vendredi 5 juin 2020
Natalie Richard reprend la chronique de Caroline Chagnon en présentant le riesling

Natalie Richard reprend la chronique de Caroline Chagnon en présentant le riesling

Si le mot riesling évoque encore pour vous des souvenirs désagréables de vins allemands de masse, médiocres et trop sucrés, il est temps de faire progresser et triper vos papilles en découvrant la grande diversité aromatique que ce cépage noble peut offrir.

Mais avant de faire l’éloge du riesling, j’aimerais faire les louanges de ma très talentueuse collègue Caroline Chagnon qui a signé de plume de fée cette chronique pendant toutes ces années et que je félicite de sa passion et de sa détermination à naviguer vers de nouvelles expériences. Quant à moi, après avoir parcouru la planète pour écrire Routes des Vins dans le Monde - 50 itinéraires de rêve, publié cet automne aux Guides Ulysse, je termine mon niveau Diploma en sommellerie (WSET4) et c’est avec ferveur que je reprends le flambeau pour vous partager mes découvertes et mes expériences de sommelière aventurière.

Lire l'article complet: La Tribune du 14 mars 2020