samedi 18 mai 2024
Découragement généralisé des agriculteurs

Découragement généralisé des agriculteurs

NOTE DE L'ÉDITEUR
Pas de camions, ni d'agriculteurs, nous crevons de faim et de soif!

 

L’industrie agricole doit redoubler d’efforts pour travailler à construire un avenir responsable. Plus facile à dire qu’à faire. Les Affaires discute avec celles et ceux qui bâtissent en ce moment même l’agriculture et l’agroalimentaire de demain.

Les agriculteurs québécois pourraient-ils imiter leurs cousins français en colère et, qui sait, bloquer des centres-villes ? Peut-être bien, si l’on se fie au dernier congrès annuel de l’Union des producteurs agricoles, en décembre dernier. L’accueil réservé au ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, André Lamontagne, venu prononcer un discours, a été plus que glacial.

En cause : un découragement généralisé quant à une situation de plus en plus intenable, faute de soutien approprié des pouvoirs publics. « La saison 2023 a été désastreuse pour nombre de producteurs agricoles, explique Carole-Anne Lapierre, agronome et analyste en agriculture et en systèmes alimentaires à Équiterre. Comme en France et en Europe, on sent qu’on approche d’un trop-plein. »

Lire l'article complet