vendredi 19 octobre 2018
Richesses régionales – 5e partie

Richesses régionales – 5e partie

Cette présentation des richesses régionales est issue de collectes de données et d’un travail de collaboration avec les regroupements agroalimentaires de chacune des régions touristiques du Québec. 

* Extraits du livre «Histoires de gourmands / Culture culinaire» * 

Outaouais

«Croquez l’Outaouais» est devenu leur thème d’achat local. Dans cette région, il est possible d’acheter directement à la ferme que ce soit des fruits, des légumes et même certaines viandes. L’auto-cueillette, une autre façon de se procurer des produits tout en pratiquant une activité plein-air, est aussi populaire que les marchés publics. Les habitudes alimentaires de cette région ont probablement été influencées par les différents peuples qui s’y sont successivement établis : Loyalistes américains, Écossais, Irlandais, Allemands et Canadiens français. La cuisine de chantier a laissé des souvenirs heureux : fèves au lard, omelettes, crêpes, lard salé, etc. Le chevreuil, l’orignal, la perdrix, le brochet et le doré sont prisés par les chasseurs et les pêcheurs. Les plats de gibier, dont le cerf d’élevage, y sont particulièrement appréciés. Le poulet de grain et le fromage de chèvre sont au rang des produits qui confèrent une couleur locale.

Québec

«Le Parcours gourmand» créé dans cette région se veut une véritable expérience sensorielle. Ce réseau regroupe une cinquante d’entreprises agroalimentaires artisanales de la grande région de Québec, de Portneuf à Charlevoix. Un bel exemple de maillage entre producteurs, transformateurs, cuisiniers et épiciers qui nous permettent de découvrir la passion et le savoir-faire de ces artisans de la région de la Capitale Nationale. Le Marché du Vieux-Port de Québec offre aussi une belle vitrine de la richesse alimentaire de la région. Les fraises de l’Île d’Orléans sont toujours aussi réputées ainsi que la culture du cassis et la fabrication de son célèbre fromage d’antan, Le Paillasson. Québec, une région qui est fière d’afficher ses boissons artisanales, vins, cidres, bières et liqueurs, ainsi qu’une belle gamme de poissons fumés. Le secteur de Portneuf, au sud-ouest, est resté fidèle à la production du maïs, au point de faire du «maïs de Neuville» une spécialité reconnue.

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Une région de riche terroir composée de multiples petits délices. C’est à cette région que l’on doit la légendaire tourtière du Lac, mélange de viandes et pommes de terre, présentée dans une abaisse de pâte. De cette tourtière, connue dans tout le Québec, les Jeannois en ont fait un plat traditionnel aux multiples viandes. C’est au Saguenay-Lac-Saint-Jean que les bleuets ont gagné leurs lettres de noblesse. Leur tarte aux bleuets est célèbre mais s’est ajouté, au rang des spécialités, les bleuets enrobés de chocolat des Pères trappistes. La gourgane, cette fève des marais, a trouvé dans cette région un terrain propice à sa culture et à la préparation d’une soupe traditionnelle. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean s’affiche de plus en plus par la cuisine nordique aux saveurs boréales. Et que dire du célèbre fromage Perron reconnu notamment sur la table de la royauté du Royaume-Uni.

- Dans nos écrits, nous choisissons la nomenclature des régions touristiques pour l’identification des régions car c’est la plus usuelle pour le public en général.  

Trilogie de la Collection «Culture & Patrimoine» aux Éditions GID
«Femmes engagées à nourrir le Québec», 2012
«Histoires de gourmands / Culture culinaire», 2014
«Hommes engagés à nourrir le Québec», 2017

Nous sommes fiers de contribuer à préserver et à faire rayonner
notre patrimoine agricole, alimentaire et culinaire et ses artisans !

Rose-Hélène Coulombe
Experte-conseil en agroalimentaire et en tourisme gourmand et co-auteure de la trilogie

Michel Jutras
Expert-conseil en gestion culturelle et touristique et co-auteur de la trilogie