vendredi 5 juin 2020
Tour d’horizon de la situation des vignobles  au Chili, au Portugal et en Italie

Tour d’horizon de la situation des vignobles au Chili, au Portugal et en Italie

Face à la situation inédite à laquelle nous sommes confrontés, les domaines et vignobles à travers le monde ont mis en place des mesures exceptionnelles afin de protéger au mieux leurs équipes tout en continuant le travail de la vigne, qui elle, n’attend pas. Voici un tour d’horizon de la situation au Chili, au Portugal et en Italie dans les vignobles Grands Chais de France.

La sécurité des travailleurs avant tout

Chez Villa Sandi, Gato Negro ou encore au sein du groupe SOGRAPE (Mateus et Gazela), des mesures de protection ont été mises en place pour assurer au mieux la sécurité de l’ensemble des personnes qui prennent part à la chaine de production des vins Chez Mateus, le déplacement et le travail individuel est privilégié tout en conservant des distances de sécurité recommandées dans les vignes ou au sein des caves et toutes les consignes sanitaires recommandées sont suivies à la lettre.

Même son de cloche au Chili, où les salariés du groupe VSPT Wine Group ont reçu « 12 règles d’Or » qu’ils doivent mettre en place autant sur leur lieu de travail que chez eux, le télétravail ayant été largement poussé. En Vénétie, où se trouve Villa Sandi, une seule personne par bureau et par jour assure une permanence. Dans les vignes, fort heureusement, le gros du travail avait été fourni en début d’année et nécessite aujourd’hui moins de personnel. Il reste aujourd’hui quelques vignerons dans le vignoble qui assurent les travaux de la saison, en respectant toutes les consignes dictées par la situation sanitaire.

Lire l'article complet: La RVI