mardi 21 novembre 2017
Le magazine Decanther couronne Steven Spurrier "Man of the Year 2017"

Le magazine Decanther couronne Steven Spurrier "Man of the Year 2017"

Vitisphère, l’un des meilleurs sites d’actualité de la toile nous fait part de la nomination de l’homme de l’année de Decanther et cette année, le magzine frappe fort et juste.

L’homme du jugement de Paris de 1976 qui a consacré la Californie et détrôné les grands crus Bordelais et Bourguignons à cette occasion obtient la consécration ! Man of the Year 2017 !  Nommé homme de l’année, le fameux organisateur du Jugement de Paris voit l’ensemble de sa pléthorique carrière salué par la revue anglaise dont il est l’une des plumes, et juge de concours.

L’article de vitisphère rappelle le parcours de l’anglais et salue un des meilleurs CV de la profession viticole. Steven Spurrier a l’une des carrières les plus longues et des plus remarquables que ce soit ses fonctions ont été diversifiées. Le nommant homme de l’année 2017, la revue Decanter essaie de donner un aperçu de ses occupations successives : « critique, journaliste, acheteur, entrepreneur, guide, négociant, visionnaire, mentor, restaurateur, auteur, éducateur, juge, communicant et consultant ». Loin d’être exhaustive, cette liste peut encore être complétée par de beaux faits d’armes : il a organisé le Jugement de Paris en 1976, il est le président émérite des Decanter World Wine Awards et, surtout, il a été interprété par le défunt Alan Rickman dans le film Bottle Shock (réalisé par Randall Miller, sorti en 2008).

Vitisphère rappelle que our le moins éclectique, cette carrière a réellement débuté après son immersion dans le vignoble français, à la fin des années 1960. En 1971, il a racheté Les Caves de la Madeleine à Paris, puis a créé l’Académie du Vin en 1973. Mais son tour de force restera le Jugement de Paris du 24 mai 1976. Ayant voulu démontrer la qualité des vins californiens, il a organisé une dégustation à l’aveugle avec neuf professionnels. Les notes de ces juges ont débouché sur la victoire nette des vins du Nouveau Monde. Un coup de tonnerre en forme d’affront aux plus grands crus de Bordeaux et de Bourgogne à l’époque, marquant la reconnaissance des vins du Nouveau Monde.

Devenant auteur d’ouvrages spécialisés (French Country Wines, How to Buy Fine Wines…), il s’est séparé de ses activités parisiennes en 1988, pour revenir en Angleterre et se consacrer à des missions de consultants. Devenue une plume de la revue Decanter, il en préside les concours des vins. Pour Sarah Kemp, directrice générale de la revue anglaise, la clé du succès de la longue carrière de Steven Spurrier se trouve dans « son approche égalitaire du vin. Il peut aussi bien être excité par un vin produit par un inconnu dans une obscure région, que d’un grand classique d’un incroyable millésime. »

Source: Vitisphère

À propos de l' auteur

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997). Lire la suite...