dimanche 19 novembre 2017

Villa Maria, la qualité sans compromis

Villa Maria Estate est le domaine vinicole leader et le plus primé de la Nouvelle-Zélande. Pourtant, George Fistonich avait commencé petit lorsqu’il a fondé Villa Maria Estate en 1961, en louant un hectare de terre à son père à d’Auckland, dans l’Ile du Nord.

Il avait alors 21 ans et pendant dix ans il a travaillé avec la seule aide de sa femme Karen. Ensuite, le couple a commencé à agrandir et à embaucher.

Pour George Fistonich, il est essentiel de faire pousser les bons cépages dans les bons terroirs et de réaliser dès le début une panoplie de vins. Il a l’obsession de la qualité et croit à une agriculture responsable.

Il achète la Vidal Winery dans la région de Hastings en 1976 et ouvre un restaurant bar en 1979. À partir de 1980, Villa Maria Estate commence à produire sa Collection Réserve avec les meilleurs cépages des meilleurs millésimes.

Les activités du groupe Villa Marie se sont limitées à l’Ile du Nord, jusqu’en 1993, lorsqu’ils se sont engagés à promouvoir Seldom Vineyards de Marlborough dans l’Ile du Sud. Villa Maria compte aujourd’hui 250 employés permanents et exporte ses vins dans plus de 50 pays. Ils sont membres de Sustainable Wine Growing New Zealand depuis 1995 et ont les certifications ISO9001 et ISO14001.

Villa Maria produit quatre collections: Private Bin, Cellar Selection, Reserve et Single Vinyard.

J’ai dégusté le Villa Maria Sauvignon Blanc Marlborough 2015 de la collection Private Bin, 13o d’alcool. Le terroir de Marlborough bénéficie de longues heures d'ensoleillement et de l'influence rafraichissante de l'océan. Le raisin qui provient des vignobles de la vallée de Wairau et d’Awatere sont cultivés dans le plus grand respect de la terre, sans utilisation de produits chimiques. Une fois la cueillette terminée vers la mi-avril, les œnologues font un tri minutieux pour choisir les meilleures grappes, et soumettent le raisin à une longue fermentation froide dans des cuves inox, afin de retenir la matière et les parfums du Sauvignon blanc.

roger villa maria sauvignon blanc 2015

Robe jaune paille brillante et cristalline. Riche parfum de fleur d’oranger, de bergamote, de lime, de fruit de la passion, de pomme verte. En bouche c’est un vin vif et ample, avec une belle complexité de saveurs et d’arômes de miel épicé, de melon, de fruit de la passion et surtout une grande fraîcheur. Une finale qui se prolonge comme une caresse.

Ce vin raffiné est excellent en apéritif, car son bouquet est incroyable. Dans un repas il est parfait avec des huitres et des fruits de mer, délicieux également avec des poissons à la sauce blanche ou avec un poulet au zeste de citron. Au dessert, il va apporter un bon équilibre avec des gâteaux et des tartes aux fruits. Je suggère de le servir à 9 oC.

Villa Maria Estate Private Bin Sauvignon Blanc est disponible à la SAQ, code 11974951. Prix 18,80$.

Liens

Villa Maria Estate

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., ambassadrice de marque pour le Québec
Tél.: 514 243-0786

Représentés au Québec par Vins Philippe Dandurand

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., coordonnatrice Marketing
1304, avenue Greene, Westmount (Québec) H3Z 2B1
Tél.: 514 932-2626, poste 293

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., chef de Marque
Tél.: 514 932 2626, poste 301

Roger Huet
Chroniqueur vins et spiritueux
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com 
LaMetropole.com

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...