samedi 18 novembre 2017

Juan Muñoz Oca et Columbia Crest

J’ai rencontré Juan Muñoz Oca, Directeur en Chef de la Vinification du Domaine Columbia Crest, dans l’État de Washington, qui m’a accordé cette entrevue:

ROGER juan munoz oca barrels

RH– Juan Muñoz, vous êtes né en Espagne, où votre père travaillait pour un domaine viti-vinicole et votre famille s’installe en Argentine lorsque vous avez quatre ans, parce que les propriétaires de l’entreprise où travaillait votre père décident d’investir dans des vignobles de la région de Mendoza. Vous avez donc évolué tout naturellement dans le monde du vin. Racontez-nous votre parcours et comment vous vous retrouvez maintenant Directeur en Chef de l’œnologie à la Columbia Crest?

JUAN MUÑOZ OCA – J’ai eu la chance de faire du vin dans 5 pays différents sur 4 continents. Grandir dans une famille de vignerons m’a aidé à apprécier la façon dont les vignerons travaillent sans relâche pour mieux exprimer le caractère unique de leur terroir. J’ai toujours su que je devais visiter plusieurs terroirs et apprendre de nombreux vignerons avant de pouvoir trouver les outils qui allaient devenir ma philosophie de vinification. Je me demande combien de ce que j’ai appris de mes amis et de ma famille se retrouve dans chaque bouteille de Columbia Crest, en plus des nuances apportées aux raisins par les belles conditions de croissance dans l’État de Washington, au nord-ouest des États-Unis.

RH  Comment est née Columbia Crest?

JUAN MUÑOZ OCA – Nous avons d’abord planté des vignes dans Horse Heaven Hills en 1978, avec l’aide du légendaire Dr Walter Clore. Quatre ans plus tard nous avons construit une cave très ambitieuse et en 1983, nous avons pressé nos premiers raisins.

Jusqu’à aujourd’hui, la Columbia Crest a produit plus de bouteilles de vin qui ont reçu 90 points à Wine Spectator qu’aucun autre producteur au monde. Cela témoigne de la qualité des raisins cultivés à Washington et du dévouement d’un groupe de personnes passionnées.

RH  La Columbia Crest possède 1000 hectares de vignes dans les meilleurs terroirs de l’État de Washington. Qu’est-ce qui fait que ces terroirs soient exceptionnels?

JUAN MUÑOZ OCA – Il y a quelques conditions uniques qui font que notre vignoble soit différent. Elles pivotent sur ​​le sol et le climat.

Nos sols sont sablonneux, très lâches et ont une faible capacité de rétention d’eau. Si vous ajoutez à ces conditions qu’il ne pleut pas pendant la saison de croissance, que les jours sont chauds et très ensoleillés, avec plus de 17 heures de lumière, et les nuits froides, vous avez des conditions parfaites pour cultiver du raisin.

Nous avons l’immense avantage d’avoir un contrôle sur la quantité d’eau que vont recevoir les vignes, nous permettant de gérer l’architecture de la canopée grâce à l’irrigation. C’est ainsi que nous pouvons faire pousser dans les mêmes zones de la vallée de Columbia, le Riesling caché à l’ombre d’une canopée épaisse, et le Cabernet Sauvignon exposé au soleil et à la chaleur dans une canopée claire.

RH  Quels cépages cultivez-vous?

JUAN MUÑOZ OCA – Nous sommes très près du 50/50 en blancs et en rouges. Dans l’ensemble, nous cultivons 35 variétés différentes et 20 différentes sélections clonales des principaux cépages. Parmi les cépages les plus plantés il y a 7 rouges et 6 blancs. Dans les rouges les plus importants sont le Cabernet Sauvignon, le Merlot, la Syrah, le Cabernet Franc, le Malbec, le Grenache et le Petit Verdot. Dans les blancs nous cultivons le Chardonnay, le Riesling, le Sauvignon Blanc, le Pinot Gris, le Gewurztraminer et le Chenin Blanc.

RH  En raison de vos conditions climatiques saines, je suppose que vous pratiquez une agriculture respectueuse de l’environnement sans trop de difficulté.

