lundi 16 juillet 2018
Une causerie autour des vins du Roussillon

Une causerie autour des vins du Roussillon

J’ai connu Éric Aracil, responsable Export au Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon en 2010. Il nous faisait une présentation-dégustation de vieux Vins Doux Naturels. Je n’avais jamais rencontré un ambassadeur de vins aussi passionnant. J’ai eu l’occasion de l’inviter un an plus tard à mon émission Littérature et gourmandise, à Radio Ville-Marie, où il nous a encore émerveillés avec son discours sur les vins du Roussillon.

roger vins roussillon eric aracil

C’est avec émotion que je l’invite aujourd’hui à nous parler à nouveau du Roussillon.

RH – Pour éviter toute confusion avec le Languedoc, pouvez-vous, Éric Aracil, nous situer le Roussillon?

ÉRIC ARACIL – Avec plaisir Roger. Le Roussillon fait partie de la région Languedoc Roussillon, qui aujourd’hui vient d’être intégrée à la grande région Occitanie. Le Roussillon est inclus dans le département des Pyrénées-Orientales, situé au sud de la France. Le Languedoc est pour sa part juste au nord du Roussillon et est constitué des départements de l’Aude, l’Hérault, la Lozère et le Gard.

Le Roussillon viticole est un amphithéâtre montagneux situé dans la partie est du département des Pyrénées-Orientales. C’est le dernier vignoble avant l’Espagne. Il est ouvert sur la Méditerranée à l’est et entouré par:

  • le Massif des Corbières au nord (faisant frontière avec le
  • Languedoc)
  • les Pyrénées à l’ouest, avec le Mont Canigou (2785 m de hauteur)
  • le Massif des Albères au sud (faisant frontière avec la Catalogne espagnole).

Le département des Pyrénées-Orientales est traversé par 3 fleuves: l’Agly, la Têt et le Tech.

Tout ceci a créé un relief, des microterroirs uniques où il fait vraiment bon vivre!

RH – On dit que le vignoble roussillonnais est le plus ancien de France.

ÉRIC ARACIL – C’est effectivement du moins l’un des plus anciens! Ce département a plus de 28 siècles d’histoire et de savoir-faire vitivinicole. Le vignoble fut mis en place par les Grecs qui, venant d’abord chercher du sel sur nos côtes, ont apporté cette culture. Notre vignoble roussillonnais fut ensuite développé entre autres par les Romains, les Templiers… en fait, depuis l’Antiquité, le Roussillon produit des vins liquoreux. Ceux-ci ont été affinés dès le 13e siècle pour devenir des Vins Doux Naturels (VDN). L’essor de nos vins secs, aux côtés des VDN, s’est fait avec l’apparition du chemin de fer, à la fin du 19e siècle.

RH – Quelles ont été les époques fastes et néfastes pour les vins du Roussillon?

ÉRIC ARACIL – Évoquons d’abord les époques néfastes au Roussillon. Au fil des siècles, le Roussillon viticole a connu de nombreuses vicissitudes, notamment à cause des nombreuses invasions… mais les marquantes sont certainement:

  • la crise de l’Oïdium (environ 1870)
  • l’apparition du phylloxera (environ 1880),
  • la révolte des vignerons en 1907, due à la surproduction et à l’arrivée en masse des vins algériens en France.
  • la Première et la Deuxième guerre mondiale.

Les époques fastes:

  • Fin du 13e et début du 14e siècle, lorsque le Royaume de Majorque, dont la capitale est Perpignan, devient un des plus beaux et des plus puissants Royaumes du pourtour méditerranéen. Son économie est notamment basée sur «les forges catalanes» et sur les Vins Doux Naturels (VDN)
  • La création de l’INAO en1935. On retrouvait dans les toutes premières AOC françaises, les AOC Rivesaltes, Banyuls et Maury (créées en 1936)
  • L’avènement des apéritifs à base de VDN créées en Roussillon (BYRRH, BARTISSOL….) mondialement connus, permettant une grande production de VDN (jusqu’à 700 000 hl) et apportant une belle trésorerie aux exploitations.
  • La mise en place des AOC vins secs avec la reconnaissance en 1971 de l’AOC Collioure rouge, suivie très rapidement en 1977 des reconnaissances des AOC Côtes du Roussillon et Côtes du Roussillon Villages.
  • Les années 1990 à 2005 furent celles du vrai développement à l’export.

roger vins roussillon lavail vigne

RH – Quelle est l’étendue du vignoble roussillonnais?

ÉRIC ARACIL – Nous avons perdu la moitié de notre vignoble en 50 ans, passant de 44 000 ha à 22 000 ha en 2017.

