vendredi 27 mai 2022
Le consortium mené par Canderel va racheter Cominar

Le consortium mené par Canderel va racheter Cominar

Appuyé notamment par le vote du plus important détenteur de parts et de celui de la Caisse de dépôt et placement du Québec, le consortium mené par Canderel a obtenu le soutien nécessaire en assemblée mardi pour racheter Cominar.

La transaction a été approuvée dans une proportion de 83 % des voix exprimées lors d’une assemblée extraordinaire virtuelle d’une durée d’à peine une vingtaine de minutes.

« Compte tenu des circonstances et du contexte actuel, Ivanhoé Cambridge a décidé de suivre la recommandation de Cominar et de voter en faveur de l’arrangement », indique la porte-parole d’Ivanhoé Cambridge, Justine Lord-Dufour.

« Sous réserve d’entérinement de la transaction par la Cour supérieure du Québec jeudi [demain], cette transaction nous permettra, à terme, de réinvestir dans l’immobilier québécois, poursuivant ainsi le pivot de notre portefeuille. »

Par l’entremise d’Ivanhoé Cambridge, la Caisse de dépôt détenait une participation de près de 5 % dans Cominar.

Après avoir hésité dans les dernières semaines, l’homme d’affaires George Armoyan – plus grand détenteur de parts avec une participation de 9,7 % – a appuyé l’opération. « J’ai senti que plusieurs institutions souhaitaient que la transaction se réalise. Je ne voulais pas être celui qui allait mettre du sable dans l’engrenage. La partie facile est de s’opposer », dit-il en entrevue.

George Armoyan ajoute qu’il craignait un repli du titre à court terme et ne voulait pas porter le fardeau de l’échec de la transaction.

Lire la suite: La Presse du 21 décembre 2021