samedi 18 novembre 2017

Roger Huet nous présente les vins Grecs

Le sept mai dernier, nous avons eu de la grande visite à Montréal. Vingt-deux producteurs de vins grecs, se sont présentés à l’hôtel Sheraton de Montréal, avec une centaine de produits différents, dans le but de séduire nos papilles et de se faire une place sur nos tables. J’y étais, en compagnie de mes « joyeux amis» Anik April, Elizabeth Filion et Christian Charest. 

Nous connaissons peu des vins de la Grèce, nous faisait remarquer Anik. «Et pour cause» répondait Christian, «les restaurateurs grecs, qui se sont établis à Montréal dans la deuxième moitié du vingtième siècle, ont inventé la formule : apportez votre vin. Le but secret c’était de nous initier au vin, à moindres frais, car les Montréalais nous étions alors des consommateurs de bière. La formule est restée dans les restaurants grecs, ce qui a privé les producteurs de la Grèce, de leurs meilleurs ambassadeurs».

Elizabeth ajouta, «les restaurateurs italiens français et espagnols, qui sont venus plus tard, ont trouvé eux une clientèle initiée, et ne se sont pas gênés pour faire la promotion des vins de leurs pays».

roger huet nous presente les vins grecs
Une dégustation c’est toujours une grande messe et souvent les invités doivent subir comme un sermon, de longs et fastidieux discours. Mais chez les Grecs, dont le savoir-faire est proverbial, les discours furent brefs. Nous avons commencé tout de suite par un séminaire, où dix coupes, remplies des vins les plus représentatifs se trouvaient devant chacun de nous. Deux animateurs, la sommelière Dominique Rivest pour la version française et l’expert américain en vins grecs Doug Frost MS (Master Sommelier) et MW (Master of Wine) pour la version anglaise, nous ont initiés à l’histoire, car les Grecs de l’antiquité produisaient et commerçaient leurs vins dans toute la Méditerranée. Ils ont inventé de nombreux récipients et contenants pour transporter, conserver et servir le vin.

Ce sont les Grecs qui ont inventé la dénomination d’origine. Un cachet imprimé dans l’argile fraîche des amphores, avant coction, accréditait le pays d’origine des vins, et cela dès le début du quatrième siècle av. JC.

Aujourd’hui il y a 185000 hectares consacrées à la vigne en Grèce et la production est environ de 3.800.000 hectolitres.

Ce qui fait l’originalité des vins grecs sont les cépages. Lorsque vous travaillez avec des cépages classiques comme le Merlot ou le Cabernet-Sauvignon, vous avez un goût de base que l’on retrouvera de la France à l’Argentine et de l’Australie à la Californie. La différence sera donnée par les sols, par le climat et par l’art de ceux qui fabriquent les vins. Mais lorsque vous travaillez avec du Xinomavro, du Negoska, de l’Athiri, de l’Assyrtiko, du Roditis, du Limnio, du Savatiano, du Krassato, du Stavroto, du Messenicola, du Debina, du Robola, du Moschofilero, de l’Agiorgitiko, du Roditis, du Muscat d’Alexandrie, du Monemvrasia, du Mandelaria, de l’Aidani, du Kotsifali, du Liatiko, du Viana, du Thrapsathiri, du Corinthiaki ou du Mavrodaphne, les vins que vous obtenez ne ressemblent à aucun autre. Si en plus, ils sont cultivés depuis l’antiquité, qu’ils ont conquis les palais les plus exigeants pendant des siècles, ils méritent qu’on s’y attarde ; c’est ce que nous avons fait et cela valait la peine.

Je tenais dans mes mains une bouteille dont l’étiquette rouge disait O.P.A.P. Anik nous expliqua qu’au début des années 70, La Grèce avait adopté la réglementation française, qu’elle adapta plus tard à celle de l’Union Européenne.

Donc des Vins délimités de qualité supérieure, dont la version grecque est l’OPAP portent un label rouge et il y a vingt zones O.P.A.P., toutes avec des cépages indigènes exclusifs ou prépondérants.

Pour les vins liquoreux il y a une Appellation d’origine contrôlée, en grec OPE, qui exhibent un label bleu. La Grèce en compte huit.

Toujours d’après Anik, le terme Réserve est également réglementé en Grèce et exige que le vin rouge ait un vieillissement de trois ans dont un an en fût de chêne et que le vin blanc ait un vieillissement de deux ans dont six mois en fût de chêne. Le terme de Grande réserve garantit que les rouges ont vieilli au moins 4 ans, dont 18 mois en fûts de chêne, et que les blancs, ont vieilli au moins de 3 ans dont 1 an en fût de chêne.

