lundi 20 novembre 2017
L'épicier Metro étend ses tentacules dans le monde de l'alimentation

L'épicier Metro étend ses tentacules dans le monde de l'alimentation

Un an après son lancement, Metro a déployé son service d'épicerie en ligne à l'ensemble des clients de la région de Montréal. Le détaillant compte servir 60% du Québec d'ici la fin de l'année.

Le service permet à près de quatre millions de consommateurs répartis dans 64 municipalités de passer une commande en ligne, puis de la cueillir en magasin ou de se faire livrer celle-ci selon le territoire servi par chaque succursale.

Cinq succursales Metro Plus sont consacrées à la préparation des commandes numériques: trois à Montréal, une à Laval et une autre sur la rive sud.

Fraîcheur des aliments et économie du temps

Comme une des réticences principales des consommateurs vis-à-vis de l'épicerie en ligne est de savoir si l'employé qui prépare la commande le ferait aussi bien que pour lui-même, un travail rigoureux de formation a été effectué afin d'assurer une fraîcheur optimale. «Les produits sélectionnés sont ensuite entreposés en magasin dans une section Tri-Zones: zone tempérée, réfrigérée et surgelée, explique Gino Plevano, vice-président, stratégie numérique et commerce en ligne, de Metro. Des camions de livraison spéciaux contiennent aussi des espaces pour conserver les aliments frais durant le transport.»

Dans l'optique d'une plus grande satisfaction des clients, un suivi par courriel est aussi réalisé automatiquement après chaque commande. «Les derniers mois nous ont permis de confirmer la qualité de notre service, car 98% des utilisateurs sont satisfaits de la fraîcheur des aliments livrés», déclare Marc Giroux, vice-président principal de Metro.

Une analyse de marché avait déjà permis au marchand de découvrir que l'épicerie en ligne ne s'adressait pas qu'à un segment démographique précis. «Des gens de tous les âges s'y intéressent, mais le principal élément distinctif du service est qu'il est d'abord destiné à ceux qui cherchent à économiser du temps», indique Gino Plevano. L'épicerie en ligne reste pour l'instant un service complémentaire à l'expérience en magasin, qui demeure le secteur privilégié par l'entreprise.

Un service personnalisé

La plateforme en ligne a été conçue afin de bien y transposer l'expérience d'achat des consommateurs. «Nous avons voulu injecter de la personnalisation dans le service en ligne afin d'aider les gens à se retrouver parmi plus de 20 000 produits offerts, fait remarquer Gino Plevano. Ainsi, il leur suffit d'entrer leur numéro de carte metro&moi pour qu'ils se voient proposer différents produits, dont ceux qu'ils achètent fréquemment.» De plus, les consommateurs peuvent employer leurs coupons personnalisés ainsi que leurs récompenses.

L'épicerie en ligne, tout comme le partenariat avec MissFresh annoncé en août dernier, s'inscrit dans la stratégie numérique globale de l'entreprise, qui vise à positionner Metro comme le détaillant offrant l'expérience la mieux adaptée à la réalité des consommateurs d'aujourd'hui.

Rappelons que la bannière IGA de Sobeys a mis à jour son service d'épicerie en ligne en mars 2016. De son côté, Provigo a dévoilé sa nouvelle plateforme d'épicerie en ligne Clique & Go au Québec. Ce service est offert dans 10 succursales de la région de Montréal et Gatineau.

Source: Infopresse du 24 octobre 2017