Cette diminution a été économique lorsque justement les VDN se sont moins vendus! Mais aussi volontaire afin de toujours mieux cibler la qualité.

Cependant cette surface est stable depuis maintenant une dizaine d’années. Nous voyons des jeunes qui sont formés et motivés pour reprendre l’activité des parents et de nouveaux vignerons viennent s’installer dans le Roussillon.

Alors pas de soucis Roger, le Roussillon est toujours là et encore plus qualitatif!

RH – Bien que regroupé en un seul département, le Roussillon enferme plusieurs régions vinicoles…

ÉRIC ARACIL – On peut effectivement dire sans être fanfaron que le Roussillon, de par sa situation géographique décrite précédemment, est avant tout un concentré de microterroirs.

Chacun a sa spécificité et est parfois identifié par des AOP spécifiques, distinctes, toutes plus qualitatives les unes que les autres.

On ne peut donc pas parler d’un seul et unique vignoble Roussillon, mais bien d’un «patchwork» unique de microterroirs–vignobles!

RH – La notion de terroir prend un sens particulier en Roussillon. Qu’en est-il de la composition des sols?

ÉRIC ARACIL – Cette notion s’exprime, certainement ici, comme nulle part ailleurs. Nous avons un grand nombre de structures géologiques (reliefs, coteaux, expositions, altitudes), de microclimats, et des façons de travailler…

En termes de sols et de sous-sols, le Roussillon est un endroit rêvé pour les géologues. Toutes les écoles de géologie du monde font référence ou viennent en Roussillon pour étudier les sols et leurs créations…

Il s’agit d’une diversité unique au monde, mais surtout par le fait que cette diversité soit dans un rayon si petit!

On y retrouve tous les sols que l’on puisse imaginer, avec entre autres des granits, des calcaires, 4 types de schistes, des gneiss, des sables granitiques, 3 types de marbres, des quartz, des limons, 3 types d’argiles…

RH – Comment sont les propriétés viticoles? 

ÉRIC ARACIL – Nous avons en Roussillon une société de petites exploitations familiales de 2200 vignerons dont:

  • 385 caves particulières, parmi lesquelles 25 sont dans le département de l’Aude pour les Vins Doux Naturels.
  • 29 caves coopératives, dont 4 dans l’Aude pour les Vins Doux Naturels (VDN).

Toutes ces entités travaillent vraiment de manière qualitative.

Il faut souligner que contrairement à d’autres régions viticoles du monde ou de France, le vigneron roussillonnais doit être et est un vrai artisan de la vigne et du vin, car il gère de nombreux terroirs, de nombreux raisins, tous les types de vins et d’élevages… Ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir et savoir le faire!

RH – Est-ce qu’il existe un mouvement coopératif solide en Roussillon?

ÉRIC ARACIL – Ce n’est pas un mouvement, c’est une réalité. Aujourd’hui, la coopération gère environ 75% de la production. Il y a certes des regroupements de structure depuis environ 10 ans et de 73 caves en 2003 nous sommes passés à 29 en 2017. Ces regroupements sont nécessaires et sont pensés par microterroirs afin de faire des économies de frais de structure, ce qui améliore le revenu du coopérateur. Cela permet aussi d’avoir plus de poids lorsqu’il s’agit de faire face aux marchés avec de gros volumes.

RH – Le Roussillon semble être en France le champion de l’agriculture bio.

ÉRIC ARACIL – Il est vrai que le Roussillon est fier d’être une région avec une grande culture bio, aussi bien sur la viticulture que l’arboriculture et le maraichage.

À ce jour, près de 20% de la surface viticole est conduite en bio avec la plus importante exploitation bio du département, de France, et du Top 5 mondial, qui est le domaine Cazes.

Avec plus de 320 jours de soleil par an, moins de 600 mm de pluie et surtout 7 vents souvent forts, le Roussillon est naturellement

bio. Les vins sont sur des bases de raisins très sains, donc bons pour la santé.

De nombreuses entreprises qui travaillent en bio ou en biodynamie ne demandent même pas de certification et ne s’en revendiquent pas. D’autres sont certifiées sur de labels autres qu’Agriculture biologique, comme « agriconfiance », « agriculture raisonnée », «écoresponsable », etc.

roger vins roussillon latour france

RH – Le vignoble roussillonnais se caractérise par 23 cépages, dont presque tous sont méditerranéens.

ÉRIC ARACIL – Je dirais que le Roussillon est un endroit où il est possible de tout faire. Aujourd’hui il y 25 cépages qui sont utilisés de manière régulière, mais on peut sans souci ajouter à ce chiffre une bonne dizaine de cépages qui sont plantés, par exemple, en guise de tests ou pour satisfaire l’amour particulier d’un vigneron pour un raisin donné.