Tous les autres vins sont des vins de table et peuvent être faits de cépages indigènes et étrangers. Ils se regroupent en trois catégories :
. les Vins de pays ou Topicos oenos avec 87 appellations.
. les Vins de table ou Epitrapezios Oenos, et
. les Vins d’appellation traditionnelle comme le Retsina.

Un peu plus tard nous avons croisé Sofia Perpera, la gentille organisatrice de l’événement, qui nous a expliqué que les producteurs de vins de table en Grèce peuvent utiliser le terme de CAVA à condition que leurs vins rouges aient un vieillissement minimal de 3 ans, dont 6 mois en fût neuf ou 1 an en fût ancien et 2 ans en bouteille, et pour les blancs, on exige un vieillissement de 6 mois en fût de chêne et de 6 mois en bouteille.

La géographie de la Grèce offre huit grandes régions vinicoles, lesquelles se divisent à leur tour en zones, qui diffèrent entre elles en raison de l’altitude, des sols, de la pluviométrie et des vents.
Nous trouvons tout au nord la Macédoine et la Thrace, avec quatre OPAP : Amyndeon OPAP, Goumenissa OPAP, Naoussa OPAP et Côtes de Méliton OPAP.

C’est une région fertile au climat continental parfois atténué par la présence de lacs, qui a une pluviométrie élevée ou des montagnes aux sols pauvres et sablonneux favorables à la vigne, qui côtoient la plaine alluviale à la végétation intense.

L’Amyndeon

À la table de la coopérative Amyndeon qui regroupe 120 producteurs, je contemplais avec mes amis la robe d’un délicieux mousseux, l’Amyndéon O.P.A.P. Rosé 2007, fait de Xinomavro. Élizabeth qui se passionne pour l’histoire, nous expliqua qu’Amyndas était le grand-père d’Alexandre le Grand, que cette région tout au nord-ouest de la Grèce possède un des climats les plus froids du pays et que les terrains parfois sablonneux, parfois crayeux produisent des vins très parfumés. Nous avons aussi dégusté le Select Vineyards l’Amyndéon O.P.A.P 2005 rouge.

Un peu avant, pendant le séminaire nous avions eu l’opportunité de découvrir l’Akakies 2008 un O.P.A.P. rosé fait de Xinomavro, un vin rebelle aux tanins agressifs qu’il faut apprivoiser, production du domaine Kir Yianni. Dans la même zone, la maison Alpha Estate produit à Florina des vins régionaux, sous l’étiquette Alpha Estate et Axia.

Dans la classification Naoussa, la maison Boutari produit un vin Grande Réserve Naoussa O.P.A.P 2003 rouge fait de Xinomavro (SAQ 16,65) très intéressant. Cette même maison produit le Boutari Moschofilero 2007 Mantinia O.P.A.P blanc (SAQ 1667) et le Boutari Santorini 2008 O.P.A.P fait d’Assyrtiko. Nous avons goûté aussi le Ramnista 2005 un O.P.A.P rouge fait de Xinomavro. Le Paranga fait de syrah et de merlot avec du xinomavro, du domaine Kir Yianni qui nous a semblé assez posé.

Dans la Macédoine orientale il y a Drama où la maison Ktima Pavlidis produit les Thema en blanc, rosé et rouge classés vins régionaux qui sont très agréables et la maison Wine Art Estate nous proposa ses Techni Alipias rouge et blancs classés également vins régionaux.

Nous avons goûté à l’Averoff Rosé 2008 fait de Xinomavro, et le Srofilia Agiorgitiko 2007 rouge O.P.A.P, fait d’Agiorgitiko, de la maison Katogi Strofilia, le Domaine Gerovassiliou 2005 qui est un blanc sec (SAQ $ 21.65) et l’Avaton 2005 rouge, tous deux classés vins régionaux d’Épanomi, du Domaine Gerovassiliou.

Au sud de la Macédoine se trouvent : à l’est la Thessalie, et à l’ouest l’Épire.

LA THESSALIE, est formée par deux grandes plaines séparées par une chaine de hautes montagnes qui culminent à l’est avec le mont Olympe (2917 m) et à l’ouest avec le mont Pinde. Le mont Olympe faisait rêver Elizabeth et Anik qui nous ont raconté des savoureuses histoires d’amour des Dieux grecs avec des mortelles créatures.

