jeudi 23 novembre 2017
Du réseautage à la pêche à la mouche

Du réseautage à la pêche à la mouche

Le réseautage est un puissant levier pour réunir les passionnés. Lors de mes rencontres avec deux Ambassadeurs de vins qui ne se connaissaient pas, soit Guillaume Blisson de Meffre & Gabriel, ainsi que de Nicolas Galy des vins Gérard Bertrand, les deux m'avaient confié qu'ils adoraient la pêche à la mouche.

Ne faisant ni une, ni deux, je les introduisis à Jacques Juneau, ainsi qu’à leur collègue Benoit Lecavalier, de l’agence Bénédictus.

Pour pouvoir accéder à certains coins du paradis des pêcheurs à la mouche, il faut montrer patte blanche. Avec Jacques Juneau et ses amis, qui ont accès à ces coins secrets, il fallait une première rencontre afin de bien se connaître.

samy reseautage peche mouche nicolas jacques guillaumeDe  gauche à droite: Gilbert Sylvestre et Michel Sylvestre, spécialiste des cannes à mouche en bambou, Guillaume Blisson, Jacques Juneau au centre et Nicolas Galy, et à droite, Michel Boivin. Michel Boivin, aussi un excellent pêcheur à la mouche et un monteur de mouche émérite avec 40 ans d’expérience.

Benoit Lecavalier étant alors en dehors du pays, il n’a pas pu assister à cette rencontre historique avec ses collègues du domaine vinicole et les spécialistes de ce sport.

Mais qu’est-ce la pêche à la mouche? Cliquez ICI.

samy reseautage peche mouche pecheurCrédit photo: Wikipedia

Parions qu’ils ont dégusté les vins Gérard Bertrand et les fameux Fat Bastard, tous disponibles à la SAQ!

La fameuse rencontre a eu lieu à la ferme La Rabouillère, située à Saint-Valérien-de-Milton, à la limite de la Montérégie et des Cantons-de-l’Est. C’est une ferme dédiée à l’agrotourisme.

Jacques Juneau m’informe qu’en juin prochain, Benoît Lecavalier reçoit 2 vignerons de l'étranger et à sa demande, il les amènera pêcher sur la Bécancour... Les amis vont y être et c'est une belle aventure à suivre!

Maintenant, il ne nous reste plus qu’à écouter leurs exploits!

Samy Rabbat

À propos de l' auteur

Je suis un «réseauteur dans l’âme» et je suis en charge du développement des affaires dans les réseaux de l'agroalimentaire, des alcools et de l'hospitalité (HRI-HORECA). Mes objectifs sont de vivre en très bonne santé financière, en équilibre et en harmonie.