Une grande majorité de nos cépages est d’origine méditerranéenne, et même 13 d’origine catalane.

RH – Dans un petit territoire, cultivé depuis très longtemps avec sagesse et passion, vous produisez tellement de vins différents que nous avons besoin de vos lumières pour nous y retrouver.

ÉRIC ARACIL – Oui, cette diversité peut surprendre, perturber le non initié ou satisfaire l’amateur, mais la lecture de cette diversité au travers des dénominations et appellations reste assez simple.

Il y a en effet 10 AOP en vins secs:

  • Collioure (blanc, rosé, rouge)
  • Côtes du Roussillon (blanc, rosé, rouge)
  • Côtes du Roussillon les Aspres (rouge) qui sera prochainement le Côtes du Roussillon Villages Les Aspres
  • Côtes du Roussillon Villages (rouge)
  • Côtes du Roussillon Villages Caramany (rouge)
  • Côtes du Roussillon Villages Latour de France (rouge)
  • Côtes du Roussillon Villages Lesquerde (rouge)
  • Côtes du Roussillon Villages Tautavel (rouge)
  • Maury Sec (rouge), et
  • Languedoc (blanc, rosé, rouge)

Il y a 3 IGP en vins secs:

  • Côtes Catalanes (blanc, rosé, rouge et rancio)
  • Côte Vermeille (blanc, rosé, rouge et rancio)
  • IGP d’Oc (blanc, rosé, rouge)

En Vins Doux Naturels (VDN), il y a 5 AOP:

  • Rivesaltes (ambré, grenat, tuilé, rosé, hors d’âge, rancio)
  • Maury (blanc, ambré, grenat, tuilé, hors d’âge, rancio)
  • Banyuls (blanc, rosé, rimage, ambré, tuilé, hors d’âge,
  • rancio)
  • Banyuls Grand Cru (tuilé)
  • Muscat de Rivesaltes (blanc)

RH – Monocépage ou vins d’assemblage, quelles sont les priorités en Roussillon?

ÉRIC ARACIL – On a la chance d’avoir le seul vignoble français où toute la surface est classée en AOP. L’AOP reste le cheval «de bataille» du Roussillon, mais paradoxalement les IGP permettent aussi une expression de nos terroirs, de notre identité.

Lorsqu’on parle AOP (notamment des vins secs), ce sont les assemblages qui priment, même parfois dans nos IGP.

RH – En dépit de la diversité des vins que vous produisez, est-ce qu’il existe un style de vin du Roussillon?

ÉRIC ARACIL – Je dirais que les Vins Doux Naturels (VDN) sont le reflet de notre tradition et de notre savoir-faire et qu’ils sont incontournables!

On parle dans nos campagnes de pub de «Infiniment Roussillon», cela veut tout dire… pas de limites dans les styles, les couleurs, le plaisir et la découverte!

Pour ce qui est d’un type de vin sec du Roussillon, je résumerai comme ceci: c’est un vin fait avec des raisins sains, à l’optimum de maturité, sans surextraction, avec un reflet terroir, de la gourmandise, de l’harmonie et d’une grande buvabilité.

RH – J’aimerais que vous nous parliez encore des Vins Doux Naturels, puisqu’ils sont votre spécificité catalane, avec des siècles de savoir-faire.

ÉRIC ARACIL – La grande chance du Roussillon est aussi de savoir évoluer, tant techniquement qu’au regard des besoins des marchés.

Les Vins Doux Naturels (VDN) ne sont pas des vins d’un autre temps. On a la chance aujourd’hui d’avoir deux mondes distincts, celui des vins de «jeunesse» et des vins «traditionnels».

Dit autrement, un public de jeunes ou néoconsommateurs sera comblé par exemple avec un VDN blanc (Muscat de Rivesaltes, Maury ou Banyuls), un VDN rosé (Rivesaltes ou Banyuls), un VDN grenat (Rivesaltes ou Maury) ou rimage (Banyuls), pour la gourmandise de ces vins, leur côté direct, frais, élégant de couleur et de structure de la jeunesse, tout en ayant un équilibre: alcool, sucre, acidité, structure dynamique et dynamisant!

Un public plus averti se délectera des VDN «oxydatifs», produits presque magiques tant leur complexité aromatique et gustative est immense.

RH – Est-ce que nous connaissons suffisamment bien vos vins au Québec?

ÉRIC ARACIL – On ne connait jamais suffisamment bien toutes les régions. Nos vignerons et notre interprofession travaillent toujours pour que cette connaissance soit plus palpable et surtout par toujours plus de personnes.

Disons cependant qu’au Québec la catégorie Languedoc-Roussillon de la SAQ est toujours leader des vins français et dans le top 3 des vins du monde qui se vendent à la SAQ.

