jeudi 22 août 2019
Bouteilles de Sauternes du Château de Fargues Bouteilles de Sauternes du Château de Fargues

Un rappel au bon sens dans le Bordelais

Suite à un article (fastidieux à lire) de Nicolas de Rabaudy paru hier sur le net, je vous en adresse les grandes lignes avec ma considération personnelle issues de ma propre plume.

«Sauternes on the rocks»

Accusés par les propriétaires de Sauternes de ne pas assez dynamiser la vente de ces vins d'exception, les négociants de Bordeaux n'ont rien inventé de plus subtil que la création de cocktails.

Opération intitulée «Sauternes on the rocks»: Quarante crus des plus connus de Sauternes, exception faite du Château d'Yquem, vont bénéficier de promotions et de remises de prix pour soit-disant "redécouvrir" le Sauternes lors d'un apéritif ou d'un dessert (cinq bouteilles achetées, la sixième offerte), comme une simple promo de supermarché.

Ainsi peut-on découvrir le Sauternes/Mojito au citron vert et feuilles de menthe écrasées au pilon. Ou encore le Sauternes pétillant à l'eau gazeuse! Et pire encore, et là tenez-vous bien, la soupe de Sauternes et Cointreau au citron vert et glaçons. Ou même le "Cosmopolitan" (Grand Cru de Sauternes au jus de canneberges et Cointreau agrémenté de glaçons).

Un cadre "responsable" d'un cru de Sauternes justifie ces mélanges détonants en déclarant haut et fort: «On ne va pas à l'encontre du terroir, on offre de nouvelles possibilités de consommation.»

On croit rêver lorsqu'on connait les sensations gustatives que procure ce vin fabuleux, y compris pour Alexandre de Lur Saluces, héritier de la gestion du Château d'Yquem, considérant, lui, cette démarche purement mercantile, comme une ignominie.

Cette démarche du négoce girondin est à mon humble avis une insulte à ces viticulteurs méritants qui ravissent nos papilles en nous permettant de déguster ce vin hors du commun, en un mot, un vin UNIQUE.

Patrick F. Coulibeuf
Courtier/Expert en vins
Agréé près le tribunal de commerce de Paris

À propos de l' auteur

Après avoir terminé sa scolarité en Charente, plus précisément à JARNAC, au Royaume du Cognac (avec François MITTERAND comme voisin), il débute à Paris des études dentaires tout en assumant durant les vacances scolaires des activités de guide accompagnateur international qui lui ont donné la chance de parcourir le monde. Lire la suite...

Commentaires des lecteurs