jeudi 13 août 2020
Subvention de 320 000$ pour une formation offerte en alternance étude-travail aux cuisiniers de la Capitale-Nationale

Subvention de 320 000$ pour une formation offerte en alternance étude-travail aux cuisiniers de la Capitale-Nationale

NOTE DE L'ÉDITEUR
Ces chefs seront-ils reconnus officiellement par le gouvernement du Québec, en tant que chefs professionnels?
 

Vingt-quatre cuisiniers d’expérience déjà en emploi pourront bénéficier d'un programme offert par la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec (SCCPQ). Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale Jean Boulet, accompagné de Daniel Vézina, chef fondateur du Groupe Laurie Raphaël, était présent mardi pour annoncer l’octroi de 320 000 $ pour cette nouvelle formation.

D’une durée de 27 semaines, cette formation offerte en alternance étude-travail vise à pourvoir les postes vacants de chef ou de sous-chef dans les restaurants de la Capitale-Nationale. «Les candidats retenus pourront développer leur créativité et de nouvelles aptitudes grâce à des stages donnés en milieu de travail», précise M. Vézina.

Tous les restaurateurs de la Capitale-Nationale peuvent s’inscrire à cette formation, mais le chef cuisinier du Laurie Raphaël précise qu’il y aura des critères stricts au niveau de la sélection. «Il faut cibler les gens qui ont le plus de potentiel, un peu comme dans l’émission Les Chefs!. On va retenir les meilleurs, la crème de la crème!»

M. Vézina ajoute que dans les dernières années, les restaurateurs ont eu recours à des cuisiniers étrangers pour combler les postes. «Avec cette formation, on va pouvoir sélectionner des candidats dans nos brigades, cibler les gens motivés et les aider à gravir les échelons rapidement.»

Lire l'article complet: La Presse du 23 juin 2020