RH – De quel ordre est la production des vins au Roussillon globalement et selon les catégories des vins?

ÉRIC ARACIL – À ce jour, la production moyenne du Roussillon se situe autour des 750 000 hls dont 25% AOP VDN, 45% AOP vins secs et 30% IGP.

Pour les VDN 60% sont en général du Muscat de Rivesaltes, 25% des Rivesaltes et le reste se partage entre Banyuls, Banyuls Grand Cru et Maury Doux.

Pour les Vins secs 60 % sont des rouges, 25% des rosés et le reste des blancs.

Les AOP Côtes du Roussillon (33%), Côtes du Roussillon Villages (10%) et IGP Côtes Catalanes (31%) sont les principales productions; les crus sont fort logiquement plus petits en quantité.

roger vins roussillon aspresi

RH – Quelle est la partie de votre production que vous destinez à l’exportation et quels sont les principaux pays qui consomment des vins du Roussillon?

ÉRIC ARACIL – Près de 30% en moyenne part à l’étranger; un peu partout dans le monde mais principalement en volume sur la Chine, la Belgique, l’Allemagne, les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, les Pays-Bas…

RH – Quels sont les grands défis auxquels font face les vins du Roussillon actuellement et comment préparez-vous l’avenir?

ÉRIC ARACIL – Nous devons continuer à pousser pour plus de qualité, maintenir nos marchés actuels et développer l’export!

RH – Avec une diversité de paysages aussi grande, l’œnotourisme est forcément intéressant en Roussillon. Quelles sont les routes des vins que les Québécois devraient découvrir?

ÉRIC ARACIL – Le Roussillon a été un des précurseurs en matière de tourisme des terroirs. L’œnotourisme est vraiment important puisque le tourisme est un des piliers de l’économie locale, aux côtés de l’agriculture.

Les routes des vins sont plus des routes par vallée, par «pays» (microrégion) ou des routes thématiques. Pour ma part, vu que nos vignerons proposent des vins secs et des VDN, j’opte toujours pour faire une découverte par microrégion, prenant notamment pour axes soit la vallée de l’Agly, les Aspres, l’agglomération de Perpignan Méditerranée, la Côte, dont la Côte Vermeille.

RH – Merci de m’avoir accordé cette entrevue, ÉRIC ARACIL. Vous nous avez fait aimer le Roussillon, sa spécificité catalane et ses vins uniques.

ÉRIC ARACIL – Merci à vous, Roger, de m’avoir permis de parler de ce paradis qu’est le Roussillon!

Qui est Éric Aracil ? 

Catalan d’origine, d’un petit village situé au cœur des Aspres, il a toujours vécu dans le Roussillon, au sein d’une famille de vignerons. Une sorte de prédilection pour cet enfant du pays passionné de rugby, qui à l’issue de son baccalauréat scientifique s’oriente vers des études de biologie, agricoles, et enfin d’œnologie. 

roger vins roussillon eric

À 21 ans, il intègre le laboratoire Fourquet en tant qu’œnologue conseil et y restera 5 ans avant de donner un nouveau tournant à sa carrière en tant que formateur vin au Centre de Formation Agricole de Perpignan.

En 1996, rattrapé par ses premiers amours, Éric endosse à nouveau le rôle d’œnologue, cette fois au sein du Groupement Interprofessionnel des Côtes du Roussillon et Côtes du Roussillon Villages. Il y gérera de même toutes les actions export de cette interprofession. En 2000, il devient responsable Export du Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon, nouvellement créé pour promouvoir l’ensemble des appellations du Roussillon.

Aujourd’hui, Éric a acquis 20 ans d’expérience dans l’export du vin et plus d’une trentaine d’années dans tout ce qui a trait à la vigne et au vin. Une expertise qu’il met quotidiennement au service des entreprises du Roussillon et qu’il partage également avec les professionnels, amateurs et passionnés lors de ses interventions publiques. Depuis cette année il arbore le titre conjoint de directeur adjoint et responsable Export au Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon.

*-*-*

En nous quittant, Éric Aracil m’a laissé quelques bouteilles à déguster.

Je commence par les vins secs, avec le Domaine Modat, Comme avant 2013, AOP Côtes du Roussillon Villages Caramany. Ce vin d’assemblage est élaboré avec trois cépages roussillonnais: 45% de Carignan, 35% de Syrah et 20% de Grenache noir. Il titre 14,5 degrés d’alcool.

Caramany est situé au cœur du Fenouillèdes, dans les Pyrénées-Orientales. C’est un éperon rocheux qui domine le lac du barrage de l'Agly. Les sols sont faits de roches métamorphiques, de calcaire du Crétacé et de granite.