JUAN MUÑOZ OCA – Je pense que c’est notre responsabilité d’être les gardiens de la terre pour que les générations à venir aient la capacité de faire pousser de beaux vignobles à l’endroit où nous vivons. Les conditions dans l’État de Washington sont très favorables à une agriculture durable et respectueuse de l’environnement. Nous avons des hivers rigoureux, où la plupart des ravageurs ne peuvent pas survivre. Un bon exemple c’est le Phylloxéra. L’État de Washington est libre de Phylloxéra, ce qui nous permet de cultiver la vigne directement au sol, sans porte-greffes.

De plus, nos étés sont si chauds, avec 36 °C en août, et secs, qu’aucune maladie ne réussit à s’y installer.

La Commission du vignoble décrit l’État de Washington comme "le climat parfait pour le vin".

Comme je m’occupe des nuances dans la culture des raisins qui poussent ici, je suis de plus en plus convaincu que c’est non seulement vrai, mais aussi la colonne vertébrale de notre succès en tant que zone de croissance.

RH  Est-ce que la production est concentrée en un seul chai ou en plusieurs?

JUAN MUÑOZ OCA – Tous les vins de Columbia Crest sont produits dans notre cave de Paterson WA.

RH  De quel équipement disposez-vous, en nombre de cuves inox, de barriques, de fûts, et de cuves en ciment?

JUAN MUÑOZ OCA – Nous avons une grande cave qui permet à l’équipe de vinification d’être créatif et expérimental quand il s’agit d’exprimer le caractère unique du terroir à travers les vins.

Bien que la plupart de nos fermentations soient réalisées dans des réservoirs en acier inoxydable (nous en avons plus de 500 de tailles différentes) nous avons aussi des fermenteurs en chêne et en béton en différentes tailles et formes (œuf, pyramide, cube, etc.)

Nous élevons aussi nos vins en fûts de chêne traditionnels et nous en avons actuellement plus de 100 000.

RH  Combien de sortes de vins produisez-vous?

JUAN MUÑOZ OCA – Notre équipe fait trois différents niveaux de vin: Grand Estates, H3 et Réserves. Les vins ont différentes appellations, les Grands Estates portent l’appellation Columbia Valley qui est une grande appellation très inclusive. L’idée étant ici de faire des vins de découverte de Washington comme région viticole.

H3 est un niveau de vins que nous faisons avec des raisins cultivés à Horse Heaven Hills, une sous-région de la Vallée de Columbia. Ces vins ont une structure plus serrée et montrent plus de typicité.

Finalement, nos Vins de Réserve sont de sélections prélevées dans des vignobles où nous essayons de mettre en valeur le caractère ultime du terroir.

À chaque niveau, nous faisons du Chardonnay, du Merlot, du Cabernet Sauvignon, et un Assemblage en Rouge, notre Red Blend.

RH  Comment pourrait-on définir la philosophie de la Columbia Crest?

JUAN MUÑOZ OCA – Nous faisons des vins honnêtes qui sont une représentation fidèle du terroir, où les raisins apportent une valeur énorme à chaque bouteille.

RH – Quelle est la production annuelle de Columbia Crest en nombre de bouteilles?

JUAN MUÑOZ OCA – L’an dernier, nous avons livré plus de 750 000 boîtes de douze (9 millions de bouteilles).

RH  Quelle proportion de votre production est destinée à l’exportation et quels sont vos plus gros marchés?

JUAN MUÑOZ OCA – Environ 5% de nos vins sont exportés vers plus de 30 pays à travers le monde. Le Canada est de loin notre plus important marché d’exportation.

RH – Que pensez-vous de Montréal?

JUAN MUÑOZ OCA – Montréal est un marché intelligent et bien éduqué pour le vin. J’aime avoir nos vins au Québec et être en mesure de montrer ce que l’État de Washington peut faire.

ROGER junan munoz equipe dandurandJuan Muñoz Oca au centre avec l’équipe de Montréal: Stéphanie Bourret, Charles Boutillet et Caroline Carrier.

RH – Vous avez apporté 6 vins pour déguster. Ils représentent la typicité de votre gamme. Dans quel ordre voulez-vous que nous procédions?

