Bannière
Bannière

Un brunch au pays de Cocagne

Pour terminer le Festival en Lumière quelle belle promesse que celle du Bistrot COCAGNE  qui annonce son brunch en avertissant que le « diable est dans la cabane ». Interpellant n’est ce pas ? Je me suis demandée si le chef Alexandre Loiseau voulait dire que les réjouissances de son menu allaient nous entrainer en enfer… ou s’il nous invitait à partager son Pays de Cocagne (vielle expression française pour signifier l’endroit magique où l’on trouve tout à profusion).
Pour ce brunch exceptionnel (les prochains seront servis pour la fête des mères et pour Pâques… petit conseil, réservez tout de suite si vous voulez de la place !), le chef a choisi un menu « cabane à sucre » revisité par sa propre créativité. Alexandre Loiseau aime les produits vrais et rend volontiers hommage aux producteurs qu’il sélectionne. « C’est normal, dit-il, nous avons d’excellents produits au Québec, il faut le faire savoir encore et encore… et puis, quand on parle d’écologie, c’est quand même mieux d’acheter chez nous plutôt que de faire venir des produits par avion, de l’autre bout de la terre ! » .  Il défend avec ferveur « les producteurs d’ici » qui font un travail remarquable pour fournir un très haut standard de qualité. « Notre agneau et notre porc sont exceptionnels, pourquoi aller chercher ailleurs… encourageons les gens de chez nous » dit-il fièrement et un peu en colère, pas question pour lui de vendre « du Nouvelle-zélande surgelé pour du Kamouraska frais »… Comprend qui veut, mais le message est clair ! Alexandre Loiseau se fait un devoir de travailler les produits de saison et de faire vivre l’économie locale…
Le Chef Alexandre Loiseau

Ah ! Comme elle est rassurante cette conscience raisonnable ! Cuisiner au rythme de la nature et des saisons, vivre en harmonie avec sa culture et respecter les traditions de son pays… ça sent bon l’engagement ! Cabane à sucre ou pas, soyez certain qu’Alexandre Loiseau sera fidèle au sirop d’érable.
Et rassurez-vous, si vous avez manqué le menu de dimanche dernier, vous en retrouverez quelques plats qui sont des « classiques revisités» sur la carte du Bistro Cocagne :
La crème de légumes et copeaux de foie gras… humez d’abord, emplissez vos yeux de la simplicité de la présentation… et fermez les yeux pour goûter toutes les saveurs !


Le saumon mariné, harmonieusement relevé de soja et  de sirop d’érable… simplissime et pourtant surprenant !

 

Le porcelet de lait de la Ferme Gaspor… un vrai porcelet, tendre et juteux, servi (cabane à sucre oblige) sur des fèves au lard délicatement « améliorées » avec une sauce périgourdine au fois gras…


A moins que vous ne choisissiez sur la carte le célèbre steak de cerf de Boileau ou l’épaule d’agneau du Québec braisée… des spécialités de la maison !

En cuisine depuis 7 ans, Alexandre Loiseau a le métier chevillé au corps et l’envie de partager sa passion avec le plus grand nombre possible, clients, amis, clients devenus amis, personnel, stagiaires… vieux et jeunes, Québécois de souche ou touristes avides de découverte… tout le monde se retrouve dans cette cuisine chaleureuse et néanmoins actuelle. Au bistro Cocagne, la recherche culinaire se met au service des bons produits du Québec et ouvre largement les portes en offrant des menus abordables… Menu spécial de fin de soirée à partir de 21h30, 2 services à 20,00$ sur la rue St Denis… avec cette qualité… profitez-en !

Michèle Herblin
Traiteur-chef à domicile
m.herblin@petiteterrassedeprovence.com


Un brunch au pays de Cocagne
Bannière

Chroniques gourmandes d’avril

Quel magnifique événement que ce Salon international de l'alimentation (SIAL Canada). La 11e édition s’est tenue en début avril au Palais des Congrès de Montréal et a battu un record d'affluence avec 14 685 visiteurs provenant d'une soixantaine de pays.

Rencontre avec Jean-Pierre Durand, président de la Maison Ogier

Lors de la tournée L'oenotour de l'agence Select Vins, j'ai eu l'occasion de m'entretenir avec Monsieur Jean-Pierre Durand, le dynamique président de la Maison Ogier située à Châteauneuf-du-Pape.

Le prix de la dignité sur l'oeuvre du chef Jean-Louis Thémis avec CSF

En 2010, Haïti a été touchée par un tremblement de terre faisant 230 000 morts, 300 000 blessés et laissant 1.2 million de personnes sans abris.

Mieux vaut prévenir que guérir, surtout en voyages

Dans le but de prévenir les larves sous la peau, les problèmes d’hépatite en déplacement, nous avons la possibilité de prévenir tous ces problèmes en consultant une clinique privée telle que celle-ci-dessous  que vous voyez depuis quelques semaines sur le site!