Le raisin est cueilli à maturité. Vendanges manuelles, passage sur table de tri, égrappage doux. Macération préfermentaire à froid, fermentation et macération thermorégulées. Pigéage léger. Utilisation de levures indigènes. Élevage pendant 15 mois en cuves inox et 10 mois en barriques de chêne français de deux vins, pour plus de rondeur.

roger vins roussillon modat

Robe grenat, dense et sombre avec des reflets bleutés. Bouquet complexe et généreux où se dégagent tout d’abord des notes de violette, de mûre, de myrtille, de cassis, mais aussi de pruneau et de cerise noire mûre. Ensuite on perçoit des notes épicées, de poivre noir, de cardamone, d’amande grillée, un troisième nez nous dévoile des parfums de tourbe, de pâte d’olive noire et de graphite.

En bouche c’est un vin concentré, avec des tanins abondants mais plutôt ronds et élégants. Une belle fraîcheur qui se marie harmonieusement avec la masse fruitée. Une belle longueur.

Pour ce vin les Roussillonnais suggèrent la charcuterie légèrement mais finement épicée, une bonne tartine à base de sobrassada, un filet mignon avec des champignons, une côte de veau aux morilles, une grillade de porc ou d'agneau, de la saucisse catalane grillée et les boles de picolat, qui sont des typiques boules de viande régionales.

Au Québec nous pourrions le boire en accompagnement d’un canard aux olives, d’un filet mignon avec des champignons, d’une grillade de porc ou d'agneau. Je suggère de le mettre en carafe pendant une heure et de le servir autour de 17 degrés Celsius.

Le Domaine Modat, Comme avant 2013 est disponible à la SAQ, code 12586011. Prix 25,90$.

Domaine Modat . Agent au Québec: Anthocyane inc. 

J’ai dégusté ensuite le Château Les Pins, AOP Côtes du Roussillon Villages 2012, 60%Syrah, 30% Mourvèdre et 10% Grenache Noir. 14,5 degrés d’alcool.

Il est produit par la coopérative vinicole Dom Brial, fondée en 1923 et qui regroupe aujourd’hui 380 vignerons qui exploitent 2500 hectares, pour une production annuelle moyenne de 85 000 hectolitres. Cette coopérative cultive des valeurs de solidarité, d’équité, de responsabilité et de conservation du patrimoine. Elle est orientée vers le développement durable et écoresponsable.

Le raisin avec lequel on produit ce vin est cultivé sur des hautes terrasses caillouteuses du Quaternaire aux sols peu profonds, à faible réserve hydrique.

Sélection rigoureuse des parcelles. Vendanges manuelles. Macération préfermentaire, égrappage suivi d’une longue macération. Six mois d’élevage en cuve inox, suivi de 12 autres en barrique neuves à 70%, et de 2 ans en bouteille.

roger vins roussillon lespins

Robe rouge profond. Bouquet complexe et riche où se dégagent d’abord la cerise noire, la mûre, la myrtille, la figue sèche, le pruneau. Un deuxième nez nous livre de la réglisse, de l’olive noire et des notes de garrigue, de tabac, de moka et de vanille. Après 5 ans il évolue maintenant vers le cuir, avec des touches de truffe et d’épices.

En bouche c’est un vin ample, généreux, onctueux, puissant. Les tanins sont ronds et fondus. Il montre une agréable fraîcheur et une charmante matière fruitée. Une belle longueur en fin de bouche.

Les Roussillonnais conseillent de le boire en accompagnement d’un bon rosbif version roussillonnaise, joue de porc en civet ou braisée, civet de lièvre ou de sanglier.

Au Québec on aimera le prendre avec une terrine de gibier, la tourtière du Lac-St-Jean, des viandes mijotées épicées, un ragoût de boulettes et même pourquoi pas avec un smoked meat, et pour finir, un bon vieux cheddar.

Je conseille de le laisser carafer pendant au moins 30 minutes et de le servir assez frais, à 16 degrés Celsius.

Le Château Les Pins, AOP Côtes du Roussillon Villages 2012 est disponible à la SAQ, code 00864546, Prix 19,85$.

Dom Brial. Agent au Québec: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

J’ai dégusté en troisième lieu un vin bio, le Mas Bécha, Cuvée Excellence 2014. AOP Côtes du Roussillon Les Aspres; 60% Syrah, 20% Grenache Noir et 20% Mourvèdre, 16 degrés d’alcool. 

Le Mas Bécha est un domaine viticole de 25 hectares sur trois collines d’une centaine de mètres, sur le terroir classé des Aspres, qui oscille entre 100 et 200 mètres d’altitude. Sols graveleux sur base argilo-calcaire. Les étés y sont très secs et les hivers doux.