La Thessalie est arrosée par le Pinios et son climat est humide et froid l’hiver et brûlant l’été. Il y a trois zones d’origine contrôlée: le Messenicola, l’Anchialos et le Rapsani la maison Tsantali élève des vins puissants très bien faits : Le Rapsani Reserve O.P.A.P 2005 rouge fait de Xinomavro, Krassato et du Savroto (SAQ 18,95) un vin bien parfumé, et le Rapsani 2006 O.P.A.P .

L’ÉPIRE

L’Epire est le nord-ouest de la Grèce continentale, entre l’Albanie au nord et la Grèce centrale au sud, et les montagnes du Pinde (2 637 mètres) qui la séparent de la Macédoine et de la Thrace et la Mer Ionienne à l’ouest. C’est une région au climat rude, peu propice à la culture de la vigne. Néanmoins il y a deux régions vinicoles remarquables, ce sont la Zitsa et le Metsovo.

En allant déguster les vins de Zitsa, nous avons croisé notre charmant ami Samy Rabbat, à qui plusieurs devons la découverte de si excellents vins. Il nous a recommandé de goûter au Primus Zitsa O.P.A.P. de la maison Glinavos, un blanc sec, bouqueté, agréable au palais.

À Zitsa les vignobles s’étendent sur le territoire de six communes situées à 600 mètres au-dessus de la mer. Le sol y est aride mais le cépage Debina s’y adapte bien. Il donne un bon vin blanc.

Le Metsovo, est situé sur les pentes sud-est du massif du Pinde, il est dit-on «le plus montagneux des vignobles grecs». La région est couverte de neige une bonne partie de l’année et les vignobles ont été détruits par le phylloxera et rebâtis à base de Cabernet Sauvignon qui s’est adapté au climat dur du Metsovo et qui donne des vins corsés, et parfumés, bien différents des vins du Bordelais dont le cépage est issu. La maison Katogi-Strofilia y produit l’Averoff Estate classé vin régional qui nous a charmés.

Une pause s’imposait et nous avons décidé de faire honneur au buffet qui nous était destiné. Christian regardait avec un émerveillement gourmand les montagnes de saumon fumé qui s’offraient à nous et dont il ne tarissait pas d’éloges.

Nous y avons rencontré Claude Simoneau, journaliste gourmet, aux connaissances encyclopédiques en matière de vin et des plaisirs de bouche. Nous lui avons demandé de nous expliquer la Grèce centrale dont nous nous apprêtions à découvrir les vins. Il nous a dit que la Grèce centrale déploie un vignoble de près de 30 000 hectares qui peut être divisée en trois secteurs l’Attique, qui est la région d’Athènes, présentant des paysages de petits massifs et de plaines agricoles, et l’île d’Eubée à l’est, qui est la plus grande des îles de la mer Égée et de la Béotie. Le cépage prédominant y est le Savatiano, qui avec le Rhoditis produit surtout des vins blancs, secs, à haute teneur d’alcool, au bouquet floral marqué, avec une acidité balancée et qui parfois font des bulles. C’est de là que provient le Retsina, ce vin obtenu par l’addition de morceaux de résine de pin aux moûts, avant ou pendant la fermentation et retirés ensuite avec la lie, qui confère au vin toute son originalité. Anik nous a raconte que dans l’ancienne Grèce on faisait aussi des vins avec des ajouts de cannelle et de zest d’agrumes, mais que seul le Retsina a perduré!

Nous avons visité la table du domaine Papagiannakos qui a pris le nom de The Winery et produit le Retsina Papagiannakos, mais aussi d’autres blancs comme le Savatiano Papagiannakos (SAQ 12,75) et le Domaine Papagiannakos vareli. Le Greek Wine Cellars qui réunit deux domaines produit lui aussi un Retsina of Attica Kourtaki (SAQ 8,80) et quelques autres vins blancs comme le Kouros Patras O.P.A.P. (SAQ $12) , fait de Rhoditis.

Le Péloponnèse est la partie méridionale de la Grèce, relié à la l’Attique par l’isthme de Corinthe à l'Est et par le pont Rion-Antirion, au Nord. Le sol est accidenté avec un relief nettement accusé depuis le niveau de la mer jusqu'au massif des hautes montagnes qui traversent le Péloponnèse du nord-ouest au sud-est, en les séparant en deux parties, l’ouest qui est pluvieux et l’est très sec. Le Péloponnèse a une place prépondérante dans l’économie vinicole grecque avec 60 000 hectares de vignes, des cépages à vins et des cépages à raisins secs : la Soultanina (Sultanie) et le Corinthiaki (Corinthe).

