dimanche 19 novembre 2017
Big Data au service des entreprises

Big Data au service des entreprises

À quoi ça vous sert de bombarder de façon aléatoire les consommateurs de messages et autres publicités dont ils n’ont rien à faire? Et si vous utilisiez plutôt les données que vous avez en main pour mieux cibler vos consommateurs avec le bon message qu’ils veulent entendre? 

C’est l’exercice auquel procède l’équipe marketing numérique chez Lenovo depuis près de deux ans en déployant la stratégie Intent Data. 

«Nous engageons désormais la conversation avec ceux qui entrent en contact avec nous, soutient Michael Ballard, gestionnaire sénior marketing numérique chez Lenovo. Et les résultats sont là.» 

Meilleure communication et plus de ventes

Grâce à l’utilisation de l’Intent data, l’équipe de M. Ballard a observé une hausse des communications par courriel de 300%. Les publicités en ligne mieux ciblées ont généré plus de 22% de clics d’ouverture. Des résultats qui ont permis au fabricant d’ordinateurs, de portables et de tablettes d’augmenter ses ventes d’au moins de 10%. 

C’est ce que viendra raconter Michael Ballard lors de son passage à la conférence Marketing B2B, présentée par les Événements les Affaires, le 21 novembre prochain, à Montréal. 

«C’est incroyable toutes les données dont disposent les experts en marketing B2B aujourd’hui. L’Intent Data aide les entreprises à créer des conversations pertinentes tout au long du processus de décision d’achat de ses prospects, et ce, en délivrant le bon message, sur le bon canal et au bon moment », soulève le conférencier.

Comment ça fonctionne? Comment identifier les bons prospects?

L’agence Forrester a procédé à une large étude auprès des acheteurs B2B afin de mesurer le degré d’influence d’une cinquantaine de canaux et différentes sources (blogues, discussions avec un ami, conférences, site web etc…) dans la décision d’un acheteur. En moyenne, l’acheteur utilise entre sept et huit sources pour valider son achat. «Parmi ses sources, la plupart sont numériques, ce qui les rend facilement accessibles pour des experts en marketing comme nous.» 

«Sachant cela, nous avons contacté la firme new-yorkaise Bombora, qui utilise des algorithmes, afin qu’elle nous aide à identifier une centaine de sujets liés à nos produits. Des sujets dont les mouvements de recherche sur le web semblaient plus actifs sur les forums, les blogues, y compris les moteurs de recherche. En y jumelant nos offres, nous avons réalisé que l’on avait 48% plus de résultats positifs qu’en utilisant nos méthodes de marketing aléatoires», indique M. Ballard. 

Mettez votre égo de côté

Et même si Lenovo rejoint seulement 10% de l’ensemble des consommateurs, le budget marketing déployé est maintenant beaucoup plus efficace, ajoute le conférencier. 

«Remarquez, conclut Michael Ballard, cette stratégie exige que nous laissions notre égo de côté. Il faut bien comprendre que le consommateur ne se préoccupe pas de nous tant qu’il n’est pas prêt à le faire. Ce n’est plus de penser à ce « qu’est-ce que le consommateur a besoin », mais plutôt d’attendre qu’il exprime ses besoins pour y répondre adéquatement. Nous avons maintenant la capacité de livrer aux consommateurs l’information qu’ils recherchent et au moment qu’ils la veulent. Bref, avec l’aide de l’Intent Data, le marketing est en train de devenir un réel partenaire des consommateurs.»

Source: Lou White, via Les Affaires du 19 septembre 2017