Charles Pérez et sa sœur Béatrice, propriétaires depuis 2008, conduisent leur vignoble en agriculture biologique.

Vendanges manuelles et tri des raisins à la main, éraflage, macération préfermentaire à froid. Fermentation alcoolique à température contrôlée suivie d’une macération longue avec remontages, mais aucun délestage. Élevage en cuve pleine avant la mise en bouteilles. Aucune utilisation de bois.

roger vins roussillon masbechat

Robe rouge intense et sombre avec des reflets bleutés. Le vin fait de longues jambes dans le verre et annonce son onctuosité. Bouquet de violette, de myrtille et de cassis. Un deuxième nez apporte des notes poivrées et épicées de cardamone et de girofle et un peu de réglisse.

En bouche c’est un vin corsé, aromatique, onctueux avec des tanins d’une grande finesse et une belle acidité. La finale est longue et très gourmande.

Les Roussillonnais suggèrent d’accorder ce vin avec de la charcuterie catalane, du saucisson, du boudin noir, des terrines de gibier. Il accompagne superbement l’épaule d'agneau rôtie piquée d'ail, le lapin de Garenne rôti à la cocotte et bardé avec des pommes de terre Béa du Roussillon, poêlée de chanterelles et ceps, poêlée d'artichauts violets, pommes de terres et lardon, gratin d'aubergines, omelette truffée.

Au Québec nous l’aimons également avec un bon magret de canard, une côte de bœuf, une bavette avec des échalotes, un carré d’agneau ou des brochettes de filet mignon. Je suggère de le carafer et de le servir à 16 degrés Celsius.

Le Domaine du Mas Bécha, Roussillon, est disponible à la SAQ, code 12891701. Prix 34,50$.

Mas Bécha. Agent au Québec: Langevins 

J’ai continué la dégustation avec des Vins Doux Naturels qui sont une vieille invention en Pays Catalan, puisqu’en 1285, Arnaud de Villeneuve, docteur à la Faculté de médecine de Montpellier, invente un procédé pour obtenir du vin doux par mutage. Le mutage consiste en l’ajout d’alcool au moût lors de la vinification pour provoquer l’arrêt de la fermentation alcoolique. Le vin conserve alors une partie de son sucre naturel non transformé en alcool.

Je commence par le Muscat de Rivesaltes 2013, du Domaine Cazes, 50% Muscat d’Alexandrie et 50% Muscat à petits grains. 15,5 degrés d’alcool, 120 gr de sucre au litre. Vin bio, certifié Écocert.

La Maison Cazes existe depuis 1895 au cœur du Roussillon. Elle est située près de Rivesaltes, entre les Pyrénées et la Méditerranée.

Le domaine de 220 hectares est situé au pied des contreforts des Corbières, dans la vallée de l’Agly. On y pratique uniquement l’agriculture biologique et biodynamique. Les sols, à dominante argilo-calcaire du Quaternaire, sont parsemés de débris schisteux et de galets siliceux.

Le Muscat de Rivesaltes 2013 a été produit par pressurage direct et mise en fermentation alcoolique à 18 degrés Celsius dès la fin du débourbage. Mutage en phase liquide au milieu de la fermentation. Mise en bouteilles dans les 6 mois suivant la récolte et conservation en cave climatisée.

roger vins roussillon muscat

Belle robe dorée pâle. Parfums de chèvrefeuille et de fleur d’oranger, de pamplemousse rose, d’ananas, de litchi, de mangue, de fleur de la passion et de muscat.

En bouche, c’est un vin caressant et doux qui exprime des arômes fruités avec une pointe de fraîcheur. Une touche mentholée et de zeste de citron dans une très longue finale, délicieusement gourmande et légèrement épicée.

Les Roussillonnais l’aiment en accompagnement de Roquefort, aussi avec des raisins de muscat ou une tarte au citron, la salade de fruits, le «Bras de gitan» ou «Bras de Vénus» (génoise fourrée à la crème et enroulée sur elle-même), un sorbet au thym et romarin, et avec des fruits exotiques ou des agrumes.

Au Québec on le boira en accompagnement d’un poulet au gingembre, avec un fromage bleu de vache du Québec ou avec un foie gras et un chutney aux agrumes, ou encore avec un poulet de Cornouailles aux abricots ou aux oranges. 

Moi je le préfère avec des canapés au foie gras et brioche à l’apéritif; je le trouve délicieux avec un fromage bleu en fin de repas et avec des desserts aux fruits blancs et à la vanille. Je suggère de le servir à 8 degrés Celsius.

Le Muscat de Rivesaltes 2013, du Domaine Cazes est un produit Cellier, code SAQ 961805. Prix 26,05$ la bouteille de 750 ml.

