dimanche 20 juin 2021
Quel avenir pour les restaurants avec buffets?

Quel avenir pour les restaurants avec buffets?

NOTE DE L'ÉDITEUR
En fait, il était temps que des mesures d'hygiène plus poussées soient implantées sur les buffets. J'estime qu'il serait encore possible de faire des banquets avec des buffets ouverts, en autant qu'il y ait du personnel pour servir les convives.
De plus, les clients qui se servaient à outrance certains mets devront oublier cette mauvaise habitude de gaspillage.

 

Alors que les salles à manger partout à travers la province ont enfin le feu vert pour ouvrir leurs portes, qui sont closes depuis plus de huit mois dans plusieurs cas, certaines d’entre elles demeureront fermées. L’Association Restauration Québec (ARQ) estime qu’environ 10 à 11 % des restaurants ont fermé pour de bon au Québec depuis le début de la pandémie.

Si les autres ont réussi à s’adapter et survivre, le virage a notamment été plus difficile à prendre pour les restaurants avec buffets. Les mesures sanitaires toujours en place ne semblent pas compatibles à la survie de ces modèles de restauration en libre-service où l’abondance et la variété sont au cœur du concept.

« Ce n’est pas la mort des buffets, mais disons que c’est plus compliqué pour eux. Les restaurants buffets ont l’habitude de fonctionner au volume et c’est difficile pour eux de devoir cerner une offre alimentaire. Au moment de rouvrir, ils vont aussi devoir engager plus de main-d’œuvre. Ils risquent de faire face à un nouveau défi, celui de la pénurie », expliquait Martin Vézina, responsable de la communication à l’ARQ, en entrevue avec le Journal Métro, suite à l’annonce de la fermeture définitive de la mythique Casa Corfu au printemps dernier.

Après plus de 30 ans d’existence, les longs mois de fermetures répétées dues à la crise sanitaire ont en effet eu raison du buffet de la Promenade Masson à Montréal.

Lire l'article complet: HRImag du 10 juin 2021