JUAN MUÑOZ OCA –

Columbia Crest 2014 Grand Estates Chardonnay

Columbia Crest 2013 Grand Estates Cabernet Sauvignon

Columbia Crest 2013 Grand Estates Merlot.

Columbia Crest 2013 H3 Cabernet Sauvignon et

Columbia Crest 2013 H3 Merlot.

Walter Clore Private Reserva 2012

RH –  Nous débouchons le Columbia Crest 2014 Grand Estates Chardonnay, 13,5° d’alcool.

JUAN MUÑOZ OCA – Environ 80% du vin vieillit en fûts de chêne et est soumis au bâtonnage hebdomadaire pendant 9 mois pour ajouter de la texture en bouche. Les autres 20% sont élevés en acier inoxydable pour ajouter fraîcheur et caractère du cépage à l’assemblage final.

roger grand estates chardonnay


RH – Jolie robe dorée pâle et limpide. Une incroyable diversité de parfums: pomme, melon, mangue, noisette, amande grillée, fougère, fleur d’acacia, crème brûlée, biscuit.

En bouche c’est un vin généreux, ample, puissant, avec une bonne dose d’acidité, beaucoup d’équilibre, très gourmand, intensément fruité et légèrement minéral. Il se termine par une belle longueur en fin de bouche et beaucoup de fraîcheur.

Quels mariages nous proposez-vous pour ce vin et à quelle température doit-on le servir?

JUAN MUÑOZ OCA – J’aime prendre le Grand Estates Chardonnay avec des crustacés ou des pâtes à base de sauce au beurre. Il doit être servi à 7 °C.

RH – Combien de temps est-ce qu’il peut se conserver en cave?

JUAN MUÑOZ OCA – Cela dépend de comment vous aimez votre Chardonnay. Moi, je le préfère lorsqu’il a entre 3 et 5 ans de vieillissement et qu’il a développé plusieurs couches de saveurs secondaires.

Columbia Crest Chardonnay Grand Estates 2012 est disponible à la Société des alcools du Québec, code 1278671. Prix 20$.

RH   Nous débouchons maintenant le Columbia Crest 2013 Grand Estates Cabernet Sauvignon, 13,5o d’alcool.

JUAN MUÑOZ OCA – Le vin vieillit pour 1/3 en fût de chêne neuf et pour 2/3 en fûts de deuxième et troisième d’utilisation, pendant environ 10 mois.

rogerh3 cabernet sauvignon

RH   Robe rouge intense. Arôme variétal de cassis accompagné de cerise noire, de prune, de cèdre et d’épices. On y décèle aussi des notes de réglisse, de moka, de cuir et de vanille.

En bouche c’est un style audacieux et puissant d’une grande complexité aromatique, avec une robuste structure tannique, qui s’adoucit dans sa troisième année. Une belle sensation d’onctuosité, des arômes fruités et une fraîcheur qui se prolonge dans une longue finale.

Quels mariages nous proposez-vous pour ce vin et à quelle température doit-on le servir pendant un repas?

JUAN MUÑOZ OCA – J’adore ce vin avec une terrine de pâté. Il se marie aussi très bien avec du canard et du porc. Il faut le servir à 18 °C.

RH – Combien de temps peut-il se conserver en cave?

JUAN MUÑOZ OCA – Entre 5 et 7 ans.

Columbia Crest Cabernet Sauvignon Grand Estates 2014 est vendu à la Société des alcools du Québec, code 11383668. Prix 20,05$.

RH –  Nous débouchons maintenant le Columbia Crest 2013 Grand Estates Merlot, 13,5o d’alcool.

JUAN MUÑOZ OCA – Le vin a vieilli en fût de chêne, dont 50% neuf, pendant 15 mois; un peu plus longtemps que le Cabernet parce que les tanins du Merlot de Washington ont tendance à être un peu plus rugueux que ceux du Cabernet.

roger h3 merlot

RH  Robe rouge intense tirant sur le violet. Bouquet de fruits mûrs: fraise, framboise, cerise noire et groseille. Des touches de violette, de pruneau et d’épices douces avec un peu de chocolat.

En bouche c’est un vin ample, puissant, charnu, gourmand, corsé, élégant, bien structuré, avec des tanins souples. Une finale très agréable qui appelle un autre verre.

