samedi 18 novembre 2017
L'innovation au service du vin et des raisins

L'innovation au service du vin et des raisins

Des doughnuts au Prosecco

Le producteur italien Ruffino a lancé, lors de la journée nationale du Prosecco le 13 août, des doughnuts aromatisés à la plus célèbre des bulles italiennes. Leur recette a été mise au point par « The doughnuts project », pâtisserie new-yorkaise spécialisée dans la création de ces célèbres gâteaux. Décorés d’éclats de feuilles d’or et de perles, ces gâteaux sont le meilleur trait d’union entre le petit-déjeuner et l’Happy Hour, s’amuse la presse américaine.

Du cuir à base de raisin

Vegea, entreprise créée en 2016 par l’architecte Gianpiero Tessitore, commercialise un cuir fabriqué à partir de fibres et d’huiles issus des marcs de raisin. D’un aspect identique à la matière animale, ce cuir répond à une demande montante de la maroquinerie où les fashionistas sont en recherche de cuir « vegan », c’est-à-dire non issue de matière animale. Vegea estime qu’elle pourrait produire (à partir de la production italienne de vin) jusqu’à 3 milliards de m2 de ce cuir par an. De quoi produire quelques sacs ou chaussures dans un pays où le savoir-faire dans le secteur est reconnu dans le monde entier. Ce qui conduit Vegea à affirmer qu’elle permet d’associer deux des grands talents italiens : le vin et la maroquinerie.

Des "pouch"pour une consommation unique

One glass a quelques années d’existence et commence à s’implanter sur certains marchés, notamment la Grande-Bretagne où elle se développe rapidement. L'entreprise commercialise des "pouch" d’une contenance de 10 cl, soit l’équivalent d’un verre. Basée dans le Nord de l’Italie, One Glass vise le marché de la consommation nomade et notamment à défendre le vin face à la bière dans ce moment de consommation. Son concurrent direct : la canette. Lequel des deux emballages sera adopté par les consommateurs ? En France, on connaît déjà la réaction des amateurs sur ces conditionnements.

Source: Vitisphere du 20 août 2017