samedi 18 novembre 2017
Emmanuel de Vaucelles

Emmanuel de Vaucelles

Âgé de 45 ans, ingénieur agricole, diplômé de l’IHEDREA (Institut des Hautes Etudes de Droit Rural et d’Economie Agricole en 1995), j’ai poursuivi mes études par un master de Gestion, Droit et Marketing du secteur Vitivinicole et des Eaux de Vie dépendant l’Université de Paris 10 Nanterre et de l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin - 1997).

Par la suite, je suis parti travailler 6 mois en Argentine à Mendoza à l’INV (Institut National de la Vigne) pour faire deux études, une sur les AOC viticoles françaises et leur éventuelles traductions dans le droit Argentin et une autre sur la comparaison des sociétés viticoles françaises et argentines. Ces 2 études aujourd’hui doivent servir de calles pour quelques armoires administratives de l’INV.

Actuellement, je travaille à la Banque Populaire Rives de Paris en tant qu’analyste crédit où l’une de mes activités principales est le financement de l’agriculture en Ile de France.

Je suis aussi administrateur au Syndicat de la Propriété Agricole de Saône et Loire avec comme spécialité la conjoncture économique et juridique touchant à la fois les céréales, l’élevages (ovin, bovin et la viticulture).

Ma passion pour le vin remonte à mon enfance, ma famille côtés paternel et maternel possède ou possédait des domaines viticoles: entre autre, le Château du Grand Caumont (Corbières), domaine de Mas Neuf (Provence) et Château Filhot (Sauternes). Grand Caumont joue un rôle particulier pour moi. Ma tante Françoise Rigal (propriétaire gérante dans les années 1980/90) m’a permis de passer du temps à ses côtés et m’a beaucoup appris sur l’administration d’un domaine viticole de 110 Ha. Aujourd’hui, je continue avec sa fille Laurence à suivre les préoccupations de la gestion d’un domaine et je l’accompagne sur de nombreux salons en France et au Québec.

Depuis plus de 10 ans, j’anime 6 groupes de dégustations thématiques autour du vin pour partager le produit, son environnement économique et son actualité. Voilà quelques mois, j’ai été coopté à la commission des vins du Jockey-Club de Paris.

Finalement, l’ensemble de ces expériences et rencontres m’ont permis de me constituer un réseau d’amitié dans le secteur vitivinicole.