Quels mariages nous proposez-vous pour ce vin et à quelle température doit-on le servir?

JUAN MUÑOZ OCA – J’aime jumeler ce vin avec du poisson copieux, surtout s’il a été grillé. Il doit être servi à 18 °C.

RH – Combien de temps peut-on le garder en cave?

JUAN MUÑOZ OCA – Il devrait bien évoluer pendant 5 à 7 ans.

Columbia Crest 2012 Grand Estates Merlot est disponible en importation privée auprès de notre agent Philippe Dandurand au prix de 19,15$ particuliers et 16,66$ corporatif.

RH – Nous débouchons maintenant le Columbia Crest 2013 H3 Cabernet Sauvignon, 14,5o d’alcool.

JUAN MUÑOZ OCA – Le vin vieillit pendant 12 mois dans des fûts de bois de chêne, dont 40% sont neufs. La plupart du chêne est français mais une petite partie est américain parce qu’il ajoute un léger parfum de noix de coco frais au vin.

Il contient 1% de Cabernet Franc qui ajoute une nuance de fines herbes à l’assemblage final.

rogerh3 cabernet sauvignon

RH – Robe d’un rouge très soutenu. Bouquet de cerises noires et de mûres, une touche de cassis et de vanille, On décèle aussi des arômes de réglisse, de moka et de cuir et de cacao doux, un peu de cèdre et d’épices. On perçoit finalement des notes de terre et des minéraux. Son petit apport en Cabernet Franc lui apporte des notes claires de thym, de romarin et de framboise.

En bouche c’est un vin généreux, onctueux, sa structure tannique virile est magnifique, sa minéralité est présente, mais adoucie par la richesse de ses arômes de fruits et de chocolat. On perçoit une jolie fraîcheur apportée par le terroir de Washington. Une finale longue et caressante avec une touche de noix de coco.

Avec quels mets pourrions-nous le déguster et à quelle température faut-il le servir?

JUAN MUÑOZ OCA – Ce vin est fabuleux avec des ragoûts ou avec du bœuf ou de l’agneau braisé. Il doit être servi à 18 °C.

RH – Quel est son temps de garde en cave?

JUAN MUÑOZ OCA – Ce H3 a une texture plus robuste et il évoluera gracieusement pendant 10 à 12 ans.

Columbia Crest 2014 H3 Cabernet Sauvignon est disponible à la Société des alcools du Québec, code 12182403. Prix 21,05$.

RH – Nous débouchons le Columbia Crest 2013 H3 Merlot, 14,5o d’alcool.

JUAN MUÑOZ OCA – C’est un 100% Merlot, vieilli en fût de chêne pendant 18 mois.

roger h3 merlot

RH – Robe rouge, très intense. Bouquet riche et fruité de fraise, framboise, cerise rouge, groseille. Des touches de violette, de cardamone, de cannelle, de pruneau et de tabac.

Ample en bouche, rond, riche en alcool, très bien structuré, montrant une belle fraîcheur, assez charnu, ses tannins sont souples. Il a beaucoup d’élégance et fait preuve d’une importante masse fruitée, et de belles notes de minéralité. Une finale longue et veloutée.

Avec quels mets pourrions-nous le déguster et à quelle température faut-il le servir?

JUAN MUÑOZ OCA – Je recommande ce vin avec tout ce qui vient sur ​​le gril, les viandes, les poissons, les légumes. Il doit être servi autour de 16° si possible.

RH – Quel est son temps de garde en cave?

JUAN MUÑOZ OCA – Dix à douze ans facilement.

Columbia Crest 2013 H3 Merlot est disponible en importation privée auprès de notre agent Philippe Dandurand au prix de 19$ - en attente d’approvisionnement.

RH  Nous débouchons pour terminer le Walter Clore Private Reserva 2012, 80% Merlot, 8% Cabernet, 6% Cabernet-Franc,  6% Malbec, 14,8o d’alcool. 

JUAN MUÑOZ OCA – Ce vin est dédié à l’œuvre du chercheur et pionnier de la viticulture de l’État de Washington, Walter Clore, qui est reconnu comme le «Père du vin de Washington».

La récolte 2012 a été exceptionnelle et a donné des vins rouges savoureux et riches, avec des tanins mûrs.

