dimanche 19 novembre 2017
France - Gault & Millau décerne le titre de Chef de l'année

France - Gault & Millau décerne le titre de Chef de l'année

Le chef Jean Sulpice, qui a repris l'Auberge du Père Bise à Talloires (Haute-Savoie), a été sacré «cuisinier de l'année» par le guide Gault et Millau, dont le palmarès a été dévoilé lundi, avant la sortie jeudi de son édition 2018 pour la France.

Le cuisinier de 39 ans, auréolé de deux étoiles Michelin dans son précédent restaurant de Val Thorens, a racheté en 2016 avec sa femme Magali cette institution plus que centenaire des bords du lac d'Annecy, qui a rouvert en mai.

Au titre de cuisinier de l'année, il succède à Alexandre Couillon, le chef du restaurant La Marine à Noirmoutier, qui obtient quant à lui une cinquième toque, récompense suprême du guide jaune dont ne peuvent se prévaloir que 21 chefs.

Ancien disciple de Marc Veyrat, Jean Sulpice «a trouvé son écrin», juge Côme de Chérisey, patron du guide. «Il est sur une trajectoire ascendante, il est en train de gravir un col de haute montagne», a-t-il dit à l'AFP. Ce «très grand chef» a «pris un risque économique» et «va réussir au Père Bise», a-t-il ajouté.

«Un grand chef est à la fois un directeur de la communication, du personnel, des achats, un grand cuisinier», a détaillé Côme de Chérisey, qui rend par ailleurs hommage dans l'édition 2018 au cofondateur du guide jaune, Christian Millau, initiateur de la Nouvelle Cuisine, décédé en août.

Parmi les autres lauréats de 2018, Cédric Grolet, au Meurice à Paris, est sacré pâtissier de l'année. Le trophée d'entrepreneur de l'année revient à Tigrane Seydoux et Victor Lugger, les deux associés à la tête de Big Mamma, dont les trattorias italiennes font fureur à Paris.

Le directeur de salle de l'année est Christian David, au Grand Véfour à Paris. Le sommelier de l'année est Florian Balzeau, du restaurant Le Gindreau à Saint-Médard (Lot).

Le guide distingue aussi 28 «jeunes talents» de moins de 30 ans répartis dans toute la France.

Dans la catégorie pop, qui récompense la restauration sur le pouce et représente au total 500 établissements, le trophée revient à Juan Arbelaez et les frères Chantzios pour Yaya, adresse qui met à l'honneur la cuisine grecque, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

Dans sa version papier, le Gault et Millau répertorie 3800 tables, dont 750 nouvelles adresses et 2500 tables à moins de 30 euros, soit 70% du total. L'application mobile du guide, mise à jour en permanence et où se font la plupart des consultations, recense quant à elle un total de 6500 tables sélectionnées par les enquêteurs.

Deuxième guide gastronomique après le Michelin, qui vient de prendre une participation de 40% dans son jeune concurrent Le Fooding, le Gault et Millau, lancé il y a 45 ans, est tiré à 40 000 exemplaires en France. Il est présent dans une quinzaine de pays.

Source: Lou White, via La Presse du 6 novembre 2017