Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière

Un atelier culinaire pour le mariage des cuisines Belge et Québécoise

Quand je suis arrivée à La Guilde Culinaire pour les ateliers culinaires Air France dispensés dans le cadre de Montréal en Lumières, je m’attendais bien sur à trouver...
...des gens curieux de découvrir les bases de la cuisine belge : frites, moules, carbonade à la bière et autre chicons que nous n’avons pas l’habitude de cuisiner ici à Montréal… Erreur d’interprétation de ma part, le titre du cours était explicite : comment marier les cuisine belge et québécoise… autrement dit comment cultiver notre multiculturalisme culinaire et interpréter à notre façon les saveurs du «plat pays» cher à Jacques Brel. Bonne idée !

L'atelier regroupé autour du Chef Stéphane Galibert

Pas de chef belge invité à la Guilde Culinaire de la rue Saint Laurent…. Le groupe de 21 personnes est chaleureusement accueilli avec une bière Leffe et un petit blanc sec histoire de conforter l’ambiance conviviale, comme à la maison ! Quelques tapas donnent le ton : moules froides à la flamande, croustillants de fromage sur un lit d’oignons caramélisés à la bière noire, et carbonade flamande… ça y est on est déjà ailleurs ! Les discussions vont bon train, les souvenirs de voyage en Belgique ou dans le Nord de la France s’animent… et tout le monde attend avec impatience de mettre la main à la pâte.

Préparation des râbles de lapins farcis aux pruneaux et ....

Le jeune chef Stéphane Galibert explique le menu et ses différentes difficultés, donne quelques astuces et constitue 3 groupes pour la préparation du menu de ce soir : tarte tatin d’endives au sirop d’érable et pétoncle poêlé, râble de lapin farci aux pruneaux et canneberges sur quelques choux de Bruxelles poêlés, et des frites bien sur… et en dessert une mousse au chocolat accompagnée de spéculos et de crème glacée à la bière brune. Un menu complet comme on peut en préparer chez soi pour recevoir des amis. Et pour préparer ce menu que les participants dégusteront ensemble le soir même, toute la soirée sera occupée… un peu long, mais faut bien que ça cuise !  «Ici on n’est pas au restaurant, on vient pour apprendre, on cuisine dans la bonne humeur, on prend le temps de vivre», me dit une participante qui a reçu le cours en cadeau d’anniversaire. «C’est comme ça que ça se passe à chaque fois», me dit l’assistante Pamela Juteau, manifestement bien rôdée à l’encadrement des groupes, «c’est toujours convivial, il y a beaucoup d’énergie et de plaisir… on sent bien que cuisiner à la maison est re-devenu une activité familiale»… ce que me confirment plusieurs participants, venus entre amis et pour qui recevoir en cuisinant soi même est très tendance !!... J’aime ça... et du coup, j’observe attentivement…

L’effervescence est à son comble. On lave, on épluche, on taille, on cisèle, on clarifie… en un mot : on cuisine ! Je suis émerveillée par la pédagogie calme et chaleureuse du chef Stéphane. Il n’hésite pas à prendre la main des participants pour leur apprendre le bon geste, à expliquer la raison d’un assaisonnement ou d’une technique de cuisson, à donner quelques fameux trucs et à préciser les critères organoleptiques des produits, le tout accompagné des règles de bases pour une saine alimentation et de quelques rappels culturels … bref, un apprentissage intelligent !!
Cuisson des râbles de lapin




Jonathan Garnier, chef propriétaire de La Guilde Culinaire

Et pendant ce temps, à l’étage du dessus, Jonathan Garnier, chef propriétaire de La Guilde Culinaire (un HEC pur jus, qui a fait ses classes de cuisine en France) donne lui aussi un cours à un groupe privé… La Guilde Culinaire reçoit des groupes tous les soirs de 18h à 21h30 sauf le dimanche et le lundi. Le samedi, 3 cours le midi et 3 cours le soir sont offerts. Les groupes peuvent aller de 8p à 60 personnes (pour les party d’entreprise) et chacun repart avec ses recettes à la fin du cour.

Pour Montréal en Lumières, l’atelier a fait salle comble… rien d’étonnant ! Certains participants ont même déjà réservé pour l’année prochaine, quel que soit le pays invité en 2013… un rendez-vous gastronomique où on lie l’utile à l’agréable, Montréal en Lumières est bien un incontournable !

Michèle Herblin
Traiteur-Chef à domicile
m.herblin@petiteterrassedeprovence.com

Jonathan Garnier, chef propriétaire, La Guilde Culinaire, ateliers, boutique, cours
 




Un atelier culinaire pour le mariage des cuisines Belge et Québécoise
Bannière
Bannière

Un cœur québécois bat à Bordeaux.

Le Château-donjon de Bruignac est un domaine de 30 hectares sur la colline du même nom, qui surplombe la vallée de la Gamage, à 15 km de Saint-Émilion.

Le Byblos, un palace au cœur de Saint-Tropez

Mythique, magique et unique, voici la devise de ce prestigieux établissement 5 étoiles. En juin 2012, Le Byblos est entré dans le cercle très restreint des établissements de France, à avoir reçu officiellement la distinction de Palace.

ARGENTINE-Monsanto assiégé depuis un an

Une usine en construction du géant américain Monsanto est assiégée depuis un an dans la province de Cordoba, région agricole du centre de l'Argentine, où des militants anti-Ogm dénoncent les dégâts dans un pays où la quasi-totalité des cultures de soja, coton et maïs sont transgéniques.

L'appareil à pizza de Hamilton Beach, une merveille à découvrir

Après avoir lu la chronique de Roger Huet sur cette merveille qui est l’appareil à pizza de Hamilton Beach, j’étais resté sur ma faim et lui ai demandé de me prêter celle-ci.