Le raisin a été cueilli à la main dans les meilleurs vignobles de la vallée de Columbia. Les baies ont été écrasées et ont reposé à froid avec leurs peaux pendant deux jours pour en extraire des tanins souples et une couleur intense. La fermentation a duré 10 jours avec les peaux et a été suivie par 4 semaines de fermentation malolactique en barrique. Le vin a été assemblé tout juste après la fermentation pour intégrer des arômes avant le vieillissement en chêne. La vinification a suivi le protocole traditionnel de Bordeaux. Ce qui implique une prédominance de barriques de chêne français pendant l’élevage de 26 mois. Elle a été effectuée dans «Le Petit Chai», qui est la cave où nous travaillons avec des techniques traditionnelles françaises, qui sont notre source d’inspiration.

roger walter clore

RH  Ce vin classique de style bordelais a une robe rouge foncé profond. Son bouquet est intense sur les épices et les notes terreuses. En même temps il est fruité: fraise, framboise, myrtille, et on perçoit des notes de violette, de cuir et de chocolat.

En bouche c’est un vin puissant et d’une rare élégance. L’harmonie est parfaite entre les tanins, l’acidité et l’alcool. On perçoit en rétro-olfaction le bouquet perçu au nez, avec encore plus de complexité. Les arômes de fruits noirs, et de cacao sont de la pure gourmandise. Une finale longue et savoureuse qui se prolonge délicieusement.

Avec quels mets pourrions-nous le déguster et à quelle température faut-il le servir?

JUAN MUÑOZ OCA – Le Walter Clore se marie très bien avec des viandes au gril et au four, ainsi qu’aux légumes au gril, et avec des pâtes aux sauces rouges. Il faut le servir à 18 oC.

RH – Quel est son temps de garde en cave?

JUAN MUÑOZ OCA – Le Walter Clore Private Reserva va vieillir en beauté jusqu’à 20 ou même 25 ans.

Walter Clore Private Reserva 2012, est disponible en importation privée, auprès de notre agent Philippe Dandurand au prix de 62,95$ - en attente d’approvisionnement.

RH  Vos vins ne ressemblent pas aux vins californiens. Ils sont moins ronds, moins bonbon, avec beaucoup plus de caractère. Certains peuvent soutenir la comparaison avec les meilleurs vins de Bordeaux. Comment pouvez-vous expliquer cette typicité?

JUAN MUÑOZ OCA – Les conditions géologiques et climatiques permettent à nos raisins de mûrir complètement à cause des journées chaudes, et de garder à la fois leur acidité naturelle à cause des nuits fraîches. L’acidité se manifeste de façon différente dans les vins de Napa, qui ont des caractères plus confiturés et qui ont tendance à perdre un peu d’acidité dans la finition.

Octobre est le pic de la saison de maturation pour les rouges. Comme nous sommes au nord, la fraîcheur nous arrive plus rapidement et les derniers jours de maturation notre température se trouve autour de seulement 12 à 16 °C, ce qui est assez chaud pour le développement des arômes et du goût, mais pas assez pour surcharger les raisins de sucre, qui deviendra plus tard de l’alcool. C’est le climat qui donne aux vins de Washington une belle douceur sans leur faire perdre leur fraîcheur.

RH  Quels sont les grands défis de Columbia Crest pour l’avenir?

JUAN MUÑOZ OCA – Notre défi est de continuer à offrir des vins qui surpassent les attentes et restent pertinents, non seulement en ce qui concerne l’industrie du vin de Washington mais du monde du vin en général.

RH – Merci de m’avoir accordé cette entrevue, JUAN MUÑOZ OCA.

JUAN MUÑOZ OCA – Cela a été un plaisir Roger, j’espère qu’on va répéter l’expérience.

COLUMBIA CREST WINERY 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Senior Winemaker 
178810 State Rt 221
Paterson, Washington 99345

Représentés au Québec par Vins Philippe Dandurand

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Coordonnatrice Marketing 
1304, avenue Greene, Westmount (Québec) H3Z 2B1
514 932-2626, poste 298

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Chef de marque 
514 932-2626, poste 502

Roger Huet
Chroniqueur vins et spiritueux
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com 
LaMetropole.com

 

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...