vendredi 14 août 2020
Le test COVID-19 portatif de Spartan Bioscience moins efficace que prévu

Le test COVID-19 portatif de Spartan Bioscience moins efficace que prévu

Santé Canada suspend l’utilisation de millions de tests de dépistage de la COVID-19 achetés à fort prix par le Québec, l’Ontario et d’autres provinces, car ceux-ci sont inefficaces, a appris Le Journal.

Le Spartan Cube, qui doit permettre de détecter rapidement la COVID-19 à l’aide d’un coton-tige, est bien moins efficace que prévu, a confirmé Santé Canada, tard samedi soir.

«À la lumière des résultats des études de validation clinique, Santé Canada restreint l’utilisation du produit à la recherche jusqu’à ce que des preuves suffisantes de rendement puissent être fournies et évaluées», a indiqué un porte-parole au Journal. Ces tests ne peuvent donc pas être utilisés pour dépister la COVID-19 au sein de la population.

16 millions $

En avril, le gouvernement de François Legault a signé un contrat pour l’achat de 200 000 tests et 100 appareils de diagnostic de l’entreprise Spartan Bioscience, au coût de 16 millions de dollars.

L’Alberta a aussi dépensé 9,5M$ pour 250 machines et 100 000 cotons-tiges, l’Ontario s’est procuré 900 000 tests, et le gouvernement fédéral et le Manitoba ont également fait de telles acquisitions.

Grâce au Cube, la compagnie d’Ottawa promettait alors des résultats fiables en seulement 30 minutes, sans déplacement d’échantillon en laboratoire, alors que les tests actuels prennent souvent plus d’une journée à être effectués dans un labo.

Or, les analyses du Cube prennent deux fois plus de temps que prévu. Et les résultats seraient exacts dans environ 50% des cas, loin des 90% espérés, ont révélé les travaux d’un comité pancanadien d’experts.

Lire l'article complet: Le Journal de Montréal du 3 mai 2020