Imprimer cette page
Sensibilité & Sensiblerie

Sensibilité & Sensiblerie

Plus un être devient sensible, plus il s’expose à souffrir de tout ce qu’il voit et entend autour de lui. Mais faut-il devenir insensible pour ne pas souffrir?

Non?

Avec  un raisonnement pareil, on deviendrait rapidement aussi dur qu’une pierre. Il ne faut pas avoir peur de souffrir, et c’est même là un domaine où la souffrance ne doit pas tellement être prise en considération.

Il est préférable d’augmenter les degrés de sa sensibilité, même si on doit passer par des souffrances,  parce que c’est le degré de sensibilité qui détermine la grandeur l’élévation de l’être humain. Il faut seulement éviter de confondre sensibilité et sensiblerie.

D’après  la science initiatique, être sensible, c’est être capable de s’ouvrir  de plus en plus à la splendeur et aux richesses du ciel, de capter les merveilles du monde au point de ne plus tellement sentir la stupidité, la vulgarité et la méchanceté des humains.

Les Grands Maîtres et au-dessus d’eux, les Anges, les Archanges, ne souffrent pas de la laideur : ils ne la voient plus. Ils ne voient que la beauté et ils sont sans cesse dans la JOIE.

En toute sincérité,

Mady Létourneau, numérologue initiatique

mady signature 

À propos de l' auteur