Bannière
Bannière
Bannière
Bannière
Bannière

Le bilan de Cuisiniers Sans Frontières

vendredi 15 mai 2009,




DISCOURS PRONONCÉ, LORS DU GALA DE CSF À L'ITHQ, LE 15 MAI PAR MICHELE HERBLIN!

Je veux vous dire ce soir combien suis fière des accomplissements de Cuisiniers Sans Frontières (CSF) en 2008 et début 2009, et combien je suis enthousiasmée par ce que nous espérons accomplir en 2009 -2010.

Tout d'abord 2008.
CSF a agrandi et renforcé son équipe et sa structure de manière à pouvoir assurer plus d'actions sur le terrain et ainsi augmenter les chances des personnes démunies que nous aidons.
Nous sommes engagés pour lutter contre la pauvreté, nous le voulons et nous le vivons tous les jours. Et notre volonté est si grande, nos actions si retentissantes que CSF devient une référence dans le monde de l’humanitaire. Des personnalités comme Monsieur Paul Bocuse entre autres, nous ont contacté pour prendre conseil sur la marche à suivre, d’autres souhaitent agir sous la bannière de CSF… et, malheureusement pour l’état de la pauvreté dans le monde, les appels à l’aide se multiplient sur le site de CSF.
Nous recherchons continuellement de nouvelles opportunités de faire une réelle différence dans la vie de ces personnes démunies, de les aider vraiment à se sortir de la pauvreté, dignement, avec un métier et du travail… avec si peu d’argent, nous faisons tellement !

L'année 2009 est une année d’accélération pour CSF.

D’abord, rappelons que nous avons obtenu l’enregistrement de CSF comme organisme de bienfaisance, nous donnant la possibilité d’émettre des reçus d’impôts à nos donateurs.

Nous avons engagé plusieurs initiatives cette année qui vont appuyer nos objectifs :
- CSF a créé un nouveau cours intitulé « Formation en cuisine d’urgence ». - Pour permettre de faire face à la situation d’urgence à Madagascar, 15 de nos anciens élèves suivent ce cours supervisé par Jacques Gouillard chef cuisinier Montréalais, bénévole de Cuisiniers Sans Frontières. Les produits de base sont fournis par le fonds alimentaire mondial. Les mets transformés pendant les cours nourrissent les 900 personnes démunies qui, tous les jours, viennent chercher de l’aide et des vivres devant l’école de CSF. Un petit moyen de plus pour renforcer les techniques et l’habileté de nos élèves … un grand pas vers l’organisation, l’autonomie et le partage !

- Toujours à Madagascar, la quatrième session de formation d’aide cuisiniers a commencé depuis le 30 avril. Cette nouvelle cohorte de 17 élèves porte aujourd’hui à 68 le nombre de personnes formées par CSF à Madagascar. Ajoutons que 60% des élèves formés sont employés après la formation et que 100% des élèves qui sont inscrits suivent le cours jusqu’à la fin de la session… résultats exceptionnels pour un si petit organisme de bienfaisance !
- Une nouvelle école CSF va ouvrir au Bénin pour répondre à la demande d’une ONG locale, avec pour objectif la formation 18 personnes et leur placement en emploi l’année prochaine. En juin nous faisons l’étude de faisabilité, nous préparons le budget et le réseau de contacts sur place, nous organisons la logistique et nous programmons l’ouverture des cours pour la fin de l’année.

- Un centre de formation CSF est à l’étude à Montréal. Mis au profit de la réinsertion des sans abris et des personnes en grande difficulté, ce centre aura pour objectifs : l’entraînement des cuisiniers-formateurs devant partir en mission à l’étranger et la recherche pédagogique pour l’enseignement en environnement de grande pauvreté.

- Et bien sur, en collaboration avec le groupe de L’Itinéraire, nous continuons de servir des vrais repas de Noël aux sans abris de Montréal, du 24 décembre au 6 janvier.

- Nos méthodes pédagogiques et notre approche respectueuse des cultures nous ont amenés à être sollicités pour accompagner un programme de formation dans le grand Nord canadien.
Nous faisons tout cela dans le contexte d'incertitude économique actuel qui nous touche tous. Mais nous sommes plus motivés que jamais.
Bien sur, nous avons besoin de vous car seuls nous n’allons pas assez vite. Les demandes d’aide nous arrivent de partout dans le monde, avec une urgence nettement amplifiée par les effets de cette crise mondiale qui pénalise les plus pauvres.

Soyez certains que vos dons permettent de faire de grandes choses : éduquer, donner un métier, transmettre les bases de l’alimentation et de l’hygiène, organiser des cuisines collectives d’urgence dans les zones de grands sinistres… et partager, et sourire, et redonner confiance…

Comme nous, dites non à la pauvreté !
Parlez à vos amis, soyez les ambassadeurs de cette cause.
Par vos dons et par votre soutien ce n’est pas CSF que vous aidez, mais des familles entières que vous faites revivre.

Au nom de toute l’équipe de Cuisiniers Sans Frontières et des membres du conseil d’administration, je vous remercie du fond du cœur.

Michèle Herblin
Vice présidente, secrétaire de Cuisiniers Sans Frontières

Le bilan de Cuisiniers Sans Frontières
Bannière
Bannière

Chroniques gourmandes d’Octobre 2014

Octobre, des feuilles de toutes les couleurs, les oies qui nous quittent avec leur drôle de chant, les soirs qui tombent plus tôt. Tout nous pousse à rentrer dans nos foyers pour goûter au bonheur conjugal et à satisfaire notre gourmandise.

Les Vins de Nouvelle-Zélande selon Kim Crawford

Dans le cadre magnifique du Club St James, j'ai eu le plaisir de rencontrer l'œnologue Anthony Walkenhorst, le vinificateur en chef de la maison Kim Crawford, qui est venu nous présenter en primeur son millésime 2014 (Sauvignon blanc et Pinot Gris) et ses nouveaux Small Parcels "Chardonnay 2013 et Pinot Gris 2012".

ARGENTINE-Monsanto assiégé depuis un an

Une usine en construction du géant américain Monsanto est assiégée depuis un an dans la province de Cordoba, région agricole du centre de l'Argentine, où des militants anti-Ogm dénoncent les dégâts dans un pays où la quasi-totalité des cultures de soja, coton et maïs sont transgéniques.

Un clin d’œil sur Le 10eme anniversaire du Berlin Tasting à MTL qui fût époustouflant!

Dites-moi, comment résister à une telle invitation, et Dieu sait si nous en recevons à toutes les sauces?