert. Ma passion est de découvrir de nouvelles choses, et ce, sans limites. J’aime énormément tomber sur des produits québécois; quoi de mieux que d’encourager local, right? Cela étant dit, n’étant pas exclusivement Québécois, mais aussi Canadien, je suis tout aussi fier de mes découvertes au niveau national!

Présentement au travail dans le domaine alimentaire, je suis également aux études, je possède une propriété et je gère mon syndicat de copropriété. Je suis donc bien occupé, mais étant ambitieux de nature, je ne me plains vraiment pas! Lire la suite...