Domaine Cazes. Agent au Québec: Select vins Advini 

J’ai dégusté ensuite le Banyuls Rimage 2015, Domaine de La Tour Vieille Appellation Banyuls Contrôlée, 100% Grenache Noir, 15,5 degrés d’alcool, 110g de sucre au litre.

Le domaine a été créé en 1982 à partir des vignes familiales de Vincent Cantié à Collioure, auxquelles s'ajoutent quelques années plus tard celles de Christine Campadieu, de Banyuls-sur-mer.

Le destin de ces deux familles catalanes est lié au vin depuis plusieurs générations. Elles "remodèlent" le domaine et construisent en 2000 un chai et une cave de vinification à "la Tourette" sur les hauteurs de Collioure. Les murettes de pierre sèche de schiste et la forte pente empêchent toute mécanisation.

Le vignoble en terrasses s'étend sur une douzaine d’hectares entre Collioure, le site de Paulilles, Cosprons et Banyuls.

Les Banyuls sont des Vins Doux Naturels élaborés depuis des siècles sur les coteaux de vignes plongeant dans la Méditerranée, entre Collioure et Cerbère, à la frontière de l’Espagne. Ils sont issus principalement des cépages traditionnels Grenaches et Carignan.

roger vins roussillon banyuls

Le Banyuls de Rimage 2015 que je déguste est un vin muté. Pour ce Banyuls "Rimage”, on n’utilise que des raisins sélectionnés à la cueillette.

Après mutage sur marc en cours de fermentation alcoolique, on procède à une macération intense visant à extraire un maximum de couleur, d’arômes et de tanins. Après cette longue macération sous alcool de 3 semaines pour “enrober” les tanins, les remontages et pigéages nécessaires, on pressure très doucement.

Le vin est conservé en cuve pleine, et on veille à ne permettre aucune oxydation jusqu’à la mise en bouteilles, qui intervient rapidement, en général 10 mois après la cueillette. Ce vin se situe à l’opposé des Banyuls traditionnels, qui eux, réclament beaucoup d’oxydation.

Le Banyuls de Rimage 2015 exhibe une robe rubis intense. Bouquet de confiture de cerise, de framboise et de cassis, et des notes de cacao frais, de vanille et d’épices douces. 

Bouche ample où on retrouve les arômes perçus par le nez. Une belle onctuosité, beaucoup de gourmandise dans les tanins qui sont d’une grande finesse; une pointe de fraicheur qui accompagne son passage en bouche, jusqu’en finale, où on décèle de la figue noire.

Contrairement à ce que pensent certains, le Banyuls Rimage ne se consomme pas seulement avec des desserts. Les Roussillonnais l’aiment avec une tapenade d'olives noires, des cailles aux raisins, une salade de fruits rouges ou un sabayon de fruits rouges, un bavarois aux fruits rouges, ou tout simplement avec une tarte aux framboises, ou une ganache aux framboises.

Au Québec nous le boirons facilement en accompagnement d’un rôti de porc aux figues et aux dates, de fromages de chèvre ou de brebis, accompagnés d’une touche de confiture de cerise noire et au dessert avec des chocolats amers, un gâteau aux fruits, et encore mieux avec un gâteau Forêt noire.

Le Domaine La Tour Vieille Banyuls Rimage est un produit Cellier. Il est proposé dans le millésime 2016, en bouteille de 500 ml. Code SAQ 00884908. Prix 27,15$.

Lien: Domaine La Tour Vieille. Agent au Québec: réZin 

J’ai terminé la dégustation avec deux vins délicieux du domaine Mas Amiel qui s’étend sur 170 hectares, au cœur de la vallée de l’Agly, proche du Maury. Il est protégé au nord par les Corbières et au sud par le Pyrénées.

Le MA, Mas Amiel Vintage Rouge 2014, Appellation Maury Contrôlée, est 100% Grenache Noir, 16 degrés d’alcool, 95 grammes de sucre au litre.

Sols de schistes noirs et marnes noires sur coteaux plein sud sur le terroir de Maury.

Vendanges manuelles. Double tri des grappes sur tapis et table vibrante, éraflage et léger foulage. Vinification en cuve de béton et en cuve inox thermorégulée; aucun bois. Fermentation alcoolique avec mutage sur marc à mi-fermentation, macération de 15 à 20 jours. Le vin est vieilli en milieu réducteur, en cuve ouillée pendant 10 mois, en le préservant de l’oxydation. Il est mis en bouteilles sans collage ni filtrage.

roger vins roussillon masamiel

Robe rubis intense aux reflets violets. Bouquet de fruits rouges et noirs: framboise, myrtille, cassis, cerise noire et prune.

