dimanche 19 novembre 2017
Un écrivain rencontré au Chateau de Raissac!

Un écrivain rencontré au Chateau de Raissac!

Dans les années 90, j’avais été invité à Bézier au Château de Raissac, par Christine Viennet artiste libre, spécialiste dans le monde de la faïence en trompe œil.

J’avais connu Christine et son mari Jean Viennet, lors d’un des salons de VINEXPO, et nous avions gardé le contact par le télécopieur et par lettre.

Jusqu’au jour, où j’ai été passé une semaine dans leur magnifique propriété, qui abrite des chambres d’hôtes, des salles de réceptions, un immense jardin, et le musée de la faïence des trompes œil. 

J’ai eu ce grand privilège d’accompagner Christine dans les encan d’antiquités ou son expertise était très souvent sollicitée pour juger les œuvres d’arts. 

Jean son mari, qui est le producteur de ses vins est un artiste dans le style de Dali, à mon humble avis… 

Un soir, Mme Denise Viennet, la maman de Jean vint souper en compagnie d’un ami…Et pour la taquiner, je lui ai demandé ses dates de naissances, sa réaction fut vive : « M. le Québécois, vous n’êtes pas très poli de demander l’âge d’une dame !» et l’ami de regarder la scène avec amusement. 

Mme. Viennet finit par me donner ses dates et je pus la décrire gentiment au grand plaisir de sa belle fille. Vint le tour de l’ami et là encore, je lui donnais les grandes lignes de sa personnalité, sans le connaître. Lorsque je lui ai demandé dans quel domaine, il œuvrait…Il me répondit qu’il était écrivain ! 

Je l’ai taquiné toute la soirée sur les stéréotypes sur les écrivains et évidemment les autres professions. Nous nous quittâmes en nous promettant de garder le contact. 

Le lendemain, alors que je me trouvais à la gare, mon regard fut attiré par le nom de l’ami de Mme. Viennet, sur un livre qui venait de sortir en librairie. 

Je l’ai tout de suite acheté et l’ai lu d’un trait dans le TGV entre Bézier et Paris. Une fois arrivé à l’hôtel d’Albion site...  je me suis précipité sur le téléphone, pour appeler Christine Viennet afin de lui dire que je lui envoyais ce livre par la poste, afin qu’elle puisse le lire à son tour. …Un livre tellement captivant que j’avais lu d’un trait et que je me mordais la langue d’avoir autant taquiné ce talentueux écrivain. 

Aujourd’hui L'écrivain français Jean-Marie Gustave Le Clézio a gagné le prix Nobel de la Littérature en France

Chapeau à ce gentleman!
Texte également paru sur le site : http://www.planete.qc.ca

À propos de l' auteur

Je suis un «réseauteur dans l’âme» et je suis en charge du développement des affaires dans les réseaux de l'agroalimentaire, des alcools et de l'hospitalité (HRI-HORECA). Mes objectifs sont de vivre en très bonne santé financière, en équilibre et en harmonie.