dimanche 19 novembre 2017
Pénurie de beurre en France

Pénurie de beurre en France

Après plusieurs années de rejet de la part de la population et la mauvaise publicité obtenue par les nutritionnistes, la demande de produits de matière grasse animale avait énormément baissé depuis les 30 dernières années.

Toutefois, un nouvel intérêt pour ces produits a été observé dans les pays développés et les pays en développement, notamment en Chine. Par conséquent, la demande du beurre a explosé partout à travers le monde.

Malheureusement, les industries laitières sont dans l'impossibilité de répondre à toutes les demandes. On peut d’ailleurs observer une forte pénurie du produit, et ce, notamment en France où les fournisseurs ne peuvent honorer leurs commandes de beurre en raison d’une pénurie de lait français. Ce manque de beurre prévu depuis le printemps frappe les épiceries et les commerces locaux depuis un peu plus d’un mois.

Un phénomène similaire se produit en Nouvelle-Zélande, le plus gros exportateur de lait au monde, où l’explosion de la demande de beurre est arrivée en même temps que la baisse de la production laitière.

À lire également : Beurre VS margarine : lequel est mieux?

Ce phénomène crée également une explosion des prix. Alors que la tonne de beurre coûtait 2 500 euros en avril 2016, elle coûtait 7 000 euros l’été dernier. Selon Hughes Beyler, directeur agriculteur de La Fédération du commerce et de la distribution (FCD), il s’agit de pénuries ponctuelles qui se produisent en raison de problèmes de logistiques et de la panique des gens qui les poussent à acheter davantage de beurre.

Les commerces ressentent également les effets de la hausse des prix du beurre. Afin de garder l’authenticité de leurs produits, certains boulangers augmentent le prix de certains de leurs produits qui requièrent une cuisson avec du beurre, par exemple les croissants. Pour certaines compagnies, le manque de matière première rend impossible de continuer la production à plein régime, obligeant ainsi plusieurs employés à réclamer le chômage.

Source: Lou White, via unepommeparjour.com