Ample et onctueux en bouche, avec des tannins denses au grain fin. Les fruits rouges sont tout de suite perçus. Une pointe d’acidité contribue à l’harmonie entre les arômes, les tanins et l’alcool. Une très longue finale gourmande et caressante, légèrement épicée.

Les Roussillonnais aiment déguster ce Mas Amiel Vintage avec des pruneaux mi-cuits entourés de bacon, ou avec un lapin au pruneau, ou un canard aux cerises. Ils l’aiment aussi avec du fromage bleu, un gâteau Forêt noire, du chocolat amer, un sorbet de cassis ou avec de la confiture de mûres.

Les Québécois l’adorent avec la dinde aux canneberges, une bonne tarte aux bleuets ou aux petits fruits, ou encore avec une bûche de Noël au chocolat.

Le Mas Amiel Maury Vintage 2014 est un produit Cellier. Il est proposé en bouteilles de 375 ml, code SAQ 00733808. Prix 21,90$. En bouteilles de 750 ml, code SAQ 11544151. Prix 34,50$.

J’ai terminé ma dégustation avec le MA, Mas Amiel Cuvée Spéciale 10 ans d’âge, Appellation Maury Contrôlée, 90% Grenache Noir, 5% Macabeu, 5% Carignan, 16 degrés d’alcool, 106 gr/l de sucre résiduel.

Vendange manuelle. Éraflage et mutage sur grains suivi d’une macération de 30 jours permettant d’extraire la matière contenue dans les baies pour obtenir une belle structure.

Élevage d’une année en bonbonnes de verre de 60 litres, placées à l’air libre, pour être soumises aux rayons du soleil et aux chocs thermiques , une technique ancestrale de vieillissement oxydatif, suivi de 9 ans en foudres de chêne de 350 hl. Cet élevage particulier, véritable signature du Mas Amiel, opère une lente transformation des arômes fruités vers des notes plus évoluées de fruits secs et de noix.

roger vins roussillon masamiel 10ans

Robe profonde, acajou, aux reflets tuilés. Bouquet aux arômes de torréfaction, de cèdre et de cerises mûres, relevés d’une pointe de menthe fraîche. Bouche riche en arômes de cacao, de figues, de dates, de réglisse; des tannins patinés par le temps qui sont d’une élégance et d’une rondeur sublimes. Il y a une structure équilibrée entre l’alcool, le sucre et les fruits. Et une longue finale parfumée à la noisette.

Les Roussillonnais aiment le déguster avec du fromage à pâte pressée du type vieux Beaufort ou vieux Comté du Jura, ou avec du pain d'épices à l'orange.

Au Québec nous pourrions le déguster avec du porc laqué aux épices, un pouding aux épices, un dessert au café, une tarte au sucre, pacanes et sirop d'érable, ou tout simplement le méditer tout doucement dans nos soirées d’hiver. Je suggère de le servir à 14 degrés Celsius.

Si on veut pousser la découverte encore plus loin, il est possible de visiter la vieille cave de Mas Amiel pour vivre l’étonnant mariage entre Vins Doux Naturels et chocolat. Leur chocolatier sélectionne pour vous ses grands crus de chocolat. De l’amertume d’un cacao profond jusqu’à la douceur d’un praliné, pour que vous découvriez quel MAURY MAS AMIEL sublime le mieux ces chocolats.

Le MAS AMIEL Maury Cuvée Spéciale 10 ans d’âge est disponible à la SAQ en Spécialité par lot, code 11154785. Prix 36,50$. 

Sachez que la SAQ a encore 4 bouteilles à vendre d’un Mas Amiel 1969 (presque 50 ans) code 13014196. Prix 139$, et 30 bouteilles du Maury Mas Amiel Cuvée Spéciale, 15 ans d’âge, code 00884312. Prix 51$. Ces deux vins sont des produits Cellier.

Mas Amiel. Agent pour le Québec: LBV International 

Liens:

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., directeur adjoint et responsable Export au Conseil Interprofessionnel des Vins du Roussillon

Représentés au Québec par SOPEXA
International Communication & Marketing Agency, Food, Drink, Lifestyle

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Account Manager

Roger Huet
Chroniqueur vins
Président du Club des Joyeux
SamyRabbat.com
LaMetropole.com
Touristica.ca 

À propos de l' auteur

Roger Huet - Chroniqueur vins et Président du Club des Joyeux
Québécois d’origine sud-américaine, Roger Huet apporte au monde du vin sa grande curiosité et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Il considère la vie comme un voyage, de la naissance à la mort. Un voyage où chaque jour heureux est un gain, chaque jour malheureux un gâchis. Lire la suite...