On y trouve trois O.P.A.P., le Néméa, rouge sec, vin de liqueur et rouge semi-sec. Le Mantinia et le Patras pour les blancs. On y trouve également des O.P.E. pour des vins liquoreux : le Muscat de Patras, le Muscat de Rion Patras, le Mavrodaphne de Patras et le Parparoussis Mavrodaphne qui est légèrement ambré.

Néméa est un nom magique nous disait Élizabeth, il a été le théâtre du premier travail d’Hercule, qui étouffa le Lion de Nemée et endossa sa dépouille. Elle se trouve au sud de Corinthe, et est réputée pour ses vins rouges, secs et corsés. Nous avons décidé de les goûter et nous avons commencé par ceux de la maison Papaioannou Estates Nous avons essayé un excellent Papaioannou Old Vines 2004 Nemea O.P.A.P, boisé, rond en bouche fait d’Agiorgitiko, Nous avons aussi apprécié le Le Ktima et le Mikroclima. De la maison Gaia, nous avons dégusté le Gaia Estate 2006 qui est un Nemea O.P.A.P, et un Notios 2008 qui est classé régional du Péloponnèse qu’ils produisent en version rouge et blanc (SAQ $ 16,05) .

La maison GWC de D. Kourtakis produit le Kouros Néméa qui est un rouge sec. (SAQ $ 12,45). La maison Katogi Strofilia produit un excellent Strofilia Agiorgitiko Néméa O.P.A.P. La maison Skouras produit un intéressant Nemea Grand Cuvée Nemea O.P.A.P, et deux vins classés régionaux du Péloponnèse, le Cuvée Prestige Red (SAQ $ 13,80) et le Cuvée Prestige White. Le domaine Ktima Tselepos produit le Nemea Driopi O.P.A.P. (SAQ $ 21,50) et le Domaine Tselepos classé vin régional de Tegea (SAQ $ 24,45)

On dit que le sang d’Hercule coule dans le cépage Agiorgitiko, le cépage de Saint-Georges, nous dit Anik.
- Je n’en crois rien, répondit Christian, Hercule a vaincu le lion de Némée et à mon avis c’est plutôt le sang du lion qui coule dans l’Agiorgitiko.

Mantinia.

Au centre du Péloponnèse, à une altitude entre 600 et 800 mètres, les vignobles de Moschofilero entourent les ruines de l'ancienne Mantinée, la perle de l’Arcadie. Ces vignobles donnent un vin blanc sec, fruité, léger, bien équilibré, d'un bouquet fin à peine aromatique, qui constitue le vin de base pour mousseux.

Ce sont les Grecs, bien avant les Français qui ont inventé le vin pétillant nous dit Elizabeth, ils avaient l’habitude d’ajouter un peu de miel à leur vin blanc avant le printemps, ce qui leur permettait d’obtenir des précieuses bulles. Virgile, le poète latin évoque dans l’Énéide les spumantem, ces vins qui débordent des coupes et grattent le palais avec leurs bulles, en laissant une sensation de fraicheur dans la bouche. Élizabeth est une de nos femmes de lettres, auteure de plusieurs romans. Elle a fait ses lettres !

- Mais Dom Pérignon, a eu le mérite améliorer la technique par le coupage des vins et a assuré la conservation du vin pétillant avec le bouchon de liège et la bouteille de verre résistant, nous expliqua Christian.

La maison Ktima Tselepos produit l’Amalia Brut N.V. fait de Moschofilero et qu’on recherche partout, nous expliqua Anik, tandis qu’on remplissait nos coupes de ce divin mousseux!

Nous goûtâmes aussi à leur Tselepos Mantinai O.P.A.P. fait de Moschofilero, et qui un peu acide et floral, rappelle curieusement le Gewurztraminer.

Le Domaine Spiropoulos produit aussi à Mantinia un Domaine Spiropoulos Mantinia O.P.A.P. très agréable.

Patras

L’appellation Patras correspond à des vins blancs, légers et frais avec une bonne acidité comme l’Oenoforos Asprolithi du domaine Oenoforos, qui sont produits sur les vignobles des coteaux, et obtenus à partir d’un cépage très légèrement rosé nommé Rhoditis. La maison D. Kourtakis élabore aussi un très bon Kouros Patras O.P.A.P. blanc sec. Mais de l’avis de nos deux amies femmes de lettres, ce sont les vins liquoreux qui sont le plus intéressants. Le meilleur d’après elles, est incontestablement le Mavrodaphne de Patras O.P.E, fait de Mavrodaphne, un ancien cépage rouge qui lui confère un bouquet très original. Ce vin liquoreux, doux, velouté et corsé, et en même temps très parfumé, demande à vieillir en barriques pour atteindre sa plénitude. Celui de la maison A. Parparoussis est vraiment exquis.

À côté du Mavrodaphne on cultive le Muscat avec lequel on fait le Muscat de Patras et le Muscat Rion de Patras qui présentent une belle couleur topaze, avec un arôme caractéristique. La maison A. Parparoussis nous a fait goûter son Muscat de Rio Patras 2005, élégant et délicieux

À l’ouest du Péloponnèse tout près de l’ancienne Olympia, la patrie des Jeux Olympiques, le Domaine Mercuri produit le Foloi qui est un vin blanc sec et deux rouges, le Domaine Mercouri et le domaine Mercouri Kava qui sont très agréables.

LES CYCLADES

À l’est de la Péninsule se trouve la mer Égée, et au sud de laquelle se trouvent les Cyclades qui forment un collier d’îles autour de Délos. Connaissez-vous la légende de Délos ? nous demanda Elizabeth. C’était une île flottante que Zeus immobilisa pour que sa bien aimée Léto, poursuivie par la jalousie d'Héra, sa légitime épouse, trouve un asile où mettre au monde ses jumeaux, Apollon, le dieu, de la clarté solaire, de la musique de la poésie et de la médecine, et Artémis, la Diane grecque, la déesse chasseresse.

Parmi les Cyclades se trouve Santorin appelée anciennement Kallisté “la très belle”. La vigne y jaillit d’un sol avare mais le raisin bénéficie d’une grande chaleur diurne, tandis que la nuit, une humidité dense recouvre les vignobles et imprègne le sol. On donne aux ceps la forme de panier pour protéger les raisins des vents très forts qui empêchent l’accumulation humidité. On obtient des vins blancs corsés, mais savoureux et d’une haute teneur d’alcool.

De Santorin nous arrive le Sigalas Vinsanto du Domaine Sigalas, qui est un Santorini O.P.A.P. produit avec deux cépages l’Assyrtiko et le Aidani. (SAQ $ 44,50). D’une belle robe ambrée, très doux, avec un goût de caramel et de fruits secs, ce vin a conquis définitivement mon amie Elizabeth Filion. Tandis qu’elle buvait lentement son Vinsanto, nous avions l’impession de lire dans ses yeux rieurs une sorte de serment tel que: «la pureté virginale de mon âme contre un verre de Vinsanto» mais ce n’est pas ça qu’elle nous dit : elle rêvait de le déguster avec un baba, recouvert de petits fruits rouges ! Ah ! la gourmandise prend toujours le dessus sur la poésie ! Sigalas nous a présenté aussi deux vins blancs secs le Sigalas Santorini O.P.A.P. 2007, (SAQ $ 23,90) et le Sigalas Santorini O.P.A.P.Barrel 2007.

Le domaine Gaia y produit le Gaia Thalassitis blanc qui est lui aussi un très bon Santorini O.P.A.P.

LE DODÉCANÈSE

Le Dodécanèse en face des côtes de la Turquie est un archipel de la mer Égée dont le nom signifie les Douze îles, mais qui en regroupe plus de 160 pour la plupart inhabitées. Cos, patrie d'Hippocrate en fait partie, ainsi que Rhodes, l’île aux roses, l’île des chevaliers de Rhodes qui a une longue tradition dans la culture de la vigne, la fabrication et l’exportation des vins.

Deux appellations : Rhodes et Muscat de Rhodes, cette dernière concerne un des plus beaux vins de liqueur qui soient, intense, riche, doux et doré, issu d’un assemblage de cépages muscats. Cair est un des producteurs les plus intéressants de Rhodes. Il produit une grande variété de vins, dont plusieurs sont des pétillants naturels qui ont fait sa réputation. Cair en vérité c’est plus que cela car il a la volonté de répondre aux besoins actuels des professionnels avec des vins de niveau international faits de raisins indigènes et des raisins internationaux. Nous avons goûté l’Athiri of Rodes O.P.A.P. 2007, un blanc sec, bouqueté, fait entièrement de cépage Athiri. Nous avons aussi gouté au Maestro White 2008 dénomination vin régional des Iles de la Mer Égée, plus léger, et très agréable en bouche et nous avons terminé avec un Orama 2006 rouge, rond et fruité fait de Mandelaria et de Syrah.

La dégustation est terminée. Notre impression des vins de Grèce ? Nous avons découvert des vins excellents, avec une grande personnalité. Ils ont conquis nos papilles et nos cœurs et nous leur souhaitons le plus grand succès dans leur implantation au Québec.

Roger Huet
Président du Club des Joyeux

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...