vendredi 5 juin 2020
COVID-19: l’argent comptant n’est pas plus risqué que les autres formes de paiement

COVID-19: l’argent comptant n’est pas plus risqué que les autres formes de paiement

L’Association canadienne du transport sécurisé (ACTS) a diffusé la déclaration suivante en réponse au refus persistant de nombreux détaillants à l’échelle du Canada d’accepter l’argent comptant comme mode de paiement par crainte de transmission de la COVID-19.

Alors que la pandémie de la COVID-19 nous amène avec raison à redoubler d’ardeur en matière d’hygiène et de propreté, il importe néanmoins de s’appuyer sur les faits, et non sur la peur, avant d’implanter certaines mesures qui ne sont pas sans conséquence. Tenter de freiner la propagation de la COVID-19 en bannissant l’argent comptant en est un exemple probant qui peut avoir des considérations d’ordre moral, sociétal et économique. Selon les publications scientifiques les plus reconnues sur le sujet, la manipulation de la monnaie comporte un risque très faible de contracter la COVID-19.

À titre de représentant d’organisations vouées à assurer et à surveiller la livraison et l’utilisation d’argent comptant sur une base quotidienne à la grandeur du pays, l’ACTS recommande de faire preuve de jugement quant aux mesures de précaution à adopter par les consommateurs et les marchands lors de la manipulation de pièces de monnaie et de billets de banque. L’ACTS juge également important que le public ait accès à des renseignements complets et exacts, qui ne reposent pas sur des craintes infondées en ce qui a trait à l’utilisation de l’argent comptant en comparaison à d’autres formes de paiement.

Lire l'article complet: La Nouvelle Union du 6 mai 2020