dimanche 29 janvier 2023
Conserver les fines herbes à la maison est un vrai défi

Conserver les fines herbes à la maison est un vrai défi

Malgré notre intention de ne pas les gaspiller, nos derniers achats d’aromates ont une fois de plus terminé leur parcours flétris dans un coin du frigo. Comment éviter que cela se reproduise ?

« Je ne cesse d’être frustrée de devoir acheter une immense botte de persil pour faire un plat qui n’en demande que deux cuillères à soupe et qui finit au compost, nous écrit Valérie Demers, une lectrice de La Presse. Pourquoi ne pas diviser la botte en quatre et vendre chaque portion 75 cents plutôt que 2 $ ? »

« Les fines herbes plus robustes et plus populaires sont vendues en bouquets. On a déjà essayé de les vendre en plus petites portions, ce qui n’était pas concluant, répond la porte-parole de Sobeys, Anne-Hélène Lavoie. Les plus fragiles sont toutefois vendues en barquettes, en petites portions. » Réduire davantage le contenu de ces emballages serait peu rentable et soulèverait un enjeu du suremballage. Les offrir en vrac et au poids est difficile à faire avec un ingrédient si léger, et laisse notamment présager des pertes associées aux manipulations.

À moins de pouvoir se les procurer en plus petite quantité au marché public en demandant au marchand de diviser la botte, on revient donc au point de départ : comment bien conserver nos fines herbes et mieux les utiliser en cuisine ?

Lire l'article complet: La Presse du 25 février 2022

